À Villemervry, Elsa Gautherot cultive son jardin

, par Celine CLEMENT

Le jardin de l’herberie de la Tille se visite en cette saison. Le site est aussi devenu un point d’étape pour ceux et celles qui découvrent le Parc national. Elsa Gautherot, qui a repris l’activité en avril 2020, est toujours très heureuse de son choix.


Le JHM avait déjà eu l’occasion de rencontrer Elsa Gautherot, nouvelle hôte de l’herberie de la Tille l’été 2020.

JPEG - 71.9 ko
Elsa Gautherot est originaire de Dijon. Elle ne pouvait guère trouver meilleur endroit .

La jeune Dijonnaise avait repris en avril 2020 l’activité de Xavier et Sophie Decloux qui, eux, souhaitaient explorer de nouveaux horizons. Le site de l’herberie, à l’abri des regards, situé en plein cœur de la campagne entourant les communes de Vals-des-Tilles, avait tout pour plaire à Elsa Gautherot qui rêvait de vivre et de travailler au plus proche de la nature.

JPEG - 71.1 ko
Dés qu’il y a une éclaircie, Elsa Gautherot en profite pour ceuillir.

« Se recentrer sur l’essentiel »

Elle ne pouvait guère trouver meilleur endroit et se dit aujourd’hui, avec un large sourire, « très heureuse » de son choix. La petite maison, qui abrite son habitation et le séchoir naturel pour ses plantes, est autonome. Elle n’est raccordée ni à l’eau ni à l’électricité. Des panneaux solaires font le nécessaire, l’eau de pluie collectée permet d’arroser le jardin et une source toute proche satisfait aux besoins en eau domestiques. Elsa Gautherot cultive son jardin dans le premier sens du terme mais son choix de vie renvoie aussi à l’épilogue du conte philosophique de Voltaire. Elsa Gautherot cultive ses talents et donne surtout du sens à sa vie. «  Se recentrer sur l’essentiel  », dit-elle.

Une cinquantaine de plantes différentes

JPEG - 38.5 ko
Elsa Gautherot a complété l’activité de la culture de plantes aromatiques et médicinales.

Elle a complété l’activité de la culture de plantes aromatiques et médicinales en installant une roulotte à côté d’un tipi de cinq places. Avec le temps maussade, Elsa Gautherot constate qu’elle a moins de monde que l’été dernier où, malgré la crise sanitaire, elle avait fait une belle première saison. En individuel ou par petits groupes, elle continue à accueillir des visiteurs pour la découverte de son jardin. Elle propose soit des visites guidées (sur rendez-vous), soit des visites libres. Une cinquantaine de plantes différentes poussent dans ce jardin : sarriette, sauge, thym, romarin, menthe poivrée, menthe bergamote, armoise, camomille, estragon, origan etc…

JPEG - 36.4 ko
De l’armoise, autrement appelée herbe aux 100 goûts, ou herbe aux sorcières

Ces plantes aux vertus médicinales

Avec la pluie, la cueillette est elle aussi un peu perturbée car Elsa Gautherot préfère cueillir les plantes bien sèches car ensuite elles prendront place sur des claies, dans un séchoir très naturel installé dans une pièce ventilée. Puis viendra le conditionnement de ces plantes aux vertus médicinales qu’Elsa Gautherot connaît bien. Elle prépare les mélanges adéquats et conseille les visiteurs qui ont des questionnements. Celle qui a fait un BTS gestion et protection de la nature, a approfondi ses connaissances sur les plantes médicinales. Au final, c’est un domaine qui lui plaît beaucoup.

JPEG - 42.2 ko
Elsa Gautherot a approfondi ses connaissances sur les plantes aromatiques et médicinales. Elle élabore ses propres mélanges.

Retour aux sources

L’herberie du Val des Tilles fait partie des prestataires de la marque Parc national. À pied, à vélo et même à cheval, les visiteurs du Parc font des haltes à l’herberie qui fait aussi partie d’un collectif plus local, baptisé « retour aux sources » et regroupant des habitants, des artisans et des agriculteurs. Ils avaient compris, bien avant la création du Parc national, l’intérêt de promouvoir le territoire et de travailler ensemble.

JPEG - 43.4 ko
Pas de chauffage électrique...cette petite pièce ventilée permet aux plantes de sécher tranquillement.

Plus d’infos sur le site web : https://www.herberiedelatille.com

Sur la route, à cheval

Après l’obtention de son BTS gestion et protection de la nature, Elsa Gautherot a travaillé au sein de l’association Bourgogne énergies renouvelables. Puis, alors qu’un CDI s’offrait à elle, elle a préféré décliner la proposition. Car elle avait en tête un autre projet , « un voyage avec mon cheval et ma mule à travers la France. Je suis partie une fois trois mois puis une fois deux mois », raconte-t-elle. Visiblement, elle a adoré ce périple et c’est aussi « pour rendre un peu de la bienveillance et de l’acceuil que j’ai reçus », que la jeune femme a trouvé que le projet de Villemervry était pour elle comme une évidence et une chance. Elle aimerait bien repartir un peu cet automne 2021 à cheval entre Haute-Marne et Côte-d’Or.

C. C.

Publié par Celine CLEMENT le dimanche 08 août 2021 dans le journal de la Haute-Marne n°9845 en page 4 https://www.jhm.fr/departement

JPEG - 68.5 ko
Publié par Celine CLEMENT le dimanche 08 août 2021 dans le journal de la Haute-Marne n°9845 en page 4 https://www.jhm.fr/departement

HERBERIE DE LA TILLE
VILLEMERVRY
Rue des 4 Noyers
52160 VALS-DES-TILLES
Téléphone : 06 13 84 44 54
Email : elsa.herberiedelatille@gmail.com
Site web : https://www.herberiedelatille.com

JPEG - 37.9 ko
Site web : https://www.herberiedelatille.com

Pour en savoir plus :

- Camille Douay, fondatrice de Absoluthé, a remporté le 1er Prix du concours de pitch #PlugAndStart le 14 juin 2019 à Troyes !
- L’Herberie de la Tille a une nouvelle patronne le 05 septembre 2020
- Les bonnes tisanes de Lina Zupancic le 28 février 2021
- Fayl-Billot : Marguerite Herlant, une vannière heureuse de sa nouvelle vie le 14 avril 2021
- À Villemervry, Elsa Gautherot cultive son jardin le 08 août 2021