Ce que vont apporter ces « Territoires d’innovation » en Lorraine le 07 octobre 2019 Relocaliser la transformation de la matière première bois.

, par Herve Parmentier

Deux plans de développement portés par la Meuse et la métropole du Grand Nancy ont été retenus par l’État dans le cadre du dispositif « Territoires d’innovation ». Transversaux, ils visent à agréger les forces vives de la science et de l’économie autour de la santé et de la filière bois. À la clef, la création d’emplois et d’activités.

Les membres de l’agence de développement économique du sud lorrain (SCALEN) ont assisté le 07 octobre 2019 à de courtes présentations des deux plans régionaux retenus par l’État dans le cadre de l’appel à projets « Territoires d’innovation  » dont le palmarès avait été proclamé le 13 septembre 2019 par le Premier ministre, Édouard Philippe.

D’un côté, Jean-Charles Dron, responsable du suivi des opérations pour la Meuse, a tracé les contours du programme départemental « e-Meuse santé ».

De l’autre, Pascal Courtinot, directeur et coordinateur du dispositif « Des Hommes et des arbres - Les racines de demain », a détaillé les intentions de la Métropole du Grand Nancy, porteuse du dossier de candidature auprès de l’État.

Rigoureusement circonscrits, ces deux plans décennaux doivent bénéficier d’aides financières publiques. Département sous-doté en professionnels de santé et en structures médicales de proximité, la Meuse s’est positionnée sur l’introduction et l’expansion des solutions digitales appliquées aux domaines du suivi sanitaire et de la prévention des risques.

La santé digitale dans la Meuse

Avec son schéma directeur « e-Meuse santé  », le département projette de devenir une aire d’expérimentation pionnière pour les acteurs du numérique et leurs relais sur le terrain que sont les pharmaciens, les infirmières, les médecins… Sous le contrôle de l’Agence régionale de santé (ARS), la Meuse envisage ainsi de tester des technologies existantes en télémédecine afin de remédier, au moins partiellement, aux insuffisances liées de la désertification des secteurs ruraux. Un patient pourra, par exemple, consulter un thérapeute depuis l’écran de son smartphone ou s’installer dans une cabine de téléconsultation logée chez un pharmacien. Ces modèles pourront ensuite être dupliqués sur des territoires frères, comme la Haute-Marne ou le nord meurthe-et-mosellan. Pour l’heure, la première phase de travaux vise à fédérer les différents acteurs de la santé autour de deux idées-forces : la remise à plat des pratiques catégorielles et la révision de la répartition des rôles. En ménageant chacun.

L’avenir des forêts

Lutter contre le dépérissement des forêts accéléré par le réchauffement climatique tout en revalorisant la ressource forestière et en renforçant la filière bois, en relocalisant, notamment, la transformation de la matière première qui file actuellement vers l’Asie, tel est le challenge environnemental et économique qu’entendent relever sur les dix prochaines années les collectivités publiques et les acteurs du secteur du bois agrégés autour du projet «  Des Hommes et des arbres - Les racines de demain  ».

GIF - 643.5 ko
Les concepteurs du projet «  Des Hommes et des arbres - Les racines de demain  » ont poussé assez loin leur réflexion. Ils ont même pris en compte le bien-être que procure la forêt aux populations. Photo RL/Pascal BROCARD

Ficelé par la Métropole du Grand Nancy en collaboration avec la Communauté d’agglomération d’Épinal, ce défi rassemble déjà plus de cent partenaires privés et publics : laboratoires de l’Université de Lorraine, entreprises, associations, instituts scientifiques (Institut national de la recherche agronomique - INRA), grandes écoles (AgroParisTech)… Selon les projections actuelles, ce « Plan Marshall » du bois pourrait générer la création de près de mille emplois d’ici à 2030.

Thierry FEDRIGO

Publié par Thierry FEDRIGO le mardi 22 octobre 2019 dans https://www.vosgesmatin.fr



Pour en savoir plus :

- Alsace BioVallet et le cluster Nogentech ont visité l’IHU Strasbourg le 15 décembre 2017
- Basé à Illkirch, BioValley France est labellisé pôle de compétitivité le 06 février 2019 pour la période 2019-2022
- La médecine connectée suscite une cascade d’innovations dans le Grand Est les 15 et 16 mars 2019 à Nancy
- Le projet « e-Meuse santé » est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- Le projet « la santé en mouvements, une ambition partagée » de Strasbourg est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019 .
- « Chimie du bois : le champ des possibles » le 08 octobre 2019 à l’Ensam de Cluny
- Ce que vont apporter ces « Territoires d’innovation » en Lorraine le 07 octobre 2019
- Congrès WOODCHEM sur la chimie du bois et ses applications, du 20 au 22 novembre 2019 à Vandœuvre-lès-Nancy