La CCI Haute-Marne et le Pôle technologique de Nogent, avec le soutien des clubs Rotary d’Hanau-Maintal (Allemagne) et de Langres (France), organisent une rencontre s’adressant aux entrepreneurs de leurs deux régions , ainsi qu’à tous ceux que le développement économique et la relation franco-allemande intéressent. Ce forum s’adresse aussi aux jeunes en fin d’études qui s’interrogent sur leur avenir et celui de leur territoire, ainsi qu’à leurs familles.

Le samedi 30 septembre 2017 à 15h30 au Centre culturel et sportif Robert Henry à Nogent en Haute-Marne (France).

Ne manquez pas [cet évènement !>article135] Pour être sûr de pouvoir participer, inscrivez-vous dès maintenant !

La participation au forum, au concert et à l’apéritif est gratuite.


Vous pouvez aussi nous contacter pour vous renseigner et vous inscrire : contact@nogent30septembre2017.fr.


Téléchargez le

PDF - 3.6 Mo
Forum franco-allemand sur l’apprentissage à Nogent (52) - 30 septembre 2017
Forum franco-allemand sur l’apprentissage à Nogent (52) - 30 septembre 2017

  #nogentapprentissage

Conférence « La bioéthique : un garde-fou nécessaire » à 20h au Théâtre de Langres le 12 octobre 2018

, par christophe Juppin

Le Rotary club de Langres organise une conférence « La bioéthique : un garde-fou nécessaire » au Théâtre de Langres le 12 octobre 2018. La bioéthique est une réflexion éthique sur la vie humaine mais elle concerne aussi l’ensemble des êtres vivants dans son sens le plus large. La bioéthique évalue de façon critique les effets, dans le présent mais aussi dans le futur, du développement technoscientifique sur le monde du vivant et sur l’humain en particulier.


La bioéthique

Le terme bioéthique apparaît pour la première fois sous la plume de Van Rensselaer Potter, biochimiste américain, en 1970 dans un article intitulé Bioethics, The science of survival.

La bioéthique est une réflexion éthique sur la vie humaine mais elle concerne aussi l’ensemble des êtres vivants dans son sens le plus large. La bioéthique évalue de façon critique les effets, dans le présent mais aussi dans le futur, du développement technoscientifique sur le monde du vivant et sur l’humain en particulier.

Elle identifie et analyse les problèmes éthiques liés aux technologies biomédicales (PMA, diagnostic prénatal, diagnostic préimplantatoire, tests génétiques) mais liés à la recherche fondamentale (essais thérapeutiques, recherche sur l’embryon) et cherche des solutions sous forme de règles générale de conduite consensuelles face à ces avancées techniques.

un garde-fou nécessaire

La naissance de la bioéthique est liée aux progrès fulgurants de la génomique et de ses applications médicales. Elle obéit à la volonté de ne pas laisser « la science sans conscience » pour reprendre la formule de Rabelais et renvoie « aux règles de conduite qu’une société s’assigne » pour éviter les dérives liées aux avancées des sciences du vivant.

D’une science du vivant descriptive ou contemplative, nous sommes passés à une science d’intervention du fait de son association à la technologie et au génie génétique.

Depuis la fin des années 1970, nous sommes rentrés dans « l’ère de la génétique ». Et un des grands défis de la bioéthique est d’éviter le retour de l’eugénisme à l’origine des politiques de stérilisation mises en place dans de nombreux pays dès 1900, mais aussi à l’origine de l’euthanasie des malades mentaux sous les nazis.

Les tests génétiques de dépistage, utilisés de l’embryon à l’adulte, et la recherche sur les embryons suscitent de nombreuses questions éthiques mais aussi scientifiques. Ces tests nous permettront-ils d’être des acteurs de notre santé ou seront-ils source de discriminations et d’angoisse ? Comment peut-on définir un embryon ? Selon cette définition, la recherche sur l’embryon est-elle acceptable ou inacceptable d’un point de vue éthique ?


Dominique Aubert-Marson ; est maître de conférences à l’université Paris-V-René-Descartes où elle enseigne la biologie cellulaire, la génétique, l’histoire des sciences et la bioéthique. Elle est observatrice au Comité international de bioéthique (UNESCO) et, chaque année, anime de nombreuses conférences grand public en sciences de la vie et en histoire des sciences.


Elle a écrit un livre, Histoire de l’eugénisme, qui a été publié en 2010.

https://openagenda.com/fetedelascience2017/events/conference-la-bioethique-un-garde-fou-necessaire-au-theatre-de-langres-le-12-octobre-2018


Pour en savoir plus sur la Fête de la Science :

- Cinétech n°34 : « L’énigme de la tombe celte » le 10 octobre 2018 à Nogent (52)
- Conférence « La bioéthique : un garde-fou nécessaire » au Théâtre de Langres le 12 octobre 2018

  #nogentapprentissage

Forbach : Cordula Hildebrandt, 1re femme à la tête du Rotary du Grand-Est le 16 juin 2018

, par christophe Juppin

Pour la première fois, le District 1790 du Rotary, qui rayonne sur le Grand-Est, a élu une femme à sa tête. Cordula Hildebrandt, membre du club de Forbach-Goldene Breme Saar, est gouverneure pour l’année 2018-2019.


Vous êtes la première femme à devenir gouverneure du District 1790 du Rotary club. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

« C’est un honneur et une possibilité pour moi de faire bouger les choses.

J’ai 63 ans et je suis avocate en Allemagne. J’ai été présidente du club de Forbach-Goldene Breme Saar en 2006-2007, et je suis actuellement responsable de la section jeunesse. »

La passation de pouvoir s’est déroulée à Forbach. Pourquoi ?

« Chaque passation de pouvoir a lieu dans la ville où se trouve le club du gouverneur élu. Pour ma part, je suis membre-fondateur du club de Forbach-Goldene Breme Saar, depuis 2004. »

« Je veux peser sur le transfrontalier. »

Quels objectifs vous êtes-vous fixés ?

« Je veux peser sur le transfrontalier. Car cela fait partie de notre vie, de notre quotidien. Je traverse la frontière presque tous les jours ! Cet axe est une façon d’élargir l’horizon du District 1790. Car les Rotariens de Meurthe-et-Moselle, par exemple, ne connaissent pas cette réalité.

Je voudrais également renforcer nos actions pour la jeunesse. Car le Rotary possède le système le plus grand au monde pour permettre des échanges de jeunes bénévoles durant une année. Ils sont accueillis par des familles, et il s’agit d’une véritable immersion dans le pays. Il existe aussi des échanges courts, mais qui ne sont pas très fréquents dans notre district. »

Le Rotary est parfois qualifié de club élitiste. Quel est votre avis ?

« Nous ne sommes pas fermés. Nous sommes des gens normaux. Nous devons donc travailler sur notre image, et être visible du public.
Et mettre une femme à la tête du district est aussi une manière de nous moderniser. »

Propos recueillis par Vanessa PERCIBALLI.


JPEG - 180.2 ko
La passation de pouvoir entre Jean-Paul Haton et Cordula Hildebrandt a eu lieu le samedi 16 juin 2018 au Centre d’animation culturelle de Forbach. La gouverneure pour l’année 2018-2019 est membre du club transfrontalier de Forbach-Goldene Breme Saar. Photo RL

Publié par Vanessa PERCIBALLI le 18 juin 2018 dans https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-forbach/

JPEG - 9 ko
Cordula Hildebrandt a succédé à Jean-Paul Haton à la tête du District 1790 du Rotary club. Elle devient ainsi la première femme gouverneure pour ce District 1790.


Pour en savoir plus :

- Un bond dans le futur

  #nogentapprentissage

30 septembre 2017 Forum franco-allemand sur l’apprentissage à Nogent (52) - 30 septembre 2017 L’apprentissage est un axe majeur de la politique d’éducation et de formation en Allemagne et en France.

, par Bernhard Kutscher

Retour en image sur cette rencontre qui s’adressait aux entrepreneurs français et allemands, ainsi qu’à tous ceux que le développement économique et la relation franco-allemande intéressent. Echanges entre les entreprises locales, les alternants de l’antenne de l’UTT de Nogent et leurs homologues allemands. L’apprentissage (ou la formation en alternance) un axe majeur de la politique d’éducation et de formation en Allemagne, et en France fin 2017.
Ce forum intéressait aussi les jeunes en fin d’études qui s’interrogent sur leur avenir et celui de leur territoire.

Cet événement aura lieu au Centre culturel et sportif de Nogent (Haute-Marne), le samedi 30 septembre 2017.


Le forum était organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Haute-Marne, avec le soutien de l’ensemble des composantes du pôle technologique Sud Champagne de Nogent, dont le cluster Nogentech et l’antenne de l’Université de Technologie de Troyes, le CRITT MDTS, les industriels locaux, la municipalité de Nogent et le Département de Haute-Marne. La Chambre de commerce allemande de Hanau (IHK Hanau-Gelnhausen-Schlüchtern), le rotary club de Hanau (à coté de Frankfort) et le rotary club de Langres soutiennent également ce Forum.


 

La formation par apprentissage au cœur du débat

L’apprentissage (ou la formation en alternance) est un axe majeur de la politique d’éducation et de formation en Allemagne, et suscite de plus en plus l’intérêt côté français. Nogent en Haute-Marne, où se trouvent de jeunes ingénieurs formés en alternance dans une antenne de l’Université de Technologie de Troyes, au milieu d’un vivier d’entreprises particulièrement dynamiques, est le lieu idéal pour parler d’apprentissage de façon concrète.

Le forum aura pour but de valoriser les territoires de part et d’autre et d’étudier :
- les acquis et les potentiels de coopération industrielle,
- les réussites en formation professionnelle supérieure,
- les futures actions communes entre les territoires.

Programme

samedi 30 septembre 2017

lieu :

au Centre culturel et sportif Robert Henry
Rue de la Piscine, 52800 Nogent

15h30 : Accueil

16h00 - Forum  : Conférence-débat

Accueil par Madame Anne-Marie Nédélec , Maire de Nogent, Vice-présidente de l’Agglo chargée de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et première vice-présidente du Conseil Départemental de la Haute-Marne.

JPEG - 1.1 Mo
crédits : Photo de Philippe Savouret
Accueil par Madame Anne-Marie Nédélec , Maire de Nogent, Vice-présidente de l’Agglo chargée de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et première vice-présidente du Conseil Départemental de la Haute-Marne.

Discours de Mme Christine Guillemy, Maire de Chaumont, Présidente de l’Agglomération de Chaumont et 2ème vice-présidente du Conseil de la région Grand-Est, est excusée en raison de la démission de M. Philippe Richert, président du Conseil de la région Grand-Est.

Introduction France par David Biguet , président du Cluster Nogentech .

JPEG - 1.1 Mo
crédits : Photo de Philippe Savouret
Introduction France par David Biguet , président du Cluster Nogentech .

Introduction Allemagne par le Dr. Norbert Reichhold, président de l’IHK Hanau-Gelnhausen-Schlüchtern.

(16h35)
1 - Point sur l’apprentissage en Allemagne - dans le domaine technique.

Le système Dual Université-Entreprise par Mme Ripple, société HERAEUS, et témoignage de deux apprentis : Julia KOHNKE et Deborah WAGNER .

L’école professionnelle par Dr. Kurt Herget, Ecole professionnelle “Ludwig-Geisler Schule”.

Compléments et débat avec le Dr. Ingr. Christof Bauer et Dr. Bernhard Kutscher.

(17h10)
2 - Point sur l’apprentissage en France - l’offre du territoire pour la formation en alternance.

Présentation par Frédéric Sanchette, Enseignant chercheur de l’Université Technologique de Troyes, directeur de l’Antenne de Nogent.

Témoignages de chefs d’entreprise et de jeunes alternants Français : table ronde avec :

Jean-Louis Deguy, président de l’entreprise FORGES DE COURCELLES, groupe SIFCOR, ou son représentant.