30 bougies pour Yanmar le 06 septembre 2019 à Saint-Dizier En 2019 Yanmar a fêté ses 30 ans et a lancé la digitalisation de l’usine de production.

, par christophe Juppin

Le 6 septembre 2019 à Saint-Dizier, en Haute-Marne, Yanmar a organisé, à l’occasion de ses 30 ans, une soirée évènement à destination de ses salariés et de leur famille. Retour sur 3 décennies pendant lesquelles qualité et performance ont fait la renommée de l’entreprise spécialisée dans les mini-pelles hydrauliques.

En décembre 1989, la première minipelle sortait de l’usine Ammann Yanmar à Saint-Dizier en Haute-Marne.

Depuis, l’entreprise a vécu plusieurs séries de transformations majeures. «  Entre 1989 et 2001, la surface construite est passée de 1 500 m² à 25 000 m² pour atteindre 54 000 m² en 2007. 2001 fut l’année des grandes extensions avec l’installation des premières lignes de peinture et d’assemblage  » explique Stéphane Lampaert, directeur de la Stratégie pour l’Europe.

C’est en 2010 qu’Ammann se spécialise dans les équipements routiers et Yanmar à Saint-Dizier devient alors 100 % japonais. En 2018, l’entreprise rachète l’ancien site Manhattan à Marnaval pour y créer son centre logistique et ainsi préparer son avenir. Les machines y sont stockées, préparées puis expédiées vers toute l’Europe. «  Différents aménagements au sein de l’usine de production, rue de la Tambourine, à Saint-Dizier, ont également été opérés courant 2019 avec le remplacement des deux centres de découpe laser, de la cabine de retouche peinture et des centres d’usinage, pour un coût total de 6 millions d’euros », précise Stéphane Lampaert. « Depuis mi-septembre 2019, nous déployons un projet d’ampleur : la digitalisation de l’usine, notamment au niveau des instructions et des monitorings de production. L’objectif est de gagner en qualité mais aussi d’améliorer le confort de travail en faisant évoluer les métiers » explique le directeur. Yanmar, c’est également un centre client, incluant une zone de démonstration et un centre de formation, sur le Parc d’activités de référence de Bettancourt-la-Ferrée.

Une production croissante

La société s’est développée au fil du temps, comptant aujourd’hui 480 salariés dont une centaine d’intérimaires. Elle utilise pour sa fabrication de plus en plus de composants d’origine européenne et augmente les volumes produits d’année en année. « De la conception à la vente en passant par la fabrication, les mini-pelles d’1,5 tonne à 6 tonnes sont entièrement fabriquées à Saint-Dizier. Les autres modèles sont importés du Japon », précise Stéphane Lampaert, avant de poursuivre : «  2018 fut une année record avec plus de 7 000 machines vendues et un chiffre d’affaires de près de 230 millions d’euros. »

En plus des 180 concessionnaires répartis dans une trentaine de pays européens, l’entreprise noue également des contacts avec Dubaï et le Qatar. Le 6 septembre 2019, Yanmar a organisé, à l’occasion de ses 30 ans, une soirée évènement à destination de ses salariés et de leur famille. Un moment convivial et fédérateur dans la lignée des valeurs de l’entreprise.

Publié le jeudi 12 décembre 2019 dans https://www.saint-dizier.fr


Pour en savoir plus :

- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- La Région emménage à Saint-Dizier le 16 septembre 2016
- L’incubatrice prise d’assos le 15 juin 2019 à Saint-Dizier.
- 30 bougies pour Yanmar le 06 septembre 2019 à Saint-Dizier