Aquilae, la vidéosurveillance intelligente le 5 juillet 2019 un algorithme qui intègre l’intelligence artificielle au service de l’analyse vidéo

, par christophe Juppin

Issu d’un projet de recherche collaborative entre les laboratoires de l’UTT et la société AUBELEC, le projet « Smart Cam » lancé en 2012 et financé par la région Champagne Ardennes, a donné naissance en 2017 à la société AQUILAË. Cette startup hébergée à la Technopole de l’Aube, à quelques mètres de l’UTT, propose une offre complète de vidéo surveillance adaptable aux besoins des clients allant de la détection d’anomalies au système de comptage.

"Un humain ne peut pas regarder plus de six écrans en même temps, observe le président d’Aquilae, Jean-Marie Bailly. Les analyser, encore moins."

C’est pour aider à la surveillance vdéo que cette start-up a été créée. "Nous avons développé un algorithme qui intègre l’intelligence artificielle au service de l’analyse vidéo", explique son président.

Les recherches sur le sujet débutent en 2012, après un appel à candidatures de la région Champagne-Ardenne sur le thème de la sécurité. Après cinq ans de développement avec l’Université de technologie de Troyes (Aube), Aquilae naît.

Avec ses 12 salariés, la start-up installée dans la Technopole de l’Aube, additionne les contrats. Un réseau de 30 caméras à Valence (Drôme), bientôt le double à Grenoble (Isère) et plus récemment un partenariat avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). Mêlant apprentissage machine, apprentissage profond et "beaucoup de codification", la solution proposée par Aquilae dans les espaces publics détecte une rixe, un comportement suspect, un colis abandonné et même la personne qui l’a oublié. Appliquée à la protection d’un site industriel ou sensible, la solution alerte sur les intrusions, permet de localiser un intrus et évite les faux positifs, en ne détectant que les présences humaines.

"Nous créons un maillage entre les caméras pour les rendre collaboratives", explique Jean-Marie Bailly. Ainsi, l’algorithme met en commun les images de toutes les caméras pour retrouver plus facilement une personne, ou remonter le cours d’un événement.

L’innovation

Aquilae apporte un hyperviseur innovant, qui s’adapte aux différents systèmes de surveillance vidéo et qui s’installe rapidement.

Publié par Gautier Virol le 31 aout 2019 dans https://www.usinenouvelle.com/

Aquilae, startup d’analyse vidéo par IA, lauréate du concours i-Lab 2019 le 5 juillet 2019

Créé il y a 21 ans par le ministère, i-Lab est le plus grand concours d’innovation de France, et cette année a primé entre autres Aquilae, jeune pousse incubée à la Technopole de l’Aube, spécialisée dans l’analyse vidéo.

«  Nous sommes ravis d’être lauréats du concours d’innovation i-Lab, très sélectif au niveau national. C’est assurément une belle réussite pour notre start-up Aquilae et une reconnaissance de notre haut niveau technologique. Véritable tremplin, ce concours fédéré par Bpifrance et le MESRI constitue pour nous une excellente opportunité de croissance tant sur le marché national qu’à l’international » soutient Jean-Marie Bailly, président d’Aquilae.

Aquilae, primée pour son innovation

Cette startup, incubée à la Technopole de l’Aube, est spécialisée dans l’intelligence artificielle au service de l’analyse vidéo. Elle a créé et développé un logiciel qui, en venant se brancher entre les caméras et l’hypervision, est capable d’analyser tous les flux vidéo et de repérer les anomalies en temps réel. Compatible toutes caméras, la technologie Aquilae propose un suivi d’individus ou d’objets entre plusieurs caméras en permettant de visualiser ces flux en trois dimensions dans son hyperviseur.

La solution Aquilae, grâce à son intelligence artificielle embarquée et à ses algorithmes puissants, est capable d’analyser les flux et de détecter très rapidement une anomalie – comme une intrusion, un colis abandonné, une bagarre… – pour fournir de l’information au superviseur ou au PC. L’outil permet également de faire de l’analyse de flux (individus, véhicules...), de la géolocalisation ou du suivi. En outre, grâce aux puissants algorithmes que les 12 ingénieurs et les 3 docteurs chercheurs de la startup ont développé, le logiciel fait preuve d’une capacité d’apprentissage unique garantissant des résultats optimaux dans des conditions d’analyse difficiles (foule, intempéries...).

En 21 ans d’existence, i-Lab est devenu un point de passage privilégié pour les porteurs de projets et un label de qualité unanimement reconnu par les investisseurs Deep Tech. Le 5 juillet 2019, l’arrivée d’Aquilae dans le cercle des lauréats i-Lab est une réelle plus-value pour le développement des projets et technologies de la startup, mais également pour l’enrichissement de la technologie française

Publié le 20 juillet 2019 dans http://www.mtom-mag.com



Pour en savoir plus :

- Troyes intègre la « French Tech » et réunis son Board le 26 avril 2019
- La communauté French Tech Troyes a constituée son équipe et a réunis son Board le 26 avril 2019
- Aquilae, startup d’analyse vidéo par IA, lauréate du concours i-Lab 2019 le 5 juillet 2019
- Aquilae, la vidéosurveillance intelligente le 5 juillet 2019