6ème rencontre « Chimie du bois : à la conquête des marchés ! » le 30 janvier 2020 à AgroParisTech Campus de Nancy créer des synergies avec les industriels du territoires, soucieux de s’engager dans la filière chimie du bois

, par christophe Juppin

6ème rencontre publique du projet « Chimie du bois : à la conquête des marchés ! » le 30 janvier 2020 à AgroParisTech Campus de Nancy de 10h à 13h (Amphi A), 14 Rue Girardet, 54000 Nancy. Un tournant est maintenant opéré qui consiste à analyser les marchés et passer de l’échelle du laboratoire à celle d’industrie.

Le projet ExtraFor_Est a bien avancé dans la première étape consacrée à quantifier et qualifier les extractibles disponibles dans la ressource des 5 essences majoritaires du territoire du Grand Est et de Bourgogne Franche-Comté.

Un tournant est maintenant opéré qui consiste à analyser les marchés et passer de l’échelle du laboratoire à celle d’industrie.

ExtraFor_Est rendra compte des outils développés pour qualifier et quantifier la ressource, cartographier les industries, repérer les gisements et donner les éléments généraux de l’étude de marché menée par le pôle IAR.

L’ensemble de ces travaux doit aboutir à créer des synergies avec les industriels du territoires, soucieux de s’engager dans la filière chimie du bois émergente.

Inscription sur : https://www6.inrae.fr/extraforest/

Programme provisoire de cette journée

- 09h45 : Accueil & café
- 10h15 : Ouverture de la 6ème réunion publique par les membres du comité consultatif d’ExtraFor_Est
10h30 : Où en sont les recherches d’ExtraFor_Est ?

Analyse des dernières avancées du programme suivi d’un échange

11h00 : La chimie du bois prête à investir les marchés ?

Présentation des résultats de l’étude de marché suivi d’un échange

11h45 : Table ronde : « D’un sourcing de qualité à la production d’ingrédients

Focus sur la prochaine étape d’ExtraFor_Est : lancement d’une plateforme pilote d’extraction dans le Grand Est à destination des industriels

- 13h00 : Déjeuner
- 14h30 : Ateliers Les Masters 2 « Bois Forêt Développement Durable » vous proposent deux exposés restituant leurs recherches

- 1. « La crise des scolytes »
- 2. « Les composés chimiques du bois »

Vous pouvez vous inscrire dès à présent via le formulaire ci-dessous

En attendant si vous avez des questions n’hésitez pas à nous écrire à projet.extraforest@gmail.com

14 Rue Girardet, 54000 Nancy

Le rendez-vous est fixé dans le hall du bâtiment Nanquette
L’ensemble de la matinée se déroulera dans l’amphithéâtre A du bâtiment Nanquette
Le déjeuner aura lieu en salle St Georges.


Publié par Corinne Martin le 13 Novembre 2019 sur https://www6.inrae.fr/extraforest/

Du bois dans votre assiette ou dans votre crème hydratante

Le projet Extra For Est réunissant chercheurs et filière bois, expérimente de nouveaux débouchés pour la biomasse des forêts au niveau moléculaire dans les secteurs de l’alimentation, de la pharmacie, de la cosmétique et des phytosanitaires. Reste à trouver les industriels qui veulent investir.

JPEG - 117.3 ko
Le bois pourrait trouver des débouchés industriels au niveau moléculaire jusque dans l’assiette du consommateur. Photo d’archives ER

Et si demain, on mangeait du bois ? Ou plus précisément certaines molécules issues de cette biomasse. C’est l’un des objectifs du projet Extra For Est avec les secteurs de la cosmétique, du bio-contrôle (phytosanitaires), de la pharmacie et donc des compléments alimentaires tant humains qu’animaux. L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE), l’Université de Lorraine, Agro Paris Tech, IGN, Crittbois et Forestopic, (des laboratoires de recherche et des professionnels de la filière bois) cherchent depuis 2017 à extraire ces molécules dans cinq essences (sapin, épicéa, douglas, chêne et hêtre).

« On peut désormais trouver des concentrations intéressantes pour une conversion de la biomasse en industrie chimique, on peut aller à la rencontre des industriels pour discuter, faire se rencontrer la filière bois avec ces nouveaux débouchés  », explique Francis Colin, directeur de recherche et coordinateur du projet Extra For Est qui couvre un secteur géographique plus large que le Grand Est. Les acteurs de la région Franche-Comté sont aussi impliqués. « Nous sommes dans le time to market, c’est-à-dire que les produits passent la phase de réglementation et d’accès au marché. Mais cela peut être de l’ordre de 20 ans.  » En particulier dans le domaine de l’alimentation humaine où les homologations sont longues et très coûteuses (1 million d’euros).

JPEG - 33.1 ko
Francis Colin, coordinateur du projet Extra For Est, pense que « dans le domaine du bio-contrôle (pesticides…), il y a des possibilités intéressantes » assez rapidement. Photo ER /Cédric CITRAIN

Trouver les industriels pour l’exploitation

« Dans le domaine du bio-contrôle (pesticides…), il y a des pistes intéressantes car nous avons aussi des possibilités de volumes adaptés à l’industrie  », affirme Francis Colin. En effet, cette question des volumes de production à partir de la biomasse est très importante : développer un processus industriel pour des quantités faibles n’aurait pas de sens pour un industriel quand il peut fabriquer des molécules de synthèse à partir de la pétrochimie en particulier, de façon plus pérenne. Toutefois, dans la pharmacie par exemple, de petits volumes à forte valeur ajoutée peuvent aussi trouver des débouchés.

Le fait d’être biosourcée peut aussi être un argument auprès du consommateur final. Extra For Est travaille avec les acteurs de la filière bois et l’Office national des Forêts pour la collecte d’informations et la valorisation de leurs expériences de laboratoire, mais essaye aussi d’ouvrir ses résultats aux entreprises qui pourraient les exploiter. C’était d’ailleurs l’un des objectifs de la 6e réunion publique qui s’est tenue à Nancy le 30 janvier 2020.

Publié par Cédric CITRAIN le 02 février 2020 dans https://www.estrepublicain.fr/


Pour en savoir plus :

- Rencontre inter-RDT « Exemples de nouveaux matériaux solides à base d’agro-ressources sur le marché » le 19 octobre 2006 à Reims
- Vegeplast lance la production de capsules biosourcées en 2012.
- Le bioplastique, c’est fantastique !
- Laurence Dufrancatel, celle qui allège les matériaux en 2013
- Chimie bois et Woodchem 2017 : le trésor caché des molécules du bois le 06 décembre 2017 à Nancy
- Le groupe Charlois transforme le chêne en produits cosmétiques le 30 mars 2017
- Accompagnement : « La région devient la plus attractive de France pour les start-up » le 03 décembre 2018 à Reims
- Yvon Le Hénaff veut faire fructifier le pôle IAR en Europe
- Jean-Marie Mouton, nouveau président de PFT Innovalo le 04 avril 2019.
- De l’utilisation de la pomme de terre pour fabriquer des bioplastiques en février 2019
- Sylvain Mathieu de Bourgogne Franche Comté est convaincu de l’importance de miser sur la chimie du bois le 03 juin 2019
- 5ème Colloque Fibres Naturelles et Polymères le 19 septembre 2019 à Troyes
- De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019 .
- 5ème rencontre « Chimie du bois : le champ des possibles » le 08 octobre 2019 à l’Ensam de Cluny
- Projection-Débat « La Forêt et le réchauffement climatique » le 23 octobre 2019 à Gondrecourt-le-Château
- Congrès WOODCHEM sur la chimie du bois et ses applications, du 20 au 22 novembre 2019 à Vandœuvre-lès-Nancy
- 6ème rencontre « Chimie du bois : à la conquête des marchés ! » le 30 janvier 2020 à AgroParisTech Campus de Nancy
- Depuis le Jura, la sécherie de la Joux prépare l’avenir des forêts françaises en mars 2020.
- Journée Technologique chimie verte à Châtillon-sur-Seine le 22 avril 2020
- Les scolytes s’attaquent aux arbres de la forêt domaniale de Saints-Geosmes le 04 juin 2020.