Journée thématique Matériaux pour la Santé le 16 janvier 2018 à Reims

, par christophe Juppin

L’alliance matériaux, Grand Est, organise une journée thématique sur les "matériaux pour la santé" le 16 janvier 2018 qui se tiendra au pôle Santé à Reims. Cette journée permettra de faciliter les rencontres entre les acteurs du secteur (académiques et socio-économiques) et de structurer le réseau dans la région Grand Est.

Ce workshop a pour objectif de faciliter les rencontres entre les acteurs de cette thématique afin de faire naître collaborations et synergies. L’objectif étant de structurer un réseau autour de cette thématique sur le territoire et de faire émerger de futurs projets collaboratifs de grande ampleur.

Premier Workshop sur les "Matériaux pour la Santé" organisé à Reims le 16 janvier 2018 sous l’égide de l’alliance Matériaux Grand Est.

UFR Médecine - Pharmacie
51 rue Cognacq-Jay
51100 Reims

Programme :

8:30 Accueil (Café, Viennoiserie)

9:10 Introduction
9:20 « Les Matériaux et le Vivant à l’Institut Jean Lamour » A. Celzard, IJL, Nancy
9:35 « Les activités Biomatériaux - Biointerfaces à l’IS2M » K. Anselme, IS2M, Mulhouse
9:50 « Bio-ingénierie tissulaire, médecine régénérative et caractérisation tissulaire » A. Pinzano et al, IMoPA, Nancy
10:05 « Laboratoire Inserm “biomatériaux et Bioingénierie” : présentation et exemples de travaux et projets » P. Lavalle, U1121, Strasbourg
10:20 « Matrices biocomposites et régénération du tissu osseux » H. Kerdjoudj, BIOS, Reims

10:35 Pause café, session poster, stands

11:05 « Traitements de surface mécaniques et revêtements pour applications biomédicales » D. Retraint, ICD, UTT, Troyes
11:25 « Surface functionalization : application to biomaterials » G. Pourroy et al, IPCMS, Strasbourg
11:40 « Greffage sur polymères de propriétés anti-infectieuses ou chélatantes organisées. Vers des applications sanitaires et environnementales. » M. Mourer et al ; L2CM, Nancy
11:55 « Intérêt de la microscopie de cellules vivantes sur surfaces microstructurées : exemple de la découverte de la curvotaxie » L. Pieuchot , IS2M, Mulhouse
12:10 « Procédés, Matériaux, déterminisme en bio-printing ; entre promesses insensées et vrais futurs pour cette technologie émergente » J.C André., LRGP, Nancy

12:25 Repas, session poster, stands

Cette journée permettra de faciliter les rencontres entre les acteurs du secteur (académiques et socio-économiques) et de structurer le réseau dans la région Grand Est.

La participation à la journée est gratuite, mais pour des raisons d’organisation, les demandes d’inscription sont obligatoires et à transmettre avant le 6 janvier 2018 à Jennifer Geeraerts au secrétariat de la SFR : sfr-cap-sante@univ-reims.fr


Les coordinateurs de la journée
Karine Anselme (IS2M, Mulhouse), Alain Celzard (IJL, Nancy), Sophie Gangloff (BIOS, Reims), Philippe Lavalle (UMR-1121, Strasbourg)

7 juin 2018
Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux issus des Procédés d’Impression 3D le 07 juin 2018 à Charleville-Mézières

Le CRITT-MDTS organise une journée technologique sur "Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux (Métalliques / Céramiques / Polymères) issus des Procédés Classiques et des Filières d’Impression 3D" dans le cadre du programme INTERREG Tech2Fab le 7 juin 2018 à partir de 9h jusque 17h à Charleville-Mézières au sein du CRITT-MDTS. L’inscription est gratuite mais obligatoire.

CRITT MDTS 3 Boulevard Jean Delautre
ZHT du Moulin Leblanc
08000 Charleville-Mézières (F)
+33 3 24 37 89 89

 

Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux issus des Procédés d’Impression 3D le 07 juin 2018 à Charleville-Mézières

, par christophe Juppin

Le CRITT-MDTS organise une journée technologique sur "Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux (Métalliques / Céramiques / Polymères) issus des Procédés Classiques et des Filières d’Impression 3D" dans le cadre du programme INTERREG Tech2Fab le 7 juin 2018 à partir de 9h jusque 17h à Charleville-Mézières au sein du CRITT-MDTS. L’inscription est gratuite mais obligatoire.


Le CRITT-MDTS organise une journée technologique sur "Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux (Métalliques / Céramiques / Polymères) issus des Procédés Classiques et des Filières d’Impression 3D" dans le cadre du programme INTERREG Tech2Fab

Matinée : 9h-12h30

9H00 – 9H30 • Accueil et Inscriptions

9H30 – 9H50 • Mot d’accueil et présentation générale de la journée
CRITT MDTS - M. POPOT, Directeur Général
Présentation Administrative des Programmes INTERREG
ETI INTERREG
Présentation Programme Interreg TECH2FAB.

9H50 – 10H10 • Les solutions de reprises par usinage et procédés de finition des pièces issues de la fabrication Additive Métallique.
CETIM –M. GROSJEAN

10H10 – 10H30 • Etat des lieux de la fabrication de pièces par les technologies POUDRES.
Zoom sur la technologie Powder Injection Molding et sur l’impression 3D polymère, céramique, métal.CRITT MDTS – Mme. AUZENE

10H30 – 10H50 • Développement innovant en fabrication Additive – Soustractive - Hybride (Céramique – Composite - Métal).
CRIBC – M. BUTTOL

10H50 – 11H15 • Pause

11H 15– 11H 35 • Retour d’expérience d’un acteur de terrain dans les domaines des traitements de surfaces innovants et du traitement thermique sur des pièces métalliques et d’origine technologie des poudres.
THERMOCOMPACT - M. SANCHEZ

11H35 – 12H05 • Présentation et exemple d’impression 3D par stéréolithographie- UVHC – M. Hornez.
• Présentation des technologies de densifications, de consolidations par FRITTAGE (micro-ondes, sous-vide,…).UVHC – M. THUAULT.
• Présentation des technologies de densifications, de consolidations par FRITTAGE (Flash, SPS, …). CRIBC – M.BUTTOL.

12H05 -12H25 • Exemples d’analyses et d’expertises de pièces métalliques classiques ou d’origine Impression 3D, avec ou sans traitement.
CRITT MDTS - Mme DEFONTAINE

12H20 - 14H00 • Pause Repas avec la possibilité de visite des laboratoires du CRITT MDTS à 13h20
Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux (Métalliques / Céramiques / Polymères) issus des Procédés Classiques et des Filières d’Impression 3D

Après-midi : 14h-17h15

14H00 – 14H20 • La préparation de surface, un passage obligatoire pour de bonnes performances (voie humide -) métal – polymère – poudres (corps creux / aéronautique / médical / mécanique /électronique - luxe).
ATOTECH - M.Antoine

14H20 – 14H40 • Enjeux et perspectives du nettoyage en phase vapeur de pièces issues de la fabrication additive.
INVENTEC - M.Levasseur

14H40 – 15H00 • Modification de poudre par voie PVD, opportunités pour la fabrication additive et traitement de surface par voie sèche.
MATERIA NOVA - M. Godfroid

15H00 – 15H20 • Pause

15H20 – 16H00 • Technologie Abrasives Flexibles : Les techniques Innovantes de polissage pour l’impression 3D.
3M – M. Bon

16H00 – 16H20 • Exemple d’une technique de post-traitement-finition innovante avec le polissage électro-chimique par un fabriquant de machines industrielles.
PEM TEC - M.GRAS

16H20 – 16H40 • Exigences et limites du contrôle de propreté par comptage particulaire.
INVENTEC –M. Levasseur

16H40 – 17H00 • Dans les Post Traitements – La finition – L’impact du traitement thermique et la finition par PECM (Usinage Electrochimique de précision) des pièces issues de fabrication additive métallique.
CETIM - M.GUERIN

17H00 – 17H15 • Conclusion : Questionnement – Débat

17H15 – 18H00 • Possibilité de Visite des laboratoires du CRITT MTDS

date :
le 7 juin 2018 à partir de 9h jusque 17h15 à Charleville-Mézières

lieu :
CRITT - MDTS
3 Boulevard Jean Delautre
ZHT du Moulin Leblanc
08000 Charleville-Mézières (F)

Inscription obligatoire et gratuite via https://bit.ly/2pB6DM3, (le petit déjeuner est prévu).


JPEG - 139.1 ko
Le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Wallonie-Vlaanderen s’inscrit dans une volonté de favoriser les échanges économiques et sociaux entre quatre régions frontalières : les Régions Hauts-de-France et Grand Est en France ; la Wallonie, la Flandre occidentale et orientale en Belgique.

L’objectif du projet TECH2FAB est l’accélération du processus d’adoption et de transfert de technologies avant-gardistes, via des partenariats durables entre les opérateurs du projet et les entreprises de la région.

A cette fin, trois unités de démonstration technologique transfrontalières (UD) seront mises en œuvre autour de trois thématiques :


JPEG - 14.9 ko
Unité de Démonstration 1
Traitement de surfaces par voie sèche (plasma sous vide et atmosphérique, implantation ionique)
Materia Nova - CRITT -

- UD1- les traitements de surface par voie sèche (technologie plasma sous-vide et atmosphérique, implantation ionique),


JPEG - 14.4 ko
Unité de Démonstration 2
Technologies de fabrication alternatives de matériaux céramiques et composites
CRIBC - UVHC

- UD2- les technologies de fabrication alternatives de matériaux céramiques et composites (technologies laser additives/soustractives et hybride laser-fraisage, stéréolithographie),


JPEG - 19 ko
Unité de Démonstration 3
Technologie de consolidation par frittage
CRIBC - UVHC

- UD3 - les technologies de consolidation par frittage (notamment SPS, frittage flash et frittage microondes).


La finalité de TECH2FAB est donc :

- d’offrir aux entreprises de la zone un panel de technologies élargi/enrichi du fait de l’association des ressources complémentaires des opérateurs transfrontaliers et ce, dans une zone de proximité géographique appréciable,
- de sensibiliser les entreprises de la zone au potentiel des technologies de chaque UD dans leur niche de marché en utilisant l’opérateur natif pour introduire l’opérateur "étranger",
- de démystifier ces technologies perçues comme complexes et/ou inabordables pour une PME,
-  d’adapter l’offre technologique du marché aux spécificités des entreprises de la zone en privilégiant le travail collaboratif transfrontalier,
- de nouer des partenariats durables entre opérateurs et entreprises de la zone afin d’accélérer le processus d’adoption de technologies avant-gardistes par ces dernières.


PDF - 244 ko
Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux (Métalliques / Céramiques / Polymères) issus des Procédés Classiques et des Filières d’Impression 3D dans le cadre du programme INTERREG Tech2Fab le 7 juin 2018 à partir de 9h jusque 17h à Charleville-Mézières au sein du CRITT-MDTS.

Pour en savoir plus :

- Matinale technologique n°21 : « L’Industrie du Futur : de quoi s’agit-il ? comment s’engager dans la démarche ? » le Mercredi 16 mai 2018 à Nogent
- Journée technologique : Les Technologies de Pré et Post Traitements sur Matériaux issus des Procédés d’Impression 3D le 07 juin 2018 à Charleville-Mézières

 

Rendez-vous de la mécanique « Les robots, c’est le moment ! » le 15 mars 2018 à Givry-en-Argonne (51).

, par christophe Juppin

Le Cetim et ses partenaires organisent un Rendez-vous de la mécanique « Les robots, c’est le moment ! » organisé le 15 mars 2018 de 14h à 18h30 dans les locaux de l’entreprise Aluminium Ferri, ZI Saint Pierre à Givry-en-Argonne (51). Ce sera l’occasion de découvrir des solutions robotiques pour votre entreprise, parfaitement flexibles et adaptés aux petites séries.


Les robots, des solutions pour votre entreprise :
- Adaptés aux petites séries
- Moins chers qu’avant et plus rentables
- Flexibles dans la gestion de production
... Facile à intégrer

Intervenants :

Alain Petit, ingénieur Projets Conception au Cetim

Thierry Rollet, consultant, expert RSPME

Jacques Leblais, président directeur général chez Aluminium Ferri

Fleur Nawrot, chargée des questions techniques Symop

Programme

Accueil des participants par
Jacques Leblais, président directeur général d’Aluminium Ferri,
Carmen Muller, responsable territoriale et
Philippe Thoquenne, délégué régional au Cetim

Visite de l’entreprise Aluminium Ferri, spécialiste incontestée dans la fabrication de pièces en aluminium anodisé et des assemblages multi-matériaux pour plusieurs secteurs industriels (cuisinistes, bateaux de luxe, ....)
( pour des raisons de confidentialité industrielle, l’admission à la visite sera soumise à l’accord préalable de l’entreprise)
Merci de vous munir de vos chaussures de sécurité.

Démarche d’accompagnement pour l’introduction de la robotique dans les PME, par Alain Petit

- la robotisation, un projet stratégique pour l’entreprise
- Répondre aux exigences de performance de l’utilisateur
- Structurer la démarche d’accompagnement pour sécuriser l’investissement
- Gérer la relation utilisateur-intégrateur

Retour d’expérience d’industriels ayant intégrés des robots, Thierry Rollet

Tendances des impacts de la robotisation en PME : retour d’expérience sur le Programme national ROBOT Start PME par Fleur Nawrot (sous réserve)

Témoignage de Jacques Leblais, représentant de la société Aluminium Ferri

Débat et réponses aux questions des participants.

A l’issue de la réunion, un cocktail permettra de poursuivre les discussions

Lieu et date :
Givry-en-Argonne
chez Aluminium Ferri
15 mars 2018


organisé par le Cetim et la FIM

Votre correspondant :
Philippe Thoquenne
Tél. : 03 44 67 35 16
Mail : philippe.thoquenne@cetim.fr

Inscription

Inscription gratuite et obligatoire.

Je m’inscris !


pour en savoir plus :

- David Biguet : « Il n’y a pas une, mais des industries du futur »
pour en savoir plus :
- Matinale technologique n°16 : La robotique du futur : Robotique collaborative et Robotique mobile le 18 octobre 2017 à Nogent.
- Robotisons nos usines pour sauver notre industrie
- Ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle du 28 mars 2018
- Mardi 06 février 2018, de 10h à 12h, à Nogent 52800 : Matinale technologique n°19, « Les technologies de Forge » avec Alexandre POINTARD du Cetim Metz

 

Forum des métiers qui recrutent à Langres le jeudi 7 décembre 2017 Venez travailler en Haute-Marne, des entreprises leader vous y attendent

, par christophe Juppin

Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Venez rencontrer des entreprises qui recrutent issues de divers secteurs d’activité. En libre accès, tout au long de la journée du jeudi 7 décembre 2017, de 10h00 à 17h00, au pôle emploi de Langres, 29, avenue du Général de Gaulle, vous pourrez venir vous renseigner et recueillir des conseils en recrutement auprès de professionnels.

Forum des métiers qui recrutent à Langres a pour but de faire découvrir les métiers de l’industrie, du bâtiment, de l’artisanat, du tertiaire, etc....

Le territoire du Sud Haute-Marne (Chaumont-Nogent-Langres) arrive en deuxième position du plus faible taux de chômage dans le Grand Est avec 6.6%.. L’industrie dans la santé (dispositifs médicaux), aéronautiques et automobile, constituent les principaux secteurs industriels du Sud-Haute-Marne. La densité d’entreprises industrielle est importante, et le dynamisme de ces entreprises nécessite des embauches à tous les échelons. La volonté de travailler et le comportement des demandeurs d’emploi est plus important que les diplômes.

Venez en Haute-Marne, des entreprises leader vous y attendent.

venez vous renseigner

Vous pourrez venir vous renseigner et recueillir des conseils en recrutement auprès de professionnels.

- En libre accès, tout au long de la journée, vous pourrez vous renseigner de stand en stand, découvrir les animations mises en place et recueillir des conseils en recrutement auprès de professionnels.
- Sur inscription auprès de votre conseiller, vous pourrez participer à des visites d’entreprises.

Forum des métiers qui recrutent à Langres :
jeudi 7 décembre 2017
de 10h00 à 17h00
au pôle emploi de Langres
29, avenue du Général de Gaulle

Présents sur site :

-  AFPA (2pers)
- Pole emploi : psychologue du travail conférence 10h30
-  Poinfor (3pers)
- MRS Pole emploi (1pers)
-  GRETA (3pers)
- Adapah/ADMR, body nature recrutements (5pers)
-  CAPEB (2pers)
- TOMPOINTCOM (1pers)
-  MPPL (2pers)
- GEHM/GEDA /Actisud (2pers)
-  Armée de Terre (1pers)
- CCI Haute-Marne (1pers)
- Cluster NOGENTECH
-  EPIDE (2 pers)
- Espace métiers (1 pers)
-  MC Donald’s recrutements (2pers)
-  AFT (1 pers)

Visites entreprise :

(uniquement sur inscription à Pole Emploi)
Mail inscription ape.52630@pole-emploi.fr

Matin : - Plastic Omnium Auto Exterior à 10h00 pour 10 personnes
- STEF 1 visite pour 10 personnes 10h45
Après-midi : - Mac Do 2 visites 10 personnes 14h30 et 15h30
- Imprimerie de champagne 2 visites 6 personnes à 14h00 et 15h00 pour 45 min

Animations sur site

-  Greta : animation participative autour de la cuisine uniquement le matin (fruits et légumes + matériel cuisine)
-  Poinfor : simulation conduite d’engins élévateurs
-  Poinfor : animation participative autour de la taille de pierre
-  Poinfor : animation autour de l’aide à la personne (mannequin + lève personne)


Pour en savoir plus :

- la filière du Médical en Haute-Marne
- Le cluster Nogentech
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Le médical, un marché porteur pour les PME
- Les Forges de Bologne, plus gros employeur de Haute-Marne, déménage à Chaumont en 2020
- Nogentech : un écosystème qui fait rimer metallurgie et orthopédie
- Le cluster Nogentech
- Le contexte économique Grand Est est favorable au deuxième trimestre 2017
- Forum des métiers qui recrutent à Langres le jeudi 7 décembre 2017

 

1ère Rencontre du Médico-Social Numérique le mercredi 6 décembre 2017 à Troyes

, par christophe Juppin

Le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) e-santé Champagne-Ardenne vous convie à sa première Rencontre du Médico-Social Numérique (RMSN) qui aura lieu le mercredi 6 décembre 2017, de 14h à 16h, au Centre Hospitalier de Troyes, salle E1-1.
Cet événement ouvert à tous permettra d’aborder différents projets en place au sein d’établissements médico-sociaux et de faire se rencontrer des acteurs du numérique et du médico-social.

Cet événement ouvert à tous permettra d’aborder différents sujets et de faire se rencontrer des acteurs du numérique et du médico-social.

Le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) e-santé Champagne-Ardenne s’attache à illustrer chaque thématique abordée par des projets en place au sein d’établissements médico-sociaux.
A la fin des présentations, l’équipe du GCS présente sur place, pourra vous proposer des créneaux de rendez-vous individuels afin de prolonger les échanges.

Voici le programme de ce premier moment :

- 13h45 Accueil
- 14h00 Présentation des services du Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) pour le médico-social - Focus Télémédecine
- 14h30 Innovation : Parcours patient et Robotique - Illustration avec le projet OPTIMISTIC
- 15h15 Sécurité : Hébergements et échanges de données de santé - Illustration avec le portail MyGHT
- 15h45 Echanges conviviaux

e-santé Champagne-Ardenne participe à la modernisation du système de santé dans la région. Son objectif : développer la coordination des acteurs du territoire de santé dans la prise en charge globale et coordonnée des patients. Ainsi, e-santé Champagne-Ardenne contribue à l’amélioration du parcours de soins.

lieu de la manifestation :

Centre Hospitalier de Troyes, salle E1-1
101 Avenue Anatole France
10000 TROYES

Le GCS e-santé Champagne-Ardenne vous convie à sa première Rencontre du Médico-Social Numérique (RMSN)

L’inscription est gratuite et obligatoire en suivant ce lien : https://www.weezevent.com/event-esms

L’inscription est gratuite et obligatoire en suivant ce lien : https://www.weezevent.com/event-esms

e-santé Champagne-Ardenne :

- Accompagne tous les établissements de santé publics, privés, les professionnels de santé libéraux, les réseaux de santé, les structures sociales et médico-sociales publiques et privées qui sont membres, et plus globalement l’ensemble des acteurs de la santé en région ;
- Assure l’assistance à maîtrise d’ouvrage des projets et services e-santé en Champagne-Ardenne ;
- Soutient la promotion, le pilotage et coordonne les projets prioritaires d’e-santé et de télémédecine au service de la santé publique en Champagne-Ardenne.

Le terme e-santé désigne tous les aspects numériques touchant de près ou de loin à la santé. Orientée vers le grand public, et donc le patient, l’e-santé recouvre les activités, services et systèmes liés à la santé, pratiqués à distance, à des fins de promotion de la santé, de soins, de santé publique, de gestion et de diffusion du savoir médical et de recherches appliquées à la santé, mais aussi l’accès direct et permanent aux dossiers électroniques de santé et l’échange sécurisé de données dans un réseau de santé, entre établissements ou entre la médecine de ville et l’hôpital.
Créé en 2007, le Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) SISCA participe au développement des systèmes d’information dans le domaine de la santé.
Le 22 juin 2015, le GCS SISCA est devenu e-santé Champagne-Ardenne.

En coopération avec les observatoires régionaux des urgences (ORU), les trois groupements de coopération sanitaire (GCS) e-santé d’Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne ont construit "un outil permettant d’identifier, de déclarer et de suivre les tensions hospitalières au sein des structures de santé de la région Grand-Est". Cet outil est opérationnel depuis décembre 2016. Il se base sur une série de six indicateurs pour appréhender et anticiper les problèmes de saturation aux urgences.

Les six indicateurs pour identifier les tensions

- Disponibilité en lits de médecine et de chirurgie ;
- nombre de passages aux urgences ;
- moyenne de durée de passage des patients hospitalisés à partir des urgences ;
- taux d’hospitalisation après passage aux urgences ;
- charge d’occupation à 15 h : nombre de patients simultanément présents à 15 h ;
- nombre de passages de patients de 75 ans et plus.

"Ce dispositif se révèle particulièrement utile en situation d’épidémie de grippe ou de gastro-entérite", assure le GCS e-santé Champagne-Ardenne dans un communiqué. Ces indicateurs ont en effet vocation à apprécier les saturations des urgences et des services pour "juger de la nécessité de mettre en place des mesures d’adaptation de l’organisation". Une souplesse permise par un calcul quotidien. Ces indicateurs, poursuit le GCS, sont destinés aux directions, aux administrateurs de garde, aux urgences et à l’ARS.

Contact :

GCS E-SANTE CHAMPAGNE-ARDENNE
Amina BELKHIR
18 rue Condorcet
51100 REIMS
Téléphone : 03 26 91 66 34

Pour en savoir plus :

- Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- La French Tech Alsace a accueilli Guillaume Hert, son coordinateur, le 15 mars 2017 !
- Elisabeth Lecq rejoint la French Tech Alsace le 03 avril 2017
- Anastasia Grabarz, nouvelle co-référente #HealthTech de la French Tech Alsace
- Guillaume Facchi, Monsieur #Healthtech

 

Convention d’affaires BioFIT du 28 au 29 novembre 2017 à Strasbourg Deux jours pour rencontrer vos futurs partenaires-projets et accélérer vos innovations !

, par christophe Juppin

BioFIT 2017 , la 6e édition de la Convention d’affaires dédiée aux Pharma / Biotech aura lieu du 28 au 29 novembre 2017 au Palais de la Musique et des Congrès - Place de Bordeaux à Strasbourg (67000)

BioFIT : A 360° approach to source Life Sciences early stage innovations

BioFIT is the leading partnering event in Europe for technology transfer, academia-Industry collaborations and early stage innovations in the field of Life Sciences.

BioFIT is also the marketplace for seed and Series A investment in Life Sciences.

En 2017, l’Alsace accueille la grande Convention d’affaires internationale dans l’innovation-Santé : BioFIT !

L’agence de développement économique Eurasanté, le pôle de compétitivité NSL (Nutrition Santé Longévité), la SATT Conectus Alsace et le pôle de compétitivité Alsace BioValley co-organisent la 6e édition de la convention d’affaires BioFIT à Strasbourg, les 28 au 29 novembre 2017 .

Epicentre européen de l’open innovation et du transfert de technologies, le salon d’affaires BioFIT est une véritable plateforme de collaborations de recherche entre acteurs publics et privés.

Son objectif  : intensifier les flux de licences et favoriser l’émergence de produits, procédés et services innovants dans le domaine des Sciences du Vivant.

Marqué par l’ambition de devenir l’événement leader en matière de transfert de technologies et de business Santé, BioFIT est un rendez-vous annuel. Cette convention est organisée en alternance, une année à Lille, une année à Strasbourg.

Pour en savoir plus :
- 01 juin 2017 à Metz , Le cluster Nogentech a rencontré le Pôle de compétitivité Alsace BioValley
- Alsace BioVallet et le cluster Nogentech ont visité l’IHU Strasbourg le 15 décembre 2017

 

Une matinée PME 2.0 sur la transformation numérique des PME le 16 novembre 2017 à Reims. La maîtrise de la transformation numérique conditionne la survie des entreprises.

, par christophe Juppin

PME 2.0 est un événement destiné à accompagner les TPE et PME dans leur transformation numérique. Cette matinée se déroulera jeudi 16 novembre 2017 de 8h30 à 12h30 dans les locaux du CESI à Reims. Une matinée PME 2.0 pour vous donner les clés de la transformation digitale, également appelée transformation numérique, pour intégrer l’ensemble des technologies digitales disponibles au sein de votre activité. Découvrez le meilleur moyen de réussir et d’éviter les écueils numériques.

Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Romain Soubeyran, Directeur général de l’Institut national de la Propriété industrielle vous invitent à une matinée PME 2.0 à Reims.

Un rendez-vous pour vous donner les clés de la transformation numérique de votre entreprise. Dématérialisation, e-commerce BtoC ou BtoB, cybersécurité, big data, développement de la productivité, digitalisation des processus, modification de la chaine de valeur, robotique collaborative, protection des actifs immatériels, Usine du Futur, impact des nouveaux usages… autant de sujets qui seront abordés pour permettre aux entreprises de se développer.

Cette matinée, co-organisée par CAP’TRONIC JESSICA France, le CESI, le cluster CINESTIC, le cluster RHENATIC, la CNCPI, la Région Grand Est, la DIRECCTE, ID Champagne-Ardenne et l’INPI se déroulera Jeudi 16 novembre 2017 de 8h30 à 12h30 dans les locaux du CESI – 7 bis avenue Robert Schuman – à Reims.

Le Cluster Image & Numérique, nommé cinestic, rassemble les acteurs de l’Image et du Numérique en région Grand Est.

La transformation digitale, également appelée transformation numérique, désigne le processus qui consiste pour les entreprises à intégrer l’ensemble des technologies digitales disponibles au sein de leur activité. Placer le numérique au cœur de leur stratégie permet aux entreprises, en particulier les TPE et PME, d’assurer leur pérennité et constitue un accélérateur de croissance. Cela implique pour les dirigeants de repenser leur business model et de faire évoluer leur organisation. La transformation numérique est amenée à se développer et à s’intensifier dans les prochaines années. Entreprises, employés ou clients, personne ne peut y échapper.

PME 2.0 est née de la volonté commune de dix structures d’accompagner ces petites et moyennes entreprises qui composent le tissu local. Trois tables rondes se succèderont autour du Big data, de la dématérialisation et des nouveaux usages numériques. La cybersécurité, le e-commerce BtoC ou BtoB et la digitalisation des processus sont autant de sujets qui seront également abordés pour donner aux entreprises des clés afin de mieux produire et mieux vendre.

Cette manifestation sera par ailleurs l’occasion de distinguer plusieurs entreprises du territoire à travers les « TALENTS INPI ». Ce label met à l’honneur des entreprises qui ont su adopter une stratégie de propriété industrielle afin d’assurer leur développement.

Accueil petit-déjeuner dès 8h30

Cocktail déjeunatoire en fin de manifestation

Mais qu’est-ce vraiment la transformation digitale ou numérique ?

La transformation digitale, que l’on appelle parfois aussi transformation numérique, désigne le processus qui permet aux entreprises d’intégrer toutes les technologies digitales disponibles au sein de leurs activités.

La transformation digitale n’est pas un concept nouveau puisqu’il existe depuis l’essor d’internet et la banalisation de l’email dans le quotidien des salariés. Ce bouleversement de la transformation digitale est induit par les nouvelles technologies
Si le numérique est apparu en premier avec la numérisation de documents, le digital lui a permis une utilisation plus simple des différents outils technologiques.

La transformation digitale : L’humain et la vision commune au centre

Les relations humaines ont un rôle prédominant, et à eux la charge d’accompagner le personnel et de répondre à ses besoins et interrogations. Une transformation rapide et efficace doit miser sur l’humain et la vision commune en interne en premier lieu.
La formation des équipes sur les axes majeurs de la transformation digitale de l’entreprise pour que chacun prenne sa place dans l’entreprise.
La transformation numérique ne peut se faire sans une évolution profonde de notre mode de pensée.

La transformation digitale : Une restructuration hiérarchique en profondeur

La hiérarchie est souvent un des premiers chantiers visés, mais également le plus complexe à remanier d’un point de vue humain. Il est toujours difficile de toucher à des acquis et de remodeler ensuite les responsabilités et la latitude des collaborateurs. Le principe de remaniement vise à casser les silos, et répartir les compétences en mettant l’accent sur le collaboratif. Faire émerger des idées, des compétences… et se recentrer sur l’humain, est primordial dans le cadre d’une transformation digitale.

La transformation digitale à l’heure du mobile

Et depuis plusieurs années, le smartphone est devenu l’un des principaux moteurs de la transformation numérique. Ces téléphones mobiles intelligents, apportent à leurs utilisateurs la maîtrise de la technologie tout en leur offrant la liberté de se déplacer.
Impossible donc pour les entreprises d’ignorer cette réalité ; au contraire de nombreuses entreprises ont bâti leur modèle économique sur le téléphone mobile, en misant sur certains de ses atouts comme la géolocalisation et le temps réel.

Travailler différemment grâce à la transformation digitale

La mobilité est désormais l’un des symboles forts de la transformation digitale ; elle est précieuse dans notre vie quotidienne mais aussi dans notre vie professionnelle.
On peut placer un ensemble d’outils collaboratifs visant à rapprocher l’humain et l’amener dans une démarche co-créative et productive.

Elle laisse présager la disparition à court ou moyen terme des frontières physiques de l’entreprise, ou tout du moins des entreprises soumises à la digitalisation globale de leurs activités et de leurs services ( télétravail, nomadisme, freelance). Les hiérarchies en silos tendent elles aussi à disparaître au profit d’un management transversal, moins tributaire du poids hiérarchique

Le big data, une source de données précieuses en transformation digitale

La transformation numérique permet aux entreprises d’accéder à une infinité de données sur leurs clients, à travers les informations que nous fournissons sur le web : messages écrits, vidéos publiées, réseaux sociaux, sites consultés…
Ces données peuvent être récupérées en interne ou bien être achetées à des spécialistes de la data. Beaucoup d’entreprises s’intéressent à ces informations car le big data constitue à leurs yeux une véritable mine d’or pour optimiser leur business model.

Elles s’efforcent en effet de faire parler ces données pour améliorer leurs profits. La difficulté majeure rencontrée avec le big data est la capacité à faire parler les données… Si le big data ne vous dressera pas le business model de demain, il faudra être capable en revanche, d’avoir une vision et anticiper ainsi des modèles, des nouveaux axes etc…

Le marketing numérique, un pilier de la transformation numérique

Le marketing numérique ou marketing digital, est l’un des piliers de la transformation digitale. Pour améliorer la relation client, les entreprises s’appuient sur des canaux numériques afin de promouvoir ou de vendre leurs produits. On peut citer bien évidemment les sites web, les sites mobiles, les réseaux sociaux ou bien encore les applications pour tablettes et smartphones.

Mais elles utilisent aussi des outils numériques comme l’emailing, le référencement naturel (SEO), l’achat de mots clés payants (SEM), ou les SMS.
L’ensemble des actions et outils composant le marketing numérique est un axe à privilégier dans la transformation numérique, car il permet d’étendre et de mesurer ses actions.

Transformation digitale, un défi actuel mais aussi futur

À peine 31 % des chefs d’entreprise en France considèrent la transformation numérique comme une véritable opportunité. Pourtant comprendre les mécanismes et les enjeux de la transformation digitale est nécessaire pour toutes les entreprises qui souhaitent développer leurs activités.

Car la transformation digitale est en perpétuel mouvement ; elle ne semble pas vouloir s’arrêter, ni aujourd’hui, ni demain.

Développement du Cloud, de l’internet des objets, du smart data, de la santé connectée, de l’impression 3D, de la réalité virtuelle ou bien encore de la robotique collaborative, autant de concepts technologiques qui dessinent notre vie future.

Chacun d’entre nous doit être prêt à franchir le pas de la transformation numérique s’il ne veut pas rater le train qui passe. Leur maîtrise conditionne la survie des entreprises.

Programme prévisionnel

8h30 Accueil

9h00 Allocutions d’ouverture du CESI et de l’INPI

9h15 Table ronde « Dématérialisation : basculer du papier au fichier »

Russell KELLY, Directeur, NORELEM
Carine ROSSDEUTSCH WOLFF, Directrice Générale, SEWOSY

10h10 Table ronde « Big Data : analyser les données pour optimiser les performances »

Michel ROCHELET, Délégué régional, ANSSI
Freddy BAUDINET, CEO, SIKIM
Maxime VALETTE, Président, LE BLOC

11h05 Table ronde « Nouveaux usages numériques : évoluer et se sécuriser en développant les opportunités »

Thierry AUTRET, Délégué général, CESIN
Stéphane OUDIN, Conseil en PI, CNCPI
Fabrice GAUTIER, Président, ALCOM TECHNOLOGIES

12h00 Talents INPI

12h20 Clôture

Région Grand Est

12h45 Cocktail déjeunatoire

Inscription

Inscription gratuite et obligatoire.

Je m’inscris !

pour en savoir plus :

- Robotisons nos usines pour sauver notre industrie
- Tam Télésanté, la start-up des bébés connectés
- David Biguet : « Il n’y a pas une, mais des industries du futur »
- Matinale technologique n°14 sur SiMSEO : Programme d’accompagnement des entreprises à l’usage de la simulation numérique le 12 avril 2017 à Nogent.
- Matinale technologique n°15 : La propriété industrielle pour mon entreprise le 14 juin 2017 à Nogent.
- Matinale technologique n°16 : La robotique du futur : Robotique collaborative et Robotique mobile le 18 octobre 2017 à Nogent.

Tags

Artificial Intelligence (AI), Business Technology (BT), Customer Experience Management, Customer Intelligence, Employee Experience, Internet of Things (IoT), Privacy, Public Cloud, Robotic Process Automation (RPA), Security Automation & Orchestration, Systems Of Insight

 

Une journée sur la forge de demain le 9 novembre 2017 à Metz La plateforme Vulcain est destinée à servir de pont entre les mondes académique et industriel pour renforcer la compétitivité de la filière transformation des métaux.

, par christophe Juppin

Depuis son inauguration en 2014, la plateforme Vulcain poursuit le développement de ses compétences et de ses équipements. Le jeudi 9 novembre 2017 de 9h à 16h, à l’occasion d’une journée technique, les experts du Cetim, de l’IRT M2P et des Arts et Métiers de Metz vous proposent d’échanger et de collaborer pour construire aujourd’hui la forge de demain. La plateforme Vulcain est située dans les locaux de l’école Arts et Métiers ParisTech au 4 Rue Augustin Fresnel, 57070 Metz.

Le Cetim et les Arts et Métiers ParisTech de Metz s’associent lors d’un événement consacré à la plateforme Vulcain et ses nouveaux équipements.

Cette installation, située dans les locaux de l’école Arts et Métiers ParisTech au 4 Rue Augustin Fresnel, 57070 Metz, se voit dotée d’équipements de forge représentatifs d’un environnement industriel en mouvement.

Cette journée constitue l’occasion de présenter les possibilités apportées par cette plateforme Vulcain et ses équipements nouvelle génération venant compléter une cellule de forge robotisée..

Au programme : ateliers, interventions et visites des installations.

La plateforme Vulcain est destinée à servir de pont entre les mondes académique et industriel pour renforcer la compétitivité de la filière transformation des métaux. Les projets de R&D qui y sont déployés visent notamment l’évolution et l’optimisation des procédés de forge, ainsi que la définition technico-économique des moyens associés, de façon à produire aux meilleurs coûts des pièces toujours plus complexes et performantes.

Près d’une centaine de projets ont déjà vu le jour. Ils s’articulent autour de :

- la simulation du forgeage,
- la maîtrise du procédé et l’optimisation des gammes
- les procédés innovants
- les procédés de mise en forme near net shape (au plus près de la forme finale)
- le forgeage agile grâce à la robotisation
- l’intégration produit-process.

Pour réaliser ces projets, la plateforme Vulcain bénéficie d’installations à une échelle industrielle : presse hydraulique 6.000 kN, presse à vis 31 kJ, robot polyarticulé 6 axes, système de contrôle sans contact par stéréovision… Elle est accessible à distance par les industriels et les chercheurs de façon à mutualiser au maximum son utilisation.

Cette plateforme est le fruit d’une collaboration de plus de 10 ans entre le Cetim (Centre technique des industries mécaniques) et Arts et Métiers ParisTech (Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers), à travers leur laboratoire commun, le LAMFM (Laboratoire de mise en forme des matériaux).

Programme

9 h 00 - Accueil des participants

9 h 30 - Introduction de la journée

Cetim, Arts et Métiers de Metz, IRT M2P , Fédération Forge Fonderie (FFF)

9 h 40 - Conférences plénières

• Forge, Industrie 4.0 et vision des donneurs d’ordres

Cetim, FFF, PSA, Renault, Safran

• Vulcain 4.0 : un support au développement de la forge

Cetim, Arts et Métiers de Metz, IRT M2P

• Des projets de rupture technologique : exemples du forgeage multimatériaux et du thixoforgeage

Cetim, Arts et Métiers de Metz, IRT M2P

10 h 45 - Pause

11 h 00 - Ateliers en parallèle

• Robotisation

Cetim, Arts et Métiers de Metz

• Contrôle non destructif et mesure

Cetim, Arts et Métiers de Metz

• Simulation

Cetim, Arts et Métiers de Metz, Cemef, Transvalor

• Gestion des énergies en forge

Cetim, FFF, IRT M2P

• Outillages

Cetim, Arts et Métiers de Metz, IRT M2P

• Procédés innovants

Cetim, Arts et Métiers de Metz, IRT M2P

12 h 30 - 14 h 00 - Déjeuner accompagné de démonstrations sur la plateforme Vulcain, sur les plateformes IRT M2P et temps d’échanges

14 h 00 - Ateliers en parallèle (semblables aux ateliers du matin)

15 h 30 - Conclusions et perspectives

16 h 00 - Fin de la journée

lieu :
Arts et Métiers ParisTech
4 Rue Augustin Fresnel, 57070 Metz

Votre correspondant :
Cetim - Alexandre Pointard
Tél. : 03 44 67 36 82
Fax : 03 44 67 36 94
sqr@cetim.fr

Arts et Métiers de Metz - Laurent Langlois
Tél. : 03 87 37 54 30
laurent.langlois@ensam.eu

Inscription

Inscription gratuite et obligatoire.

Je m’inscris !


pour en savoir plus :

- Matinale technologique n°14 sur SiMSEO : Programme d’accompagnement des entreprises à l’usage de la simulation numérique le 12 avril 2017 à Nogent.
- David Biguet : « Il n’y a pas une, mais des industries du futur »
- Matinale technologique n°16 : La robotique du futur : Robotique collaborative et Robotique mobile le 18 octobre 2017 à Nogent.
- Matinale technologique n°17 : Les traitements thermiques et thermochimiques des matériaux métalliques le 22 novembre 2017 à Nogent.
- Forgex-Raguet rachète les Forges Béligné à Nogent
- Les Forges de Bologne, plus gros employeur de Haute-Marne, déménage à Chaumont en 2020
- Le déménagement nécessaire des forges de Bologne à Chaumont en 2020.
- Forgeavia se spécialise dans l’usinage de pièces forgées
- Mardi 06 février 2018, de 10h à 12h, à Nogent 52800 : Matinale technologique n°19, « Les technologies de Forge » avec Alexandre POINTARD du Cetim Metz

 

3e Symposium Fabrication additive et métiers de la métallurgie les 26 et 27 octobre 2017 à Charleville-Mézières. Symposium pour approfondir vos connaissances en matière de Fabrication Additive

, par christophe Juppin

Après les deux premières éditions, PLATINIUM3D et ses partenaires organise la 3ème session de son Symposium Fabrication Additive et Métiers de la Métallurgie qui aura lieu les jeudi 26 et vendredi 27 octobre 2017 à Charleville-Mézières (Ardennes - France).


3e Symposium Fabrication additive et métiers de la métallurgie à Charleville-Mézières. L’évènement exclusivement dédié à la Fabrication additive industrielle dans le GrandEst. Conférences, stands, rendez-vous d’affaires, B to B, présence d’experts, intervenants sélectionnés, donneurs d’ordre. Automobile, Ferroviaire, Energie, Aéronautique.

Vous trouverez ci-dessous les liens vers :

- le programme :cliquez ici
- le bulletin d’inscription :cliquez ici
- le bulletin de réservation pour un stand :cliquez ici

Conférences, stands, rendez-vous d’affaires, tout une organisation est mise en place pour vous permettre de découvrir ou d’approfondir vos connaissances en matière de Fabrication Additive.

David Biguet , interviendra en qualité de président du Cluster Nogentech .

Merci de retourner complété et accompagné de votre règlement (virement ou chèque) le bulletin d’inscription « Participant » et/ou bulletin de « Réservation de stand » soit :

> par mail : bgf08@wanadoo.fr

> par voie postale : BGF Communication, 1 avenue Gustave Gailly - 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES

Pour tout renseignement :

> Tél : 03.24.59.20.00

> Mail : bgf08@wanadoo.fr

 

Les Automnales de Chaumont les 14 et 15 octobre 2017 à Chaumont

, par christophe Juppin

Les "Automnales" de Chaumont s’installent au cœur de la vie chaumontaise les 14 et 15 octobre 2017 à Chaumont en Haute-Marne !
En plein cœur du centre-ville, une offre commerciale diversifiée, réunissant tous les acteurs du marché dans des secteurs d’activité variés, prendra place du Square Philippe Lebon à la Place Aristide Briand.


Les Automnales de Chaumont les 14 et 15 octobre 2017 à Chaumont en Haute-Marne.

Lancées et organisées par l’association Chaumont en Fête, en partenariat avec la Ville de Chaumont, l’Agglomération de Chaumont et les chambres consulaires, les « Automnales », à l’accès libre et gratuit, sont le rendez-vous incontournable des animations chaumontaises .

Pour leur 4ème édition, les 14 et 15 octobre 2017, les « Automnales » réuniront commerçants, entreprises, artisans, producteurs, villes jumelées, services à la population et associations culturelles et sportives en plein cœur du centre-ville.

Du Square Philippe Lebon au Square Boulingrin, c’est l’Europe toute entière qui s’invitera dans les rues chaumontaises où spectacles, animations, concerts, ateliers, concours etc… divertiront petits et grands tout au long de la manifestation.

PDF - 415.1 ko
Dossier d’inscription aux Automnales de Chaumont les 14 et 15 octobre 2017 à Chaumont

 

Colloque performance de l’achat public à Reims le 20 juin 2017

, par christophe Juppin

L’UGAP organise un Colloque "performance de l’achat public" à Reims le mardi 20 juin 2017 de 9h00 à 14h00 au Best Western Hôtel de la Paix, 9 rue Buirette 51100 Reims . Cette rencontre apporte des réponses concrètes à des questions précises que se posent les acheteurs publics et des informations sur les opportunités de marché aux potentiels fournisseurs .

Aujourd’hui, la commande publique représente près de 200 milliards d’euros, soit 10% environ du produit intérieur brut. Elle recouvre les achats des services de l’Etat, des collectivités territoriales, des organismes de santé et de protection sociale, des établissements publics, voire de sociétés soumises au formalisme de la commande publique.

Elle va jouer un rôle de plus en plus fort dans les sujets de politiques publiques (PME, innovation, développement durable, dématérialisation, territoires…).

La performance de l’achat public pour fil conducteur
Le thème central des colloques depuis 2015 est la performance de l’achat public et ses différentes composantes :

- réglementation,
- mutualisation, rationalisation
- dématérialisation
- politiques publiques de réduction des déficits publics,
- soutien des PME, de l’emploi local et des produits français,
- prise en compte du développement durable,
- innovation,
- évolution du Code des marchés publics et évolution du métier d’acheteur public,
- réforme territoriale,
- groupements de territoire (collectivités, hospitaliers)

Le programme

09h00 - 09h30

Café de bienvenue

09h30 - 11h00

Mot d’accueil du Président de l’UGAP, Edward Jossa

Ouverture  : par Catherine Vautrin, Présidente de la communauté urbaine du Grand Reims

Table ronde : L’achat public : un acte juridique, économique ou politique ?

Réglementation, mutualisation, dématérialisation, rationalisation : avec 200 milliards d’euros de commandes, quels sont les enjeux juridiques, économiques et politiques de l’achat public d’aujourd’hui ?

Intervenants

- Yves Détraigne
Sénateur et Président de l’association des maires de la Marne

- Olivier Gak
Directeur des achats et de la logistique - CHU de Reims

- Yves-René Guillou
Maître de conférences à l’Université Lille II, avocat-associé-gérant - Cabinet Earth avocats

- Sébastien Taupiac
Directeur délégué aux offres complexes - UGAP

Animateur

- Nicolas Laroche
Délégué général – Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales

11h00 - 12h30

Table ronde : l’innovation, un levier de développement en Grand Est

Prendre en compte l’innovation dans la politique d’achat s’impose aujourd’hui à tout acheteur public.

Quelles méthodes et quels conseils pour faire de l’innovation le levier d’un acte économique et politique en Grand Est.

Intervenants

- Françoise Chauder
Déléguée à l’information stratégique et à la sécurité économique, référente achats publics innovants - DIRECCTE Grand Est

- Karine Gueguen
Responsable de projets santé, Agence pour l’innovation et le développement économique - ID Champagne-Ardenne

- Marie-Cécile Folzer
Directrice de la Plate-Forme Régionale des Achats - SGARE Grand Est

- Christophe Guillemot
Adjoint au Maire de Châlons-en-Champagne, en charge de l’aménagement urbain, circulation et stationnement

- Christophe Juppin
Chargé de développement innovation CCI Haute-Marne, animateur du pôle technologique Sud Champagne, secrétaire suppléant du cluster Nogentech

- Pierre Nguyen
Expert technique innovation - UGAP

Animateur

- Nicolas Laroche
Délégué général – Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales

L’innovation dans la commande publique ouvre aux entreprises de nouveaux marchés potentiels et contribue ainsi à stimuler le développement de solutions adaptées aux nouveaux besoins des organisations publiques.

Alors ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, avait présenté en avril 2016 sa réforme des marchés publics. Objectif : Rendre plus accessible le marché de la ­commande publique aux PME et arriver à orienter en direction des PME à 50 % des contrats publics en quelques années seulement.

Le Colloque "performance de l’achat public" est organisé à Reims le mardi 20 juin 2017 pour répondre au double objectif d’informer les potentiels fournisseurs sur les opportunités de marché liées à l’innovation dans la commande publique et de sensibiliser les acheteurs publics à l’innovation.

12h30 - 14h00

Cocktail déjeunatoire

Informations pratiques

Accès en voiture
• Autoroute A4 et A26
Suivre la direction Reims-centre, puis parking Buirette en prenant la rue de Bir Hakeim, puis la rue Buirette.

Accès en train
• Gare Reims-centre à 600 m à pied
• Gare Champagne-Ardenne TGV à Bezannes à 8 km
Parking
• Parking Buirette (en face de l’hôtel)

Inscription :

https://www.ugap.fr/colloque-reims_4489691.html

 

Innovez dans les implants les 27 et 28 juin 2017 à Saint-Etienne.

, par christophe Juppin

Les avancées et les possibilités techniques à l’occasion des journées « Innovez dans les implants orthopédiques » les 27 et 28 juin 2017 à Saint-Etienne. Au programme de ces 2 jours : un parcours 360° du cycle de vie complet d’un implant (besoin médical, solutions techniques, conformité réglementaires, performances attendues, organisation associée …).

Innovez dans les implants

Avec le vieillissement de la population et les avancées en matière de recherche médicale, la demande en dispositifs implantables croît (orthopédie, traumatologie, dentaire, rachis ... ). Une préoccupation sociétale qui incite le Cetim avec ses partenaires à présenter

Les avancées et les possibilités techniques à l’occasion des journées « Innovez dans les implants orthopédiques » les 27 et 28 juin 2017 à Saint-Etienne. Au programme de ces 2 jours : un parcours 360° du cycle de vie complet d’un implant (besoin médical, solutions techniques, conformité réglementaires, performances attendues, organisation associée …).

L’événement sera également consacré aux technologies de fabrication additive dans les dispositifs médicaux. Les experts tablent sur un taux de croissance annuel de 17,5% pour ces technologies pour les 10 prochaines années. Si elle a de quoi séduire, la fabrication additive n’est cependant pas facile d’accès pour l’industriel attiré par ses atouts ; une chaîne de valeur à bien maîtriser avant de se lancer dans l’aventure. Le 28 juin, les intervenants mettront donc en lumière les possibilités, les limites techniques et réglementaires d’un procédé somme toute complexe.

En parallèle des conférences techniques proposées, se tiendra le nouveau salon Orthomanufacture qui vous donnera la possibilité de rencontrer des apporteurs de solutions technologiques sur les métiers de la fabrication d’implants : conception, élaboration et transformation des matériaux, impression 3D, traitements de surface...

Informations sur

http://www.orthomanufacture.com/fr/

http://www.cetim.fr/fr/Actualites/Agenda/Journees-techniques/Innovez-dans-les-implants

Un événement organisé en partenariat avec :

Programme

Mardi 27 juin - Parcours 360° du cycle de vie d’un implant

1/Le besoin autour des implants pour réparer une fonction mécanique (état de l’art-enjeux-opportunités-limites)
Professeur F. Farizon, Chef de service, Professeur des universités - Centre d’Orthopédie et Traumatologie, CHU Saint-Étienne
Professeur S. Boisgard, Chirurgie orthopédique et traumatologie CHU Hôpital G. Montpied – Clermont Ferrand ; membre de la SOFCOT(société française de chirurgie orthopédique et traumatologique)
Professeur C. Nuti, Neurochirurgien à l’Hôpital privé de la Loire ;
M. Cachon, chirurgien à VetAgro Sup

2/ Les Instituts Carnot esquissent la médecine du futur - focus sur les implants
Professeur D. Delafosse, Directeur Adjoint, Directeur de la Recherche et de l’Innovation École des Mines de Saint-Étienne
P. Caillat, responsable marketing stratégique pour les Dispositifs médicaux et les thérapies innovantes au CEA-Leti
J.-M. Bélot, Cetim,Direction de la Recherche et des Programmes- Veille Technologique et Stratégique)

Exemple d’une chaîne numérique complète (imagerie médicale + modélisation articulaire + planification chirurgicale + conception CAO) pour créer des instruments sur mesures pour les chirurgies du genou, de la hanche et du rachis.
J. Simon & T. Laforet, responsables de oneFIT medical, filiale de EOS imaging

3/ Matériaux et ingénierie de surface

Les matériaux céramiques
Nouveaux revêtements d’implants antimicrobiens et immunomodulateurs - Dr. Ph. Lavalle, Research Director INSERM UMR 1121, Biomaterials and Bioengineering
Nouveaux dépôts phosphocalciques : de la bioactivité aux propriétés antimicrobiennes – G.Bertrand - CIRIMAT Institute
Caractérisation physico chimique en surface de dispositifs médicaux – D. Pavon, Science et surface

Influence des procédés de stérilisation sur les caractéristiques des matériaux polymères utilisés pour les applications biomédicales – Evaluation et compréhension - S. Toillon, Ingénierie Polymères et Composites, Cetim

4/ La conception des implants et les essais associés

La pratique de l’analyse de risque pour la mise sur le marché des implants (processus de gestion des risques selon l’ISO 14971) » - B. Duchazeaubeneix, Ingénieur conception, Cetim
Outils de calculs pour maîtriser la conception en fatigue – Y. Suchier, Ingénieur conception, Cetim
Essais en tribologie : vers une meilleure représentativité des tests – J. Geringer Ph.D / HDR / Assistant Professor CIS / STBio / Tribocorrosion - École des Mines de Saint-Étienne
« Biomécanique du système Ostéoarticulaire sain, Pathologique et prothésé » - Professeur P. Chabrand, Responsable du GIBoc Groupe Interdisciplinaire en Biomécanique Ostéoarticulaire et Cardiovaculaire, Institut des Sciences du Mouvement
Evaluation in vitro de scaffolds : Culture 3D de cellules souches mésenchymateuses humaines - V. Dumas Université de Lyon, Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint-Etienne

5/ Les procédés

Usinage multifonctions – L. Lalliard, Procédés Performants et Innovants, Cetim
Usinage : Surveillance des fluides de coupe pour la fabrication des dispositifs médicaux » - M. Cruz, Cetim-Ctdec
Usinage par dissolution ionique une opportunité pour le polissage des implants – S. Guerin, Procédés Performants et Innovants, Cetim
Nettoyage des implants et Validation des procédés de nettoyage » - J. Precheur, Marlhe et M. Victoire, Procédés Performants et Innovants, Cetim
Validations et analyses biologiques des implants - E. Pacard, Confarma

6/ Analyse d’usure d’explant
B. Boyer, Centre d’Orthopédie et Traumatologie, CHU Saint-Étienne ou T. Neri, Chirurgien Orthopédique, PH CHU Saint-Étienne

Soirée de gala - stade Geoffroy Guichard

Mercredi 28 juin - Focus : les technologies de fabrication additive dans les implants

1/ Le besoin autour des implants sur mesure grâce à la fabrication additive
Etat de l’art-enjeux-opportunités-limites, par un chirurgien et le témoignage d’un industriel - Professeur A. Gleizal, Chef de service, Professeur des universités

2/Technologies et perspectives autour de la fabrication additive - F. Surugue, SNITEM, Directeur PME.ETI & Développement Economique

Fabrication additive céramique

Panorama des technologies - Professeur J. Chevalier, INSA de Lyon

Implants osseux en phosphates de calcium (CaP) : des applications au développement de procédés additifs - D. Marchat, Assistant Professor Center for Biomedical and Healthcare Engineering (CIS) Mines

Fabrication additive en métallique

Maitrise de l’atmosphère de lasage et influences sur les performances mécaniques des implants (états de surface,fatigue,….) – S. Trousselle, Market Segment Manager Manufacturing Industries, Linde France S.A.
Le procédé « Metal binder Jetting », perspectives pour le médical - P. Calves, Procédés Performants et Innovants, Cetim
"Qualité des surfaces produites par SLM et Techniques de finition associées" – J. Rech, Professeur des Universités / Ecole Nationale d’Ingénieurs de Saint-Etienne

Fonctionnalisation des surfaces grâce à la fabrication additive, Conception des structures latices pour optimiser l’ostéo-intégration : état de l’art, enjeux, risques et perspectives – Gael Volpi – Témoignage : Pr S.Parratte

3/ Applications et démarche de mise en production

Direct Metal Printing in the implant industry – A. Cajiao, Business Development Manager, Healthcare - 3D Systems Leuven

« Fabrication en série d’implants orthopédiques par fabrication additive. Des principes de bases de fabrication aux étapes de post traitement avancées. » - Pierfrancesco Robotti, Eurocoating, Scientific Marketing Manager

4/ « Fabrication additive : overview des exigences réglementaires et normatives » - P.-M. Lacroix, Chef de projet certification, évaluateur et auditeur sénior, LNE / G-MED Saint-Etienne Laboratoire national de métrologie et d’essais.

Démonstrations et visites des laboratoires :

Laboratoire biomécanique :
Fabrication additive :

Procédés avancés :

- Ébavurage de prothèse sur la DMU 5 axes
- Usinage de cupules sur le centre multifonction
- Polissage d’une cupule issue de fabrication additive en usinage par dissolution ionique

Lieu et date :
Saint-Etienne
Cetim
Du 27 juin 2017
au 28 juin 2017
organisé par le Cetim

Votre correspondant :
Philippe THOQUENNE
Délégué Régional
Tél. : 03 44 67 35 16
Tél. : 06 86 45 99 30
Philippe.Thoquenne@cetim.fr

Yanneck Suchier
Tél. : 03 44 67 36 82
sqr@cetim.fr

 

Entreprises : nos savoir-faire à découvrir les 17 et 18 juin 2016

, par

Cette 5ème édition du Salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne, la première à Chaumont, joue le jeu du graphisme (voir encadré). Hier après-midi, dans le cadre de la journée professionnelle, des conférences ont eu lieu sur le vaste thème du design graphique dans l’industrie.

La journée réservée aux professionnels a tenu ses promesses le 17 juin 2016. Le Salon des savoir-faire industriels ouvre ce matin ses portes au grand public. Pour y révéler des pépites. (JHM du 17 juin 2016).

Le Salon des savoir-faire industriels déploie ses fastes jusqu’à 13 h aujourd’hui au gymnase Lemouton, à Chaumont (près de la piscine). L’entrée est libre. Les visiteurs pourront y découvrir des compétences ancrées ici, en Haute-Marne, au sein de nos entreprises de toutes tailles. Une soixantaine d’exposants sont présents, globalement plutôt situés dans le centre et le sud de notre territoire.

GIF - 84.5 ko
crédits : Photo Dominique Piot
Odile BUGNOT, Directeur général de l’entreprise RESSORTS HAUT MARNAIS présente ses produits aux officiels.

Cette édition, la première à Chaumont, joue le jeu du graphisme (voir encadré). Hier après-midi, dans le cadre de la journée professionnelle, des conférences ont eu lieu sur le vaste thème du design graphique dans l’industrie. Y participaient notamment les agences Normal Studio et Superscript2. Ces designers ont exposé leurs expériences avec des entreprises et des entrepreneurs. Ces conférences avaient lieu dans le chapiteau adjacent.

Dans les allées principales du Salon, on ne reconnaît plus le gymnase tant les organisateurs (CCI, Nogentech, UTT, UIMM, Ville de Chaumont etc.) ont bien agencé les stands et ont peaufiné la signalétique. Des géants comme Aréva côtoient des artisans du Bassigny. Un Pôle Formations intéressera les jeunes en quête d’une orientation pertinente. L’antenne nogentaise de l’UTT y tient un rôle majeur. On découvre surtout des entreprises haut-marnaises à tort méconnues dans des registres aussi divers que le travail du métal ou l’imprimerie.

La présence d’IPPAC au centre de ce Salon n’est pas que symbolique. Au cœur d’un groupe de communication, IPPAC tient un discours rassurant à ses partenaires : le digital et/ou le print, et désormais la modélisation 3D en démo au salon, ne sont pas des finalités. Ce sont des moyens, des outils qui permettent de faire passer une information, d’optimiser la transmission du message. Contrairement à bien des sociétés haut-marnaises, les collaborateurs d’IPPAC sont jeunes et leurs compétences complémentaires et actuelles. Pour eux, le support n’est pas la finalité. Ils maîtrisent sa mise en œuvre, mais toujours au service du contenu. IPPAC a reconstitué au Salon un véritable studio… enrichi d’une imprimante 3D très active.


JHM du 22 septembre 2016 - Dominique Piot
http://economie.jhm-blogs.fr/economie/2016/09/22/entreprises-nos-savoir-faire-a-decouvrir/


Pour en savoir plus :

- Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 12 et 13 juin 2015 à Nogent (52800)
- La Haute-Marne vante ses savoir-faire industriels les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont
- Entreprises : nos savoir-faire à découvrir les 17 et 18 juin 2016
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- Les inscriptions sont ouvertes pour les exposants au 6 ème salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52)


 

Le concours « La Start’up est dans le pré », les 13 et 14 Mai 2017, Saint-Dizier

, par christophe Juppin

Pour la 3ème année consécutive, les 13 et 14 Mai 2017, Saint-Dizier va accueillir le concours « La Start’up est dans le pré ». Organisé à l’initiative de la Communauté d’Agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise, cet événement est soutenu par la La CCI Haute-Marne. Cette rencontre vise à repérer et attirer des créateurs d’entreprises sur le territoire afin d’accélérer leur projet d’entreprise.

Une édition exceptionnelle les 13 et 14 mai 2017 à Saint Dizier !

Pour la 3ème année consécutive, les 13 et 14 Mai 2017, Saint-Dizier va accueillir le concours « La Start’up est dans le pré » . Organisé à l’initiative de la Communauté d’Agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise, cet événement est soutenu par la La CCI Haute-Marne. Cette rencontre vise à repérer et attirer des créateurs d’entreprises sur le territoire afin d’accélérer leur projet d’entreprise.

Pour la première fois en France, c’est tout un département qui va se mobiliser pour aider au développement de ses entreprises en faisant appel au sens de la qualité et du service client des entrepreneurs, des commerçants et des artisans locaux, mais aussi aux outils et aux réseaux des entreprises les plus innovantes, les startups.

Les participants pourront, grâce aux différentes activités, tester la faisabilité de leur projet et poser les premiers jalons de leur concrétisation. Les trois premières équipes et/ou projets remporteront des prix et un accompagnement leur permettant de créer plus vite et avec plus de qualité.

Réunir les talents

L’évènement « La Start-up est dans le pré – Saint Dizier » créé, pendant la coupure d’un week-end, les conditions de rencontre, d’échange, de créativité nécessaires à la création d’entreprises innovantes.
Pendant deux jours, des personnes ressources, volontaires, expérimentées ou novices, expertes ou passionnées, vont contribuer à résoudre des problèmes, à répondre à des besoins nouveaux, à imaginer des solutions nouvelles proposées par de futurs entrepreneurs. « La Start-up est dans le pré – Saint-Dizier » est un concours atypique, qui privilégie la connaissance de soi et des autres, le travail en réseau avec les centres de compétences évidemment incontournables.

Une boite à outil, des partenaires techniques, des réseaux

Chaque entrepreneur, chaque candidat sera au centre d’une roue du succès unique : universités, services consulaires, collectivités, startups, consultants, service d’aide à l’emploi...
Ce concours est une excuse formidable, une opportunité unique pour se rencontrer et créer peut-être les idées et les entreprises innovantes de demain. Les accompagnateurs de ce concours, les partenaires, les consultants, les entrepreneurs et les élus locaux, partagent tous les mêmes valeurs : avoir, certes, la tête dans les étoiles, mais avec une vision pour avancer, et les pieds sur terre pour construire des entreprises pérennes, viables.

L’édition 2017 de la Startup est dans le Pré, qui se déroulera au gymnase Jean Moulin à Saint-Dizier, à côté de l’Espace Créateurs d’Entreprises, les samedi 13 et dimanche 14 mai 2017.

Toute l’équipe, Jean-Michel Feuillet, Philippe Novac, Edwige Schmitt, Anthony Puppo, Mathieu Paquin, Valerie Langlois, Aurélie Lissy et Christophe Juppin sont à votre disposition pour toute information complémentaire.

l’Espace Créateurs d’Entreprises :
developpement@mairie-saintdizier.fr ou par téléphone au 03 25 07 31 73.

Directrice du Développement Economique et de l’Emploi
Communauté d’Agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise
Hôtel de Ville
52115 SAINT-DIZIER CEDEX

 

Journée technique outillage Jeudi 6 avril 2017 à Charleville-Mézières (08)

, par christophe Juppin

Huit Spécialistes unissent leur expertise et vous convient à une journée technique « spéciale outillage » sur les outillages, leurs dégradations et les traitements associés au CRITT MDTS, situé 3 bd Jean Delautre à Charleville Mézières (08).

Depuis sa création, le CRITT-MDTS, Centre de Ressource Technologique (CRT), membre de l’Institut Carnot MICA, spécialiste dans l’étude et la caractérisation des matériaux et des surfaces, a acquis une solide expérience dans différents domaines : métallographie, analyse chimique, essais mécaniques, tribologie, contrôle non destructif, traitement et revêtement de surface, accompagnement et développement de programmes de R&D et montage de dossiers d’aides, notamment dans le domaine biomédical.

Désireux de vous informer des dernières innovations et des progrès réalisés dans les domaines de la réparation, de l’amélioration des outillages et de leurs performances en général, le CRITT-MDTS, en collaboration avec BÖHLER France et Monsieur MONTGILBERT Voestalpine Böhler France, propose une journée sur les Techniques de réparation et d’amélioration lors de l’usure des outillages..

Le but de cette manifestation professionnelle est de vous informer sur ces techniques, leurs avantages et contraintes

Au programme :

09:00 - 09:30 Accueil et inscription.

09:30 - 09:45 Mot d’accueil.
Introduction et présentation générale.
M. Popot - Directeur Général du CRITT MDTS
M. Tabei - Directeur Voestalpine Böhler Welding France

09:45 - 10:30 Les aciers à outil Böhler pour la fabrication des outillages (forge à chaud...).
M. Taverson - Responsable technique Böhler acier

10:30 - 11:00 Réparations et rechargements par soudage des outillages de forge.
M. Montgilbert - Réparation et rechargement - Voestalpine
Böhler Welding France

11:00 - 11:15 Pause.

11:15 - 11:45 La démarche d’expertise et d’analyse sur outillage pour optimiser la durée de vie.
Les différents examens possibles.
Mme Defontaine - Directrice Technique du CRITT MDTS

11:45 - 12:40 Présentation et démonstration en atelier de LINDOFLAMM, technologie efficiente de préchauffage avant soudage.
Demi-groupes démonstration / visite du CRITT MDTS.
M. Thiollier - Ingénieur applications soudage-coupage
Linde France

12:40 - 14:00 Déjeuner.

14:00 - 14:45 Plateforme Platinium Champagne - Ardenne.
Rechargement soudure sur outillage et en particulier de forge avec le procédé Trumph.

M. Ponsart - Responsable Plateforme Platinium

Fabrication et rechargement sur mesure à l’aide du procédé CLAD : opportunité industrielle et exemples d’applications.
M. Boisselier - Reponsable programmes de fabrication
additive Irepa Laser

14:45 - 15:15 Prestations de réparation et rechargement en atelier pour améliorer la tenue des outillages.
M. Desbordes - Directeur technique et commercial
Catoire Semi

15:15 - 15:30 Pause.

15:30 - 16:00 La réparation de casse et de fissures sur site.
M. Pereira - Responsable de la division soudure
Tacquet Soudure

16:00 - 16:15 Retour d’expérience autour de l’utilisation des technologies poudre en rechargement. Soudure avec exemple d’un projet collaboratif type Perform 3D.
M. Boudifa - Ingénieur R&D CRITT MDTS

16:15 - 16:30 Conclusion - Questionnement - Débat.
M. Montgilbert - Voestalpine Böhler Welding France

Au programme :

Böhler - Aciers spéciaux
Les aciers à outils Böhler pour les outillages à chaud

CRITT MDTS - Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie
Optimisation des outillages et procédés de rechargement innovant

Catoire Semi - Forge et fonderie
Prestations de réparation et rechargement en atelier pour réparer et améliorer la tenue des outillages

Irepa Laser - Centre de recherche et de développement industriel
Fabrication et Rechargement sur mesure à l’aide du procédé CLAD

Linde France - Gaz industriels
Lindoflamm, technologie efficiente de préchauffage avant soudage

Tacquet Soudure - Réparation par soudure
Prestations de réparation de casses et fissures sur site

Voestalpine Bohler Welding - Consommables de soudage
Réparation et rechargement par soudage des outillages de forge et fonderie

Adresse :
CRITT MDTS - 3, bd Jean Delautre
08000 - Charleville Mézières

Vous souhaitez participer à cette journée technique ?
Réservez votre place avant le 24 mars 2017 à l’adresse suivante :
a.caniaux@critt-mdts.com

 

La Haute-Marne vante ses savoir-faire industriels les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont

, par christophe Juppin

Une forge française sur trois, une fonderie sur trois et un fabricant sur trois de prothèses sont basées en Haute-Marne. Ce département de l’ancienne région Champagne-Ardenne, situé au nord de la Côte-d’Or, a de quoi satisfaire sa quête d’image.
Organisé les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont, le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne a mobilisé grosses et petites entreprises à la recherche d’une plus grande notoriété et de nouveaux marchés.

Photo : Près d’un millier de visiteurs sont venus sur deux jours au salon des savoir-faire industriels de la Haute-Marne à Chaumont. © Traces Ecrites.

On ne parlait que de ça dans les allées du salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne, vendredi 17 juin 2016 à Chaumont. L’américain Zimmer Biomet vient de prendre le contrôle de LDR Médical, le fabricant d’implants rachidiens de Troyes, pour 1 milliard de dollars, soit environ 888 millions d’€.

Le fonds d’investissement IK Investment Partners a également fait la culbute en valorisant à 350 millions d’€ un autre fabricant de prothèses, Marle à Nogent, qui réalise un chiffre d’affaires de 85 millions d’€ avec 280 collaborateurs, et que contrôlait déjà un autre fonds d’outre-atlantique Carlyle Europe Technology.

« Les Américains sont friands de la technologie française dans le secteur de l’orthopédie et mettent le prix car ils ont un marché interne potentiel énorme », commentait David Biguet, le dirigeant de Biotech Ortho., à Nogent, lui même propreté de l’américain Wright Medical.

Si un fabricant sur trois de prothèses est haut-marnais, cette belle représentation le doit à l’évolution du savoir-faire historique en métallurgie, encore bien représenté dans l’Est du département avec les forges (2.000 salariés) et dans le nord, avec la fonderie (2.500 salariés).

JPEG - 95.7 ko
Chez Marle, on assure avoir en continu deux alternants étudiants ingénieurs de l’Université de technologie de Troyes et Nogent (l’un d’eux à gauche). © Traces Ecrites.

De quoi se forger l’image qui manque à ce département et qu’appelle de ses voeux Anne-Marie Nédélec, maire de Nogent où l’industrie du médical est concentrée.

David Biguet, également président du cluster Nogentech qui regroupe 50 entreprises (3.000 salariés) dans la métallurgie résume le poids de l’industrie par deux chiffres vendeurs : « une forge française sur trois et une fonderie sur trois sont basées en Haute-Marne  ».

Ce qui fait dire à Michel Auer, président de la CCI de Haute-Marne que l’avenir des jeunes se trouve aussi ici, et pas seulement, regrette t-il en pensant aux migrations des étudiants et diplômés à « Reims, Nancy, Dijon ou Paris ».

Des poteaux d’incendie bleus et d’autres rouges

Parmi les autres savoir-faire métallurgiques du territoire, les 26 salariés d’AVK Haut-Marnaise à Joinville produisent des poteaux et bouches d’incendie, des bouches de lavage et des fontaines à eau. Qui ne s’est jamais désaltéré en se penchant au bec verseur de ces gros engins vert wagon après avoir fait tourner longuement le volant pour faire arriver l’eau ?

JPEG - 20.4 ko
Les fameuses fontaines Wallace sont fabriquées par fondeur GHM près de Saint-Dizier.

Cette unité industrielle de la filiale française du Danois Aage Valdemar Kjaer (AVK), également présente avec son service commercial à Blois (Loir-et-Cher), sort 4 à 5.000 unités toutes références confondues, dont la moitié à destination des marchés étrangers. En France, la clientèle se compose principalement de collectivités et de gros sites industriels.

Question : pourquoi des poteaux d’incendie bleus et d’autres rouges ? Ce code couleur à l’attention des pompiers indique que les rouges sont positionnés sur un réseau sous pression, alors qu’il faut une motopompe pour les bleus connectés à une réserve d’eau.

Dans le même registre, la Haute-Marne accueille à Sommevoire, près de Saint-Dizier, le fondeur GHM, spécialisé dans le mobilier urbain, les luminaires et les Fontaines Wallace…

Ces fameuses fontaines du nom de ce philanthrope américain qui après le siège de Paris par les Prussiens et l’épisode sanglant de la Commune de Paris offrit aux habitants de la capitale, à partir de 1872, la possibilité de boire de l’eau potable. La guerre avait en effet détruit de nombreux aqueducs et la population pauvre, voire indigente, avait pour seul choix une eau impure ou la tentation des marchands de vin.

Bocaux de conserve et technique du PVD

De son côté, Affûtage Service Performance (ASP) à Haute-Amance, près de Langres, vient de racheter Pagnon à Neufchâteau dans les Vosges, une TPE de 4 personnes qui élargit son horizon géographique.

La société d’une cinquantaine de salariés spécialisée dans l’affûtage et la fabrication d’outils (forêts, fraises) avec la technique du PVD (Dépôt Physique en phase Vapeur) - un procédé de revêtements de dépôts métalliques durs depuis longtemps utilisés dans le secteur horloger -, compte maintenant cinq entreprises dans l’Est, entre Langres, Besançon et Mulhouse.

Spécialiste du travail du fil métallique, Artifil qui emploie une cinquantaine de personnes à Semoutiers-Montsaon, près de Chaumont, laisse une trace de ses compétences un peu partout dans la vie quotidienne. La PME familiale de 60 salariés cambre le fil d’acier pour les fermetures des bocaux de conserve, dresser les serres des maraîchers, fixer les radiateurs.

En 2015, elle a racheté une entreprise d’injection, Geiss basée à une vingtaine de kilomètres, qui lui permet de faire des sous-ensembles combinant le plastique et le métal pour l’industrie automobile.

Satisfaite de cette nouvelle édition, la CCI de Haute-Marne parle déjà de la prochaine qui devrait se dérouler les 15 et 16 juin 2018, certainement à Nogent, où ce salon lancé dans le milieu des années 2000 avait été redémarré l’an dernier après cinq années d’interruption.

PDF - 42 Mo
GIF - 22.9 ko

Article de Traces Ecrites par Christiane Perruchot, le 22 juin 2016

Pour en savoir plus :

- Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 12 et 13 juin 2015 à Nogent (52800)
- La Haute-Marne vante ses savoir-faire industriels les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont
- Entreprises : nos savoir-faire à découvrir les 17 et 18 juin 2016
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- Les inscriptions sont ouvertes pour les exposants au 6 ème salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52)


 

Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 12 et 13 juin 2015 à Nogent (52800) Une édition 2015 mobilisatrice

, par christophe Juppin

Remis sur les rails par la CCI Haute-Marne, le cluster Nogentech, l’UTT, l’UIMM, le GIP et la Communauté de communes de Nogent, la 4ème édition de ce salon a été un succès. Non seulement il a touché ses différentes cibles, mais il a permis de réaffirmer l’excellence industrielle haut-marnaise ainsi que sa formidable capacité créatrice.

Remis sur les rails par la CCI Haute-Marne, le cluster Nogentech, l’UTT, l’UIMM, le GIP et la Communauté de communes de Nogent, la 4ème édition de ce salon a été un succès. Non seulement il a touché ses différentes cibles, mais il a permis de réaffirmer l’excellence industrielle haut-marnaise ainsi que sa formidable capacité créatrice.

Ce quatrième Salon a rassemblé une cinquantaine d’entreprises de toutes tailles très actives dans de multiples secteurs industriels. Environ cent cinquante savoir-faire différents étaient représentés et plusieurs innovations mises en avant. Au milieu des poids lourds de l’industrie locale (Marle, Forges de Courcelles, Lisi, etc., pour ne citer qu’eux), des start-up ont pu afficher leur audace créatrice et leur dynamisme.
Des valeurs partagées, très mobilisatrices et prometteuses.

« Pourquoi aller chercher à l’autre bout de la planète ce que l’on peut trouver près de chez soi », avait indiqué Jean-Paul Hasseler, vice-président de la CCI Haute-Marne lors des discours inauguraux. Pour lui, cet événement porté par l’organisme consulaire et ses partenaires, était une « exceptionnelle occasion de mettre en lumière les compétences et savoir-faire des entreprises du département, de favoriser les achats locaux, de rencontrer et sélectionner de nouveaux fournisseurs », et plus globalement de « faciliter les contacts » entre tous. Un véritable melting-pot d’idées, de produits, de solutions industrielles et d’entrepreneurs, tous prompts à faire jouer les synergies.


Place au collaboratif, au coopératif…

Dans un contexte économique complexe, elles sont nécessaires pour aller toujours plus loin, remporter de nouveaux marchés, créer de la valeur et embaucher. Pari gagné, puisque durant deux jours, de la start-up au grand groupe industriel, les échanges ont été constants et enrichissants au sein du centre culturel et sportif Robert-Henry transformé en halle industrielle.
« La relance d’un tel salon est porteuse d’un message fort, a affirmé le député Luc Chatel. Oui, il y a un avenir pour l’industrie, et oui, il y a un avenir pour l’industrie en Haute-Marne ! »
De son côté, le président du Conseil départemental, Bruno Sido, félicitait les organisateurs de ce salon du « faire ensemble ». « L’avenir s’écrit dès à présent au pluriel, qui fait la part belle au collaboratif, au coopératif… »
Enfin, toujours en insistant sur le besoin « d’additionner les compétences » dans un bassin qui sait « jouer les complémentarités », Anne-Marie Nédelec, présidente de la communauté de commnes, a voulu dépoussiérer l’image des métiers : « L’industrie, ici, ce n’est plus Zola ! Nous démontrons clairement qu’elle est performante, innovante, présente au plus haut niveau, dans des secteurs de pointe, qu’elle offre des perspectives et des emplois. »


EDF :
être actif aux côtés des entreprises

« Montrer qu’on est là, aux côtés des entreprises, c’est essentiel pour un grand groupe comme EDF », souligne son responsable régional de la communication, Eric Viscardy. Cette « présence institutionnelle » rappelle toute l’implication de l’électricien en Haute-Marne, aussi bien dans le tissu économique grâce à son rôle de donneur d’ordres, que dans les établissements scolaires par le truchement de formations spécialisées.


Gillet Group :
promouvoir la région

Né en 1977 à Nogent, Gillet Group a le souci de « promouvoir la région », comme l’explique son directeur commercial, Mickaël Levers, et de « favoriser les entreprises locales ». Plusieurs de ses sous-traitants étaient d’ailleurs présents au salon. Mais Gillet Group nourrit aussi de grandes ambitions, avec la volonté affirmée de se développer sur de nouveaux secteurs d’activité tels que le ferroviaire, le nucléaire, l’agriculture, les poids lourds ou l’aéronautique. « Dans l’aéronautique, nous allons passer de zéro à 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires en trois ans », indique par exemple Mickaël Levers.


Forges de Courcelles :
recruter des jeunes

Le directeur général des Forges de Courcelles, Philippe Boujon, est venu au salon avec trois objectifs : « Réaffirmer notre appartenance et notre attachement au milieu industriel local- ; échanger avec nos collègues et confrères ; se faire connaître auprès des jeunes. » Concernant ce dernier point, le PME nogentaise dit avoir « en permanence des besoins ». « Nous recherchons des bacs pros, des BTS et des ingénieurs », précise Philippe Boujon, qui souligne la diversité des métiers au sein de l’entreprise. « Nous croyons beaucoup à l’alternance : 18 de nos 450 salariés sont des apprentis, et nous accueillons régulièrement des stagiaires. »


Materalia :
Partager les expertises

« Notre pôle de compétitivité Matériaux et Procédés couvre la Champagne-Ardenne et la Lorraine., souligne Catherine Maieron, directrice générale. Notre présence à Nogent est importante à double titre. Primo, Nogent est au coeur de notre territoire ; secondo, ce salon industriel est largement orienté sur notre thématique. La forme que les organisateurs ont donnée à l’événement en fait un lieu d’échanges idéal avec les actuels membres de notre pôle, mais aussi avec nombre d’entreprises pouvant devenir des partenaires potentiels. Certaines peuvent être amenées à se joindre à nos projets, d’autres peuvent partager leurs expériences et expertises avec nous. Il y a tant de savoir-faire différents réunis ici ! »


Biotech Ortho :
augmenter la part locale

« 80 % de ce que l’on achète provient de Rhône-Alpes », souligne David Biguet, le directeur du site de Biotech Ortho à Nogent. Le fabricant d’implants chirurgicaux pour le pied et la main souhaiterait « augmenter la part locale », autrement dit faire davantage appel à la sous-traitance haut-marnaise. D’où sa participation au salon, qui n’est pas justifiée par la recherche de nouveaux clients, puisque Biotech Ortho vend directement aux cliniques et aux hôpitaux. David Biguet évoque toutefois une autre raison à sa présence sur le salon : « L’envie et la fierté des salariés de montrer ce qu’ils font. »


Holeum :
trouver des fournisseurs

Holeum est une toute jeune société créée en mars 2015 à Saint-Dizier par Laurent Albert.
Le président de cette SAS a inventé « le premier essieu agricole au monde sans flexible hydraulique, intégrant quatre fonctions : direction, suspension, propulsion et freinage ». Une technologie brevetée susceptible d’équiper les enjambeurs et les pulvérisateurs. Encore en phase d’industrialisation, Laurent Albert cherche des fournisseurs dans les secteurs de la forge, de la fonderie, de l’usinage et de la mécanique de précision. Il projette à terme de construire une usine. Holeum est également en quête de clients potentiels, que la Haute-Marne peut lui fournir en partie.


Chesneau :
présenter la valeur ajoutée

Spécialiste du polissage et de l’ajustage de précision, Chesneau Christian et Fils est une entreprise employant 90 personnes à Sarrey. Elle ne connaît pas la crise car le savoir-faire de ses opérateurs (nombre d’opérations sont manuelles), le plus souvent formés en interne, est apprécié et ses moyens de contrôle MMT (machines de mesures tridimentionnelles) sont à la pointe des technologies. « Toutes les entreprises sont capables de faire du polissage et de l’ébavurage, mais toutes ne possèdent pas des machines 5 axes de contrôle à 100 %, capables de réaliser 3 600 points de contrôle sur une aube de turbine de 400 mm par 80 mm. Ce n’est là qu’un exemple de ce que nous voulons faire valoir sur ce salon », expose Alexandre Lemoine, cadre technico-commercial.


Marle :
montrer le niveau de performance

Marle (Carlyle Group) est le leader européen et occupe le 3e rang mondial parmi les fabricants de prothèses orthopédiques par forge. L’entreprise fondée par Maurice Marle dans les années 1960 à Odival a su évoluer, passant de la coutellerie au secteur médical sous la direction de Bernard Marle. Ce dernier a investi dans des technologies toujours plus performantes. Résultat : 800 000 implants produits chaque année. C’est ce haut niveau de performance que Lucille Duport, apprentie ingénieur (au sein du bureau d’études), en formation à l’UTT à Nogent, a mis en avant devant les postulants à cette école d’ingénieurs. « Sur trente élèves dans la première promo, quatre sont en alternance dans des entreprises du département. Compte tenu de l’excellence de l’industrie locale, nous devrions être plus nombreux à irriguer ce tissu économique. »


UTT :
proposer ses services

« En tant qu’acteur du territoire, nous nous devons d’être présents à ce salon, expose Frédéric Sanchette, le directeur de l’antenne de l’Université de technologie de Troyes à Nogent. Cet événement doit nous permettre d’améliorer notre visibilité. »
L’établissement est animé par le souci de permettre à la trentaine d’étudiants sélectionnés par l’UTT de signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise locale.
De 60 % lors de la première promotion, la proportion d’élèves ingénieurs accueillis en Haute-Marne est tombée à 20/25 %. « Mon objectif est d’avoir la moitié de mes étudiants dans le département », indique Frédéric Sanchette.


Artifil :
mettre en avant les diversifications

Entreprise trentenaire cette année, Artifil dipose de machines mécaniques et numériques pour former et souder toutes sortes de fils métalliques. Ils sont utilisés dans l’automobile, l’agriculture, le bâtiment, le design, l’industrie du verre, etc. « Pour fournir à nos clients des produits plus aboutis, nous nous sommes diversifiés en reprenant cette année une activité dans la plasturgie (Geiss à Biesles). Le salon est une occasion idéale pour faire connaître à nos clients et fournisseurs les nouvelles solutions que nous pouvons mettre en oeuvre, avec encore plus de réactivité et d’efficacité », affirme Emilie Rota, responsable projets, en quête de nouveaux marchés.


Lisi Aerospace :
faire que la région se développe

Depuis la reprise de Manoir Industries par Lisi, un groupe familial belfortin, l’usine des Forges de Bologne poursuit son développement dans le secteur aéronautique sous le nom de Lisi Aerospace. Ses pièces équipent des programmes tels que l’A400M ou l’A320 Neo chez Airbus, le Rafale de Dassault, le B737 Max chez Boeing… « Notre business est mondial et nous étions présents au Bourget, mais nous appartenons aussi à un écosystème économique local et nous souhaitons que la région se développe. Ce salon y participe, Nogentech y contribue », soutient le chef de la R&D, Jacques Tschofen.


Pour en savoir plus :

- Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 12 et 13 juin 2015 à Nogent (52800)
- La Haute-Marne vante ses savoir-faire industriels les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont
- Entreprises : nos savoir-faire à découvrir les 17 et 18 juin 2016
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- Les inscriptions sont ouvertes pour les exposants au 6 ème salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52)


 

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du 19 au 22 juin 2017 au Bourget

, par christophe Juppin

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace est organisé par le SIAE, filiale du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS).
La 52e édition du salon aura lieu au Parc des Expositions du Bourget et sera ouvert exclusivement aux visiteurs professionnels du 19 au 22 juin 2017, au Bourget, de 8h30 à 18h. Il réunira de nouveau l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des dernières innovations technologiques.

Toute la filière industrielle est présente :

- Aéronefs : construction, assemblage et sous-ensembles
- Espace, satellites, télécommunications par satellite
- Propulseurs et équipements spécifiques pour moteurs
- Armements aéroportés et au sol
- Aide au pilotage, à la navigation et systèmes d’équipements embarqués
- Aménagements de cabine, sièges

- Equipements, outils et logiciels de production
- Sous-traitance électrique, électronique, mécanique et métallurgique
- Matériaux composites et traitements de surfaces
- Maintenance, après-vente et pièces détachées, transport
- Equipements et services aéroportuaires

Le plus grand salon aérospatial
Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Le Bourget est, depuis sa création, le plus grand Salon dédié à l’industrie aéronautique et spatiale, avec :

- 2 303 exposants internationaux ;
- 150 000 visiteurs professionnels ;
- 130 000 m² d’exposition commercialisées (Halls, village, chalets, surface extérieure) ;
- 130 aéronefs en présentation aérienne et en exposition.

Tous les exposants
Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Le Bourget rassemble tous les deux ans l’ensemble des acteurs de l’industrie.
Avec 2303 sociétés internationales, Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Le Bourget vous propose le plus d’opportunités commerciales et marketing.

Le rendez-vous de toute la filière
Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Paris-Le Bourget est une formidable occasion de découvrir en un seul et même lieu toutes les nouveautés en matière de :

Visiteurs professionnels
Le prochain Salon aura lieu du 19 au 25 juin 2017 de 8h30 à 18h. Il sera ouvert exclusivement aux visiteurs professionnels du 19 au 22 juin.

Le réseau consulaire CCI Grand-Est coordonne un pavillon de 400m2
dans le Hall N°4
avec 35 entreprises du GRAND EST
(dont 14 du territoire de Champagne Ardenne et
2 Haut-Marnais GILLET GROUP, FERRY CAPITAIN)

Contact :

David COLLOT - Responsable Industrie

CCI GRAND EST Antenne Champagne-Ardenne CCIT de la Marne
Site de Châlons (siège social) : 2 rue de Chastillon - CS 90533 - 51010 Châlons-en-Champagne Cedex
Site de Reims : 5 rue des Marmouzets - CS 60025 - 51722 Reims Cedex
Tél : 03.26.21.42.12 Mobile : 06.08.54.22.85

www.marne.cci.fr

Toujours à la pointe

Le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace Pairs Le Bourge est l’évènement idéal pour découvrir les dernières nouveautés et innovations du marché.
C’est le lieu où se dessinent les grandes tendances technologiques de l’aéronautique et du spatial.
Que ce soit les constructeurs, les équipementiers ou les systémiers, c’est le lieu où ces entreprises présentent au monde leurs dernières innovations.

De plus chaque après-midi vous pourrez découvrir à travers leur présentation en vol une quarantaine d’aériens parmi les plus modernes.

https://www.siae.fr/visiteurs_pro/pourquoi_visiter_.htm

Du Lundi 19 Juin 2017 au Dimanche 25 Juin 2017 de 08h30 à 18h00

La 52e édition du Salon International de l’Air et de l’Espace se tiendra du 19 au 25 juin 2017 au parc des expositions du Bourget.
Le SIAE en quelques chiffres

Un peu d’histoire : dès sa première édition, en 1909, le salon avait déjà une vocation internationale. Il a contribué à de nombreuses avancées technologiques. Le salon s’inscrit au cœur même de l’évolution du marché mondial de l’aéronautique et de l’espace. Ouvert au grand public pour quelques jours (le reste étant dédié aux professionnels), il est certainement à l’origine de nombreuses vocations.

1909 : Le 1er Salon entièrement consacré à la "Locomotion aérienne"
2011 : Salon de tous les records et présence du 1er avion solaire, le "Solar Impulse"
2013 : Le SIAE devient le 3e évènement international à recevoir le label éco-responsable ISO 20121
2015 : un record de fréquentation !
2016 : La certification ISO 20121 du SIAE est renouvelée.
SIAE 2017 pour les professionnels du 19 au 22 juin 2017

Les journées du 19 juin au 22 juin 2017 sont uniquement ouvertes et dédiées aux professionnels (un justificatif sera demandé à l’entrée). Ces journées sont strictement interdites aux - de 16 ans.
Salon de l’aéronautique grand public du 23 au 25 juin 2017

Le vendredi 23 juin 2017 - journée ouverte aux étudiants  : entrée gratuite sur pré-inscription

Ouverture au public du vendredi 23 juin au dimanche 25 juin 2017 avec des présentations en vol qui auront lieu tous les jours (Rafale, Mirage, Tigre, Typhoon, Ecureuil, Falcon... et bien d’autres).

Les Présentations aériennes

Les 4 premiers jours du salon seront réservés aux professionnels suivis de 3 jours pour le Grand Public.

A chaque édition du Salon, près de 150 aéronefs sont présentés aux visiteurs.
Parmi ces aéronefs, une partie effectue des présentations en vol quotidiennes chaque après-midi.

Toujours spectaculaires, souvent étonnantes, les présentations aériennes constituent un des moments forts du Salon et permettent aux exposants de montrer leur savoir-faire technologique et aux visiteurs de découvrir les dernières nouveautés en la matière.

Evénement plus que centenaire, c’est le plus ancien et le plus grand salon au Monde consacré à cette industrie.

Le Salon s’inscrit, depuis sa création, au cœur même de l’évolution du marché mondial de l’aéronautique et de l’espace, dont il est devenu, au fil des années, le lieu de rencontre privilégié.
Ouvert aussi bien aux professionnels qu’au grand public, il est à l’origine de nombreuses vocations.

 

Salon 3D Print - 13 et 17 juin 2017 à Lyon

, par christophe Juppin

3D PRINT, le salon business en France qui rassemble tout l’écosystème de la fabrication additive, se tiendra les 13 et 17 juin 2017 à Lyon Eurexpo. Découvrez les dernières solutions et technologies, et échangez avec des acteurs clés !

Pour sa 4ème édition, qui se tiendra les 13 et 17 juin 2017 à Lyon Eurexpo, 3D PRINT, le salon professionnel dédié à la fabrication additive industrielle.

Des conferences d’entreprises industrielles apporteront leur expertise et retours d’expérience sur les technologies de fabrication additive. En outre, l’espace exposition constituera une véritable mise à niveau des connaissances par le large éventail de savoir-faire présenté, mettant en avant les technologies de fabrication additive et dernières avancées techniques.

Didactique sur des sujets généralistes pour mieux appréhender les technologies de fabrication additive et leurs atouts, ou pointu et approfondi sur des débats experts pour porter encore plus loin l’expertise et les connaissances…le programme de conférences proposé lors de 3D PRINT 2016 abordera les thèmes techniquement très pointus tel que les applications de la fabrication additive, les matériaux, les parachèvements et états de surface, le volet juridique et la propriété intellectuelle, mais aussi, la gestion de la fréquence de résonance des pièces ou encore les qualifications et contrôles des pièces….

Tous les secteurs sont concernés et chaque industriel pourra trouver un contenu spécifique, immédiatement applicable à sa propre activité.

S’adressant tantôt à des néophytes, tantôt à des experts, les débats proposés et les intervenants réunis par 3D PRINT sauront apporter des réponses concrètes aux interrogations des industriels de tous secteurs et une veille technologique stratégique.

Une large offre exposants et des ateliers concrets

3D PRINT accorde également un rôle primordial à son espace d’exposition : plus d’une centaine d’exposants proposeront leurs produits et expertises en matière d’imprimantes 3D, scanners, logiciels, fabricants de machines, design et R&D, matériaux, prototypage rapide, Fab Labs, contrôle, métrologie, …
Un large spectre de compétences pour une visite efficace et une vision globale de l’offre actuelle en fabrication additive.

Face aux besoins de compréhension de ces technologies et aux innovations constantes qui l’animent, un programme spécifique d’interventions de la part des exposants sera proposé aux visiteurs.

Ces ateliers apporteront des informations ciblées sur les innovations, process, services ….

Une opportunité supplémentaire pour chaque industriel visitant le salon, d’une mise à niveau sur-mesure et pragmatique de ses connaissances.

Avec son édition 2017, 3D PRINT démontre encore une fois, son ancrage professionnel et concret au service de toutes les industries et au plus près de l’actualité.

Information :

IDICE SAS
33 COURS DE VERDUN - BP 219 -
01106 OYONNAX CEDEX - France

Votre contact :

Mme Soulef KOUADRI

skouadri@idice.fr
+33 (0)4 74 73 16 86
http://www.3dprint-exhibition.com/

3A-APPLICATIONS ADDITIVES AVANCÉE est partenaire de ce salon.

3A est une start’up de 11 personnes spécialisée dans l’expertise et la maîtrise du procédé de fabrication additive fusion faisceau d’électrons (EBM Electron Bea Melting) et notamment dans la fabrication additive alliages titane avec le procédé de fusion sur lit de poudre par faisceau d’électrons.

3A est labellisée Jeune Entreprise Innovante et son créateur, Philippe Vannerot, a été reconnu parmi les 50 personnalités qui font l’innovation en France (magazine Industrie &Technologies de février 2015).
Fin 2015, Michelin a permis de combiner leurs expertises complémentaires des procédés LBM (Laser) et EBM (Electrons) afin de proposer une offre globale répondant aux besoins des clients en matière de reconception et de production de pièces en fabrication additive métallique pour des secteurs et applications variés.