Avec sa nouvelle prothèse, Aesculap veut accélérer en Asie

, par christophe Juppin

La filiale du groupe B. Braun, installée en Haute-Marne, développe une prothèse de genou adaptée.

Aesculap, la filiale de B. Braun, un groupe allemand spécialisé dans la mise au point de dispositifs médicaux, implants et de spécialités pharmaceutiques, entend renforcer son assise en Asie. Basé à Chaumont, en Haute-Marne, le fabricant de prothèses totales de genou et d’instrumentation de pose développe une gamme adaptée à la clientèle asiatique. « Nos produits ont été conçus il y a quinze ans pour des Européens. Or, les habitudes de vie des Asiatiques ne sont pas les mêmes. La position assise est bien plus fréquente, ce qui sollicite davantage la prothèse », explique Mickaël Denet, directeur de l’usine.

Augmentation de l’espérance de vie

Même si elles sont annoncées comme « universelles », ces prothèses doivent permettre à Aesculap de profiter du boom du marché des dispositifs médicaux au Japon et en Chine. Si, au niveau mondial, le secteur affiche des taux de progression de 6 à 7 % par an, en Asie, ils dépassent les 15 %, voire 18 % ! Un phénomène lié à l’augmentation de l’espérance de vie, mais également à l’affirmation des classes moyennes.

Aesculap, qui exporte 94 % des 50.000 prothèses fabriquées chaque année, espère doubler, d’ici à 2020, la production de son site de Chaumont. En trois ans, plus de 5 millions d’euros y ont été investis, notamment dans une extension de 1.200 mètres carrés de l’usine. Une trentaine de collaborateurs supplémentaires ont été embauchés, portant les effectifs à 120 personnes au total.

L’exemple d’Aesculap illustre l’appétit généré par l’Asie pour les entreprises de la filière.

Non loin de Chaumont, Marle, le leader européen d’implants orthopédiques forgés(prothèses de hanche, d’épaule, de genou...), a embauché un commercial sur place. Il multiplie, depuis, les projets au Japon, en Corée et en Chine, où il réalise 4 % de son chiffre d’affaires. « Les volumes et la croissance sont spectaculaires. La part de notre activité devrait avoisiner 12 ou 13 % dès 2019 », espère Antonio Gil, PDG du groupe.

Guillaume Roussange

Publié par Guillaume Roussange le 26 juin 2018 dans
https://www.lesechos.fr/


Pour en savoir plus :

- Aesculap : Die gute croissance
- Guillaume Facchi, Monsieur #Healthtech
- Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- la filière du Médical en Haute-Marne
- Marle a racheté fin juillet 2017 la société suisse SMB Médical.
- La course à la réglementation européenne lancée pour les fabricants de dispositifs médicaux