Aider les PME à s’ouvrir à l’innovation technologique en décembre 2003

, par christophe Juppin

Le Réseau de développement technologique (RDT) de Champagne-Ardenne est une structure financée à parts égales par la Région et l’Anvar (Etat). Sa mission : détecter les besoins des entreprises – et notamment des PME – en matière de partenariat technologique, afin de leur proposer des interlocuteurs et des centres de compétences adaptés.

Cette mission d’information et de sensibilisation est assortie, si besoin est, d’aides financières comme le confirme Christophe Juppin, animateur de la structure.

A qui sont destinés les services du Réseau ?

Champagne Ardenne Technologie s’adresse prioritairement aux petites entreprises, qui ne possèdent pas en interne les capacités de recherche et développement, mais qui sont pourtant, comme toutes les autres entreprises, concernées par le développement technologique. Se laisser dépasser peut, en effet, mettre en cause la survie même de l’entreprise.

Les dirigeants de PME sont de plus en plus conscients de l’importance de cette démarche, et ceux qui l’ont effectuée se déclarent généralement très satisfaits.

Comment sensibiliser les entreprises encore en marge de la démarche ?

Nous faisons jouer « l’effet réseau », afin de mettre au service des entreprises des ressources adaptées en matière de technologie et de transfert de compétences. Ces ressources existent au sein des laboratoires publics de l’Université, de laboratoires privés, des centres techniques, de bureaux d’études...

Le réseau, composé de représentants des services de la Région, de l’Anvar, de l’Etat, du monde consulaire,... détecte les besoins et propose des centres de compétences, avec en appui une gamme d’aides financières.

Nous proposons d’aller plus loin, avec le développement d’un moteur de recherche commun à tous les réseaux français, qui permet de mettre en commun, au niveau national, l’ensemble des centres de compétences, afin de proposer des réponses encore plus précises, disponibles en accès libre sur www.pourinnover.com.

Le réflexe du développement technologique progresse t-il dans notre région ?

Il reste encore du chemin à parcourir. On estime qu’une entreprise sur deux devrait s’intéresser à l’élévation de son niveau technologique, tous secteurs d’activités confondus.
On dénombre ainsi en Champagne-Ardenne un potentiel de 2 500 entreprises de plus de 3 salariés correspondant à ce profil. Nous avons d’ailleurs mis sur pied un plan d’échanges d’informations, prenant en compte cinq secteurs et plus de 1 000 entreprises sont visitées chaque année dans notre région par les membres du réseau.

Le réseau de développement technologique s’adresse à toutes les entreprises de moins de 250 personnes. Une seule exigence : que le projet concerné présente un caractère technologique incontestable.

Les enjeux sont très importants pour les entreprises, d’autant plus que, dans un contexte économique difficile, il est plus que jamais nécessaire de trouver une niche de marché et de l’exploiter, à l’échelon régional, mais aussi national. On peut citer l’exemple de l’entreprise auboise Bellot, qui a notablement élevé son niveau technologique, en améliorant une presse à pommes haute pression, avec le CRITT de Charleville, pour augmenter son rendement et son chiffre d’affaires.

Quel types d’aides pouvez-vous offrir aux entreprises ?

Tout dépend du contexte. La « prestation technologique réseau » est destinée à encourager les partenariats entre les PME et les centres de compétences. Ces derniers peuvent être des structures publiques ou privées spécialisées dans la veille et le transfert de technologie, voire une autre entreprise. La subvention, versée directement au prestataire, est plafonnée à 5 000 € HT et représente au plus 75% du montant du devis.

Autre formule, le « stage technologique réseau » permet à l’entreprise d’accueillir, pour une durée d’au moins 12 semaines, un élève ingénieur, chargé de développer une démarche de développement technologique. L’entreprise reçoit alors une subvention au plus égale à 50% des dépenses liées au stage, plafonnée à 4 500 €.

« La COonvention de Recherche pour les TECHniciens supérieurS (CORTECHS) », enfin, suppose l’embauche d’un technicien supérieur (DUT, BTS ou équivalent), chargé de mener à bien un projet technologique, avec l’appui d’un centre de compétences. L’entreprise est aidée à hauteur de 50% de ses dépenses, avec un maximum de 13 000 € par an.

Le réseau sert également d’interface avec les autres dispositifs d’accompagnement financier (Région, Anvar, ...).

JPEG - 31.6 ko
Christophe Juppin : « les entreprises sont de plus en plus nombreuse à être convaincues »

Comment mieux faire connaître Champagne Ardenne Technologie et ses missions ?

L’ensemble des acteurs régionaux, publics ou privés, sont engagés au coté du RDT. Ce réseau constitue un espace de neutralité et de convivialité, rendant possibles des constats et des actions qui seraient moins facilement envisageables dans un autre contexte. Nous allons resserrer encore les liens au sein de ce réseau, afin de le rendre encore plus performant, grâce à des outils comme des bases de données, un extranet spécifique...

Outre la mise en oeuvre de moyens nouveaux au service du réseau, le développement passe par une optimisation de son maillage, en nous rapprochant, par exemple, des communautés de commune constituées partout dans la région, afin de démultiplier le message de l’innovation technologique sur le terrain.

Champagne Ardenne Technologie
Rue Saint Dominique – Bât A de l’Ensam
B.P.264 – 51011 Châlons-en-Champagne cedex Tel : 03 26 68 29 97
e.mail : rdt@champagne-ardenne-tech.fr
www.pourinnover.com

Les membres du réseau

Ardennes :
- CCI, Chambre de métiers, Communauté de commune de Chooz,
Aube :
- CCI, Chambre de métiers, Technopôle de l’Aube
Marne :
- Arist/CRCI, CCI de Châlons, CCI de Reims et d’Epernay, Reims Technopôle
Région :
- Région Champagne-Ardenne, ANVAR, CRCI, DRAF, DRIRE,
Enseignement / recherche :
- DRRT, Bleu/URCA, ENSAM/Seram, Rectorat, Plate-forme technologique, UTT de Troyes,
Agro-alimentaire :
- Europl’agro, CFPPA Crogny, CFPPA L’Epine, CIVC, CRFPS,
Bois :
- Valeur bois, CTBA, Lycée Charles de Gaulle de Chaumont, PFT transformation du bois,
Emballage-conditionnement :
- Packaging valley, CNRT emballage-conditionnement, ESIEC,
Mécanique-matériaux :
- PMMC, CETIM, CRITT-MDTS, CTIF, IFTS, IUT de Reims, IUT de Troyes, PFT génie industriel de Charleville,
Productique-électronique :
- ADEPA, Jessica France, PFT génie industriel – productique de Châlons, PFT transitique de St Dizier,
Textile / habillement :
- Club Textile intégral, IFTH DR de Troyes, UNIT.

JPEG - 9.8 ko
Publié le 17 Décembre 2003 par Jean-Marc Ruffier dans les Petites Affiches PETITES AFFICHES MATOT BRAINE n° 7007 en page 11 sur 1 page.

Publié le 17 Décembre 2003 par Jean-Marc Ruffier dans Petites Affiches Matot-Braine – N° 7007

Avec l’aimable autorisation de reproduction des Petites Affiches Matot-Braine - M.Jean-Marc Ruffier


JPEG - 66.4 ko
Groupe des animateurs RDT le 18 juin 2002 en réunion plénière à Paris, 22 rue de Caumartin.

PDF - 149.3 ko
Les animateurs régionaux des Réseaux de développement technologique (RDT)

PDF - 1.3 Mo
17 décembre 2002
Annuaire nationale des Réseaux de développement technologique (RDT) du 17 décembre 2002

Historique des organismes de soutien à l’innovation en Champagne-Ardenne :

En 1967 l’agence nationale de valorisation de la recherche (ANVAR) a été créé pour valoriser, principalement auprès de l’industrie, les résultats de recherche des grands laboratoires publics et/ou universitaires français (transfert de technologie).
En 1979, l’ANVAR s’est vu confier la gestion de l’aide à l’innovation.


14 décembre 1988 en Conseil des Ministres, Monsieur Hubert CURIEN , Ministre de la Recherche et de la Technologie, a présenté une communication préconisant le lancement d’un réseau de diffusion technologique. Ce projet a pris forme et a été officiellement lancé par le Ministre dans deux régions : en Lorraine le 4 décembre et en Limousin le 5 décembre 1988. L’ANVAR et le CEA participer activement à cette opération. L’objectif est d’améliorer l’action en faveur des petites et moyennes entreprises et en particulier pour faire ressortir leurs besoins en matière de technologie et ainsi leur offrir la réponse la plus appropriée.


- 8 février 1991 : annonce officielle à Châlons-sur-Marne de la mise en place du Réseau de Diffusion Technologique par Mr CHEREQUE, Ministre délégué à l’aménagement du Territoire et des Reconversions.
- 14 mars 1991 Assemblée Générale Constitutive avec 35 personnes, dont 27 membres fondateurs, et Yves BONNET, Préfet de Région. Le nom de l’association est Champagne Ardenne Technologie . Le président de l’association élu est Monsieur Eugéne VOISIN, PDG de la SODEMAT à TROYES. L’Etat et la Région financent l’association à 50/50%. La coordination et l’animation nationale de l’ensemble des RDT ont été déléguées à l’ANVAR.
- 18 mars 1991 Récépissé de déclaration de constitution de l’association
- Le 23 août 1993, embauche d’une animatrice Réseau Virginie NIVIERE
- Le 7 décembre 1993, Jacques DOCHEZ nommé Président.
- Le 7 juin 1999, Alain VALLET, de REIMS AVIATION, nommé Président.


- Le 21 août 2000, embauche d’un nouvel animateur du Réseau de Diffusion Technologique, Christophe JUPPIN Directeur de Champagne Ardenne Technologie en remplacement de Virginie BERLIOZ démisionnaire, qui suit son mari en Charente-Maritime (LVMH).
- ICAR, l’incubateur public, a été officiellement créé en décembre 2000.


- 8 juillet 2005 la Banque du Développement des PME fusionne avec l’Anvar pour créer le groupe Oséo.


- L’Agence pour la Recherche et l’Innnovation en Champagne-Ardenne (Champagne-Ardenne Research and INNovation Agency CARINNA) a été créée le 29 janvier 2007 par la fusion de l’incubateur ICAR, Europol’Agro et Champagne-Ardenne Technologie (Réseau de Développement Technologique (RDT) Champagne-Ardenne) et a exercé son activité de juin 2007 à décembre 2014.


-La loi du 31 décembre 2012 a créée la Banque publique d’investissement (Bpifrance) qui résulte de la fusion du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI), de CDC Entreprises et d’Oséo.
- Depuis le 15 juin 2013, Nicolas Dufourcq est le Président du Conseil de l’établissement public BPI-Groupe


- L’Agence ID Champagne-Ardenne a été créée le 18 décembre 2014 par la Fusion par absorption des agences CARINNA (agence d’innovation) et CADev (agence de développement) et a exercé son activité de juillet 2015 à décembre 2017. En quelques mois aprés la fusion, la quasi totalité du personnel de CADev a quitté la structure.


- L’Agence Grand E-nov, l’Agence Régionale d’Innovation du Grand Est, a été créée le 26 juin 2018. Cette fois, il n’y a pas eu fusion, mais fermeture des structures préexistantes : ID Champagne-Ardenne à Reims, le Centre de Ressources Régional à Metz en Lorraine ( qui comportait le Réseau de Développement et d’Innovation (RDI) en Lorraine) et Alsace Innovation, à Mulhouse en Alsace. Sur les 18 ex-collaborateurs d’ID Champagne-Ardenne 6 anciens collaborateurs d’ID ont été repris dans l’effectif de Grand E-nov.


Pour en savoir plus :

- Rencontre nationale des RDT le 23 novembre 2001 à Troyes.
- Champagne Ardenne Technologie : Soutenir l’innovation dans les PME en janvier 2002
- Rencontre nationale Inter Réseaux à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris le 17 décembre 2002
- Aider les PME à s’ouvrir à l’innovation technologique en décembre 2003
- Champagne -Ardenne Technologie s’auto-dissout dans Carinna le 16 mai 2007
- L’urgentiste de l’innovation en mars 2010
- Des résultats bien concrets pour l’agence Carinna en 2012.
- L’innovation, ça rapporte, le 13 mai 2014
- La nouvelle « ID » de la région du 18 décembre 2014 à Reims
- Vincent Steinmetz évincé d’ID Champagne-Ardenne le 19 avril 2016
- Le « diagnostic innovation » : Mikroland, l’innovation au service de la chirurgie
- Création de l’Agence Régionale de l’Innovation – Grand E-nov
- Grand E-nov : Booster l’innovation en Grand Est le 26 juin 2018 à Metz
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Accompagnement : « La région devient la plus attractive de France pour les start-up » le 03 décembre 2018 à Reims