Accompagnement : « La région devient la plus attractive de France pour les start-up » le 03 décembre 2018 à Reims

, par christophe Juppin

Pour Sylvain Dorschner, directeur de l‘agence Grand E-nov, l’accompagnement régional est, depuis l’idée jusqu’au premier million de chiffre d’affaires, le meilleur de France. L’agence compte 42 collaborateurs dans la région Grand Est dont 10, et bientôt 12 ou 13, sur le territoire champardennais. Six anciens collaborateurs d’ID Champagne-Ardenne, font partie des effectifs. Son budget est de 4,8 millions d’euros.

Y’a pas photo. Pour Sylvain Dorschner, directeur général de l’agence Grand E-nov lancée en ce début année, le Grand Est « devient la région la plus attractive de France pour les start-up  ». « Quand on additionne l’hébergement, l’accompagnement, les subventions, les prêts d’honneur et la participation aux fonds de capital-risque, c’est la région la plus cohérente, la plus équilibrée et la plus agressive de France  », précise-t-il. S’appuyant sur un « benchmark » (comparatif) interne, celui qui a travaillé sur le pôle de Paris-Saclay, estime que les suivantes sur le podium national sont la Nouvelle-Aquitaine et l’Ile-de-France.

Pour le directeur de Grand E-nov, "Il n’y a pas de rupture de charge dans le parcours du porteur de projet, on le suit de bout en bout”

Pour le directeur de Grand E-nov, l’architecture régionale évite les doublons ou les chevauchements de compétences. « Il n’y a pas gloubiboulga où personne n’est super pro de son métier. En région Grand Est, tout est structuré, chacun fait son job, est là où il doit être  » . C’est pourquoi, Grand E-nov s’est fixée pour principe de ne pas faire d’incubation. Cette tâche d’accompagner les porteurs de projet qui ont une idée mais n’ont pas encore fait leur preuve de concept, ni constitué de société, est laissée aux incubateurs, comme par exemple Rimbaud’Tech à Charleville-Mézières et Innovact à Reims, qui tous deux ont adopté les méthodes régionales Semia.

« Grand E-nov intervient en postincubation dans des entreprises qui ont déjà une équipe, un premier chiffre d’affaires, une solution innovante qui fonctionne, des conditions générales de vente et un service après-vente quand c’est nécessaire et enfin qui ont une stratégie bien posée », explique M. Dorschner. L’une des missions que Grand E-nov s’est donc donnée, est d’être un accélérateur qui aide les entreprises à atteindre le plus rapidement possible leur premier million d’euros de chiffre d’affaires et à financer leurs besoins en fonds de roulement par la dette ou la levée de fonds.

Un premier appel à manifestation vient d’être clôturé pour inviter les start-up à intégrer cet accélérateur appelé Scal’E-nov. Une soixantaine de dossiers de candidature a été reçue dont la moitié venant du territoire champardennais. Les 15 à 20 entreprises qui seront intégrées dans la promotion au début de l’année prochaine pourront bénéficier de 150 000 euros en prêt d’honneur (avec un taux à 0 % et un différé de paiement d’un an), 30 000 euros de subventions par an (renouvelable deux fois) pour le cofinancement d’un développeur commercial. Ces enveloppes s’ajoutent donc aux 30 000 euros de bourses accessibles par ailleurs en pré-incubation et aux 75 000 euros destinés aux jeunes pousses accueillies dans les incubateurs d’excellence de la région. « Dans le Grand Est, il n’y a pas de rupture de charge dans le parcours du porteur de projet, on le suit de bout en bout », résume le directeur général.

Trois autres métiers

Grand E-nov a trois autres métiers. L’agence aide les entreprises qui ont des projets d’innovation «  Nous accompagnons les notamment les entreprises qui doivent innover pour la première fois parce que les cahiers des charges de leurs donneurs d’ordre évoluent et qu’elles doivent y répondre par l’ajout de nouvelles techniques ou de nouveaux procédés  », explique M. Dorschner. Dans ce cadre, Grand E-nov distribue le « diagnostic innovation » de BPI France qui est une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 euros. Enfin, les deux derniers métiers de l’agence consistent à accompagner les territoires dans leurs démarches d’innovation et à « incuber » de nouvelles filières pour le compte de la région Grand Est. Grand E-nov travaille notamment sur des filières «  image », « numérique » et « énergie – transition écologique  ».

Julien Bouillé

Six collaborateurs issus d’ID Champagne-Ardenne

La région Grand Est a décidé de séparer l’exercice des missions d’innovation, de développement économique et d’attractivité. C’est pourquoi l’agence Grand E-nov est dédiée à l’innovation, alors qu’elle prend la suite, sur le territoire champardennais, de feu l’agence ID Champagne-Ardenne, qui travaillait en parallèle pour l’innovation et le développement économique. Ce n’est qu’un retour des choses, en quelque sorte, puisque ID avait été créée en 2015 pour regrouper Carinna (agence d’innovation) et CADev (agence de développement). Reste que d’agence en agence, le personnel a été quelque peu déboussolé. Le directeur général de Grand E-nov, assure cependant qu’il n’a pas voulu laisser les 18 ex-collaborateurs d’ID sur le bord de la route lors de la constitution de la nouvelle équipe. « J’ai pris toute ma part de responsabilité et tous les postes étaient prioritairement réservés aux équipes d’ID Champagne-Ardenne avec une grande ouverture d’esprit ». Au final, 6 anciens collaborateurs d’ID sont actuellement dans l’effectif de Grand E-nov.

L’UNION ECONOMIE du 04/12/2018 en page III

http://abonne.lunion.fr/18473/article/2018-12-03/la-region-devient-la-plus-attractive-de-france-pour-les-start


JPEG - 82.1 ko
Autour de Sylvain DORSCHNER, Directeur général (2 ème en partant de la gauche), une partie de l’équipe de 10 personnes présente sur le territoire champardennais : Philippe TANDEAU DE MARSAC , Chargé de Projets - Levée de fonds Grand Est, Jean-Bernard MASSÉE , Chargé de projets, Amina BELKHIR , Business Developper à Reims, Florent PEROLAT, Chargé de projets, Corinne MOREAU, Chargée de missions comptabilité et contrôle de gestion.

Publié par Julien Bouillé le mardi 20 mai 2014 dans le journal L’union l’Ardennais


Historique :
- ICAR, incubateur public, a été officiellement créé en décembre 2000.
- L’Agence pour la Recherche et l’Innnovation en Champagne-Ardenne (Champagne-Ardenne Research and INNovation Agency CARINNA) a été créée le 29-01-2007 par la fusion de l’incubateur ICAR, Europol’Agro et Champagne-Ardenne Technologie (Réseau de Développement Technologique (RDT) Champagne-Ardenne) et a exercé son activité de juin 2007 à décembre 2014.
- L’Agence ID Champagne-Ardenne a été créée le 18-12-2014 par la Fusion par absorption des agences CARINNA (agence d’innovation) et CADev (agence de développement) et a exercé son activité de juillet 2015 à décembre 2017. En quelques mois aprés la fusion, la quasi totalité du personnel de CADev a quitté la structure.
- L’Agence Grand E-nov, l’Agence Régionale d’Innovation du Grand Est, a été créée le 26-06-2018. Cette fois, il n’y a pas eu fusion, mais fermeture des structures préexistantes : ID Champagne-Ardenne à Reims, le Centre de Ressources Régional à Metz en Lorraine ( qui comportait le Réseau de Développement et d’Innovation (RDI) en Lorraine) et Alsace Innovation, à Mulhouse en Alsace. Sur les 18 ex-collaborateurs d’ID Champagne-Ardenne 6 anciens collaborateurs d’ID ont été repris dans l’effectif de Grand E-nov.

Pour en savoir plus :

- Rencontre nationale des RDT le 23 novembre 2001 à Troyes.
- L’urgentiste de l’innovation depuis 2000
- Des résultats bien concrets pour l’agence Carinna en 2012.
- L’innovation, ça rapporte, le 13 mai 2014
- La nouvelle « ID » de la région du 18 décembre 2014 à Reims
- Vincent Steinmetz évincé d’ID Champagne-Ardenne le 19 avril 2016
- Le « diagnostic innovation » : Mikroland, l’innovation au service de la chirurgie
- Création de l’Agence Régionale de l’Innovation – Grand E-nov
- Grand E-nov : Booster l’innovation en Grand Est le 26 juin 2018 à Metz
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Accompagnement : « La région devient la plus attractive de France pour les start-up » le 03 décembre 2018 à Reims