13 zones du Grand Est labellisées « Territoires d’industrie » le 22 novembre 2018

, par christophe Juppin

A l’occasion du Conseil national de l’industrie du 22 novembre 2018, le Premier ministre a présenté l’initiative « Territoires d’industrie ». 13 zones du GrandEst sont labellisées « Territoires d’industrie » par l’Etat : une opportunité pour nos territoires, pour Soutenir, développer et moderniser nos industries. Face aux enjeux des années qui viennent (Europe, innovation, reconquête des territoires d’industrie) cette approche a pour ambition d’accélerer le développement de l’industrie sur nos territoires.

A l’occasion du Conseil national de l’industrie, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la liste des 124 « territoires d’industrie » retenus dans le cadre du plan national de transformation de l’industrie par le numérique, visant à soutenir et développer le tissu industriel en France.

Dans le Grand Est , 13 territoires ont été retenus en faisant ainsi la 2ème région en nombre de territoires labellisés :

- Alsace bossue – Saverne – Nord Alsace
- Alsace centrale
- Bassin de Joinville – Langres – Chaumont
- Bazancourt – Pomacle
- Epernay – Bassin sézannais – Portes de Romilly
- Moselle Est
- Nord Est Ardenne
- Nord Lorraine
- Sud Alsace
- Troyes – Bar-sur-Aube
- Val et Terres de Lorraine
- Vitry-le-François – Saint-Dizier – Bar-le-Duc
- Vosges

La méthode repose sur trois principes :

Le ciblage de 124 territoires d’industrie, qui ont été identifiés dans toute la France, et qui sont en dehors des métropoles, là où s’exprime souvent la colère et où se ressentent le plus d’inquiétudes. Ces territoires signeront dans les prochains mois un contrat de projet territorial industriel, pour formaliser les engagements pris.
Et à l’initiative des élus, d’autres territoires pourront à l’avenir être inclus dans la liste des « Territoires d’industrie ».

Une gestion décentralisée : les projets devront être gérés par les acteurs locaux, avec un pilotage par le président de région.

La concentration des moyens (financiers – plus d’1 Md€ de financements –, administratifs, techniques et humains).

Découvrez la carte des 124 territoires d’industrie et partagez le dossier de presse en cliquant sur ce lien : 👉 https://laqhila11.com/wp-content/uploads/2018/11/Dossier-de-presse-Conseil-national-de-lindustrie-22.11.2018.pdf

L’État va consacrer une enveloppe de 1,3 milliard d’euros pour les 124 territoires labellisés. Ces zones bénéficieront d’un engagement spécifique des pouvoirs publics, qui mobilisera un éventail de dispositifs pour appuyer et accompagner les projets de ces territoires. Le pilotage des projets est confié aux régions, qui ont la charge, en liaison avec les industriels, de présenter leurs priorités.

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Lilla Merabet, Vice-présidente en charge de la compétitivité, de l’innovation et du numérique, se sont réjouis de cette annonce qui permettra aux industries de ces territoires de bénéficier de moyens supplémentaires. L’avenir de la région passe par la modernisation et la transformation de ses industries (mutations écologiques et énergétiques, numérique et digitale, transformation des métiers et des process de production, etc.). Depuis 2015, la Région accompagne près de 500 entreprises via le plan régional Industrie du Futur. Ce plan leur permet, dans un contexte de mutation économique, d’intégrer les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes de production, tout en optimisant les ressources énergétiques et en repensant la place du salarié dans l’entreprise. Il s’inscrit de plus sous la bannière fédératrice de l’industrie française, « French Fab » .

Dans les prochaines seùaines, sera mise en place la démarche suivante :

- Dans chaque région, un comité de pilotage Etat-Région, présidé par le Conseil régional, affinera la liste des territoires, avec les intercommunalités.
- Dans chaque territoire, les acteurs locaux, industriels et élus, définieront un contrat de « projet industriel territorial », fondé sur des engagements réciproques des industriels, des élus locaux, de la Région et de l’Etat ;
- Les comités régionaux valideront ces contrats.

De son coté, le Gouvernement mobilisera un « panier de services » administratifs, techniques, humains et financiers pour répondre aux besoins essentiels de ces territoires : recruter les compétences adéquates (avec la mobilisation du Plan d’investissement dans les Compétences), rayonner pour attirer les entreprises et les talents ( avec la mobilisation des opérateurs Bpifrance, Business France et de la Banque des Territoires), innover et s’adapter aux transitions (Grâce au Programme d’Investissement d’Avenir) et simplifier les démarches administratives.

Face aux enjeux des années qui viennent (Europe, innovation, reconquête des territoires d’industrie) cette approche a pour ambition d’accélerer le développement de l’industrie sur nos territoires. C’est une opportunité de valoriser nos champions cechés et d’accélérer le développement des entreprises industrielles de nos territoires.


PDF - 2.8 Mo
124 « Territoires d’industrie », répartis dans toute la France ont été identifiés par une mission pluridisciplinaire comme des territoires à forte dimension industrielle.

https://www.grandest.fr/blog/2018/11/30/13-zones-labellisees-territoires-industrie/