Cap sur l’alternance en Haute-Marne En 2020, pour préserver la distanciation physique, le Salon de l’apprentissage devient virtuel.

, par Frédéric Thévenin

Crise sanitaire oblige, Pôle emploi organise, jusqu’au 27 juillet 2020, un salon de l’apprentissage virtuel. L’idée est de mettre en connexion l’offre des entreprises et les futurs apprentis sur le site de Pôle emploi.


Le pouvoir d’adaptation est mis à l’épreuve avec le Covid-19. Avant, Pôle emploi avait une stratégie faite de manifestations, de forums, de nuits autour de l’apprentissage.

En 2020, pour préserver la distanciation physique, le Salon de l’apprentissage devient virtuel.

Tout se déroule sur le Net jusqu’au 27 juillet 2020. Brigitte Martin, pour le secteur entreprise de Pôle emploi, explique que le salon en ligne de recrutement est innovant. Il est dédié aux offres d’apprentissage et aux contrats de professionnalisation. Il vient compléter la semaine régionale de l’alternance qui se déroule jusqu’au 3 juillet 2020. Ce Salon de l’apprentissage a une envergure départementale avec la mobilisation des trois agences (Saint-Dizier, Chaumont, Langres) et des équipes locales dédiées aux entreprises et aux demandeurs d’emploi. Le but est de promouvoir l’alternance sur le territoire sachant qu’elle permet de se former dans tous les secteurs, du CAP à l’ingénieur.

JPEG - 70 ko
Les réunions préalables avec tous les partenaires ont permis de monter le salon virtuel.

« l’alternance est l’avenir du pays »

Pour Brigitte Martin, «  l’alternance est l’avenir du pays ». La force de ce salon, toujours d’après Brigitte Martin, est la mobilisation pleine et entière de tous. Elle pense aux centres d’apprentissage (CFA Bâtiment 52, CFA Bâtiment 10, CFA Agriculture, Alméa, IUMM, pôle de formation industrie…), aux entreprises et à ses partenaires locaux comme la mission locale, l’Epide, Cap emploi, l’école de la deuxième chance, le centre d’information et d’orientation. Tous ont un seul but : mettre en connexion l’offre des entreprises et la demande des futurs apprentis. Lundi 29 juin 2020, 68 offres en contrat d’apprentissage sont d’ores et déjà à pourvoir. Une quarantaine à Chaumont. Une quinzaine à Saint-Dizier et une douzaine à Langres. Et comme la campagne d’apprentissage débute seulement, d’autres offres seront disponibles dans les prochains jours. Quant aux secteurs représentés, ils sont très larges en allant du bâtiment (maçon, couvreur, peintre, plâtrier, chauffagiste) à l’industrie (technicien production fonderie, ingénieur maintenance industrielle, assistant qualité industrie) en passant par l’hôtellerie (cuisinier, serveur) ou d’autres comme boulanger, carrossier, mécanicien, gestionnaire d’assurance, coiffeur, esthéticienne…

Concrètement, sur le Net, le salon en ligne permet aux entreprises et aux organismes de formation locaux de mettre en avant, au travers de stands
virtuels, leur activité ainsi que leurs offres. « Le candidat peut retrouver les informations nécessaires pour postuler. Après acceptation de sa candidature, l’employeur proposera un rendez-vous téléphonique ou en visioconférence », conclut Brigitte Martin. Quarante personnes se sont déjà inscrites sachant qu’un second salon sera, sans doute, ouvert en septembre.

Frédéric Thévenin

Toutes les informations sur la page facebook Pôle emploi Sud Champagne et Pôle emploi Saint-Dizier. Inscriptions sur salonenligne.pole-emploi.fr

PDF - 124.9 ko
Publié par Frédéric Thévenin le mardi 30 juin 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n‌° 9447 page 4 sur http://www.jhm.fr/

Publié par Frédéric Thévenin le mardi du 30 juin 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n‌° 9447 page 4 sur http://www.jhm.fr/


JPEG - 93.6 ko
Cluster NOGENTECH @CNogentech · 5 févr. 2019 @JHauteMarne
5/2/2019 Jean-Michel Cadet est ambassadeur de l’#apprentissage. On sait bien en #HauteMarne, avec @AnteUTTNogent52 de #Nogent, que l’#alternance peut aussi être une filière d’excellence et mener à des #carrières d’#ingénieurs de haut niveau.
https://poletechno52.fr/Une-ecole-d-ingenieur-qui-a-su-adapter-son-cursus-au-besoin.html
PNG - 407 ko
Publié dans le journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9439 du lundi 22 juin 2020. http://www.jhm.fr
PNG - 451.3 ko
Publié dans le journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9439 du lundi 22 juin 2020. http://www.jhm.fr

PNG - 734.8 ko
Publié par Jérémy Rattier le jeudi 02 juillet 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n‌° 9449 page 5 sur http://www.jhm.fr/
PNG - 642.4 ko
Publié par Julien Voirin le vendredi 03 juillet 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n‌° 9450 page 15 sur http://www.jhm.fr/
PNG - 288.5 ko
Publié par Julien Voirin le vendredi 03 juillet 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n‌° 9450 page 15 sur http://www.jhm.fr/

Tribune libre

(Ces propos n’engagent que son auteur)

La presse a largement fait l’écho des initiatives pour inciter les jeunes à prendre la voie de l’attenance et tout particulièrement de l’apprentissage.
Nous ne pouvons que nous en réjouir.

Néanmoins, à la lecture de ces articles de presse, je pense que ces articles ne donnent pas « envie » aux jeunes de s’engager dans cette voie qui est présentée depuis très longtemps comme une voie de recours quand tout a échoué. Que cette action soit porté par « pôle emploi » renforce cette image.
Ce sont ENCORE des articles qui véhiculent l’image de l’apprentissage vue par « pôle emploi » qui confond apprentissage et population démunie, sans qualification. Ce n’est pas un reproche, pôle emploi fait son travail, mais c’est dommage de se limiter à cette population en souffrance.

Pourtant, la Haute-Marne propose une image beaucoup plus positive et attractive de l’apprentissage ! Sur les 430 apprentis de Haute-Marne, 50 sont des élèves ingénieurs de l’antenne UTT Nogent !
Bien sûr, tous les jeunes n’ont pas vocation à être ingénieurs, ce n’est pas ce qui est important. Ce qu’il faut relever, c’est que l’apprentissage peut avoir une image très positive qui permet de gommer cette image négative. L’alternance est un outils au service des jeune et des entreprises pour former à tous les niveaux !

Si ce message était relayé davantage dans notre département, l’alternance serait perçu comme un voie vers les sommets et non comme une voie de garage.
Mais la Haute-Marne n’utilise pas cette possibilité, le formation à Nogent est même largement ignorée. C’est pourtant le plus grand site de France de formation d’élèves ingénieurs. Aucun autre site (à ma connaissance) ne forme des promotions de 50 élèves ingénieurs en apprentissage !
Mon propos n’a pas vocation a accuser qui que ce soit, c’est juste une proposition pour prendre un peu de recul pour regarder une population de jeune plus large avec des niveaux de formation très différents, pour qui l’apprentissage est une voie méconnue.

Christophe Juppin

Pour en savoir plus :

- Ingénieur "Matériaux et Mécanique" sur l’Antenne de l’UTT à Nogent
- Une école d’ingénieurs à la campagne : Article dans l’Usine Nouvelle du 26 novembre 2014.
- La recherche à Nogent : Nicci (Nogent international center for CVD innovation).
- Anne-Marie Nédélec Maire de Nogent (Haute-Marne) Elle crée un campus au fin fond de la Haute-Marne.
- 30 mai 2017 à Sarrebruck : Matinale sur l’Apprentissage transfrontalier
- Le Grand Est et ses voisins en 2018
- « Un intérêt grandissant pour ce dispositif du côté des jeunes comme des employeurs »
- Accueil des nouveaux étudiants à l’antenne de l’UTT à Nogent les 4 Septembre et 9 Octobre 2017
- La Haute-Marne, partenariat gagnant avec l’Allemagne le 30 septembre 2017.
- Forum franco-allemand sur l’apprentissage à Nogent (52) le 30 septembre 2017
- 712 diplômes de l’UTT seront remis samedi 18 novembre 2017
- l’antenne de l’UTT à Nogent : Une école d’ingénieur qui a su adapter son cursus au besoin de l’apprentissage et des entreprises le 29 novembre 2017
- Mercredi 31 janvier 2018, Nicolas Lacroix à la rencontre des étudiants à Nogent
- A l’UTT (Nogent) : de 30 à 50
- Philippe Adnot : « Notre ambition est d’accueillir mille étudiants en plus à l’UTT »
- « L’Université de Technologie de Troyes, leader d’un consortium avec six universités européennes » le 14 octobre 2019
- Signature d’une convention entre la DMISC (la lutte contre les Cybermenaces) et l’UTT le 31 janvier 2020.
- Covid-19 : À Nogent, "prérentrée" aussi pour l’UTT mardi 12 mai 2020
- Covid-19 : L’UTT, entre contraintes et inconnues le 19 mai 2020
- « Lorsqu’un industriel s’implante dans une région, la première chose qu’il regarde, c’est l’environnement universitaire ! » : l’interview de Guillaume Gellé le 26 mai 2020
- AfterWork n°5 : « Traitements de surface pour outillages et composants » le Lundi 24 juin 2019, de 17h à 19h à Nogent
- La pépinière d’entreprises de Nogent - 52800. A louer.
- Apprentissage : investir dans l’avenir le 27 juin 2020
- Cap sur l’alternance en Haute-Marne le 30 juin 2020