Chaumont-Nogent ou l’innovation orthopédique le 06 mars 2019 à Nogent (52) La conférence du Cinétech n°36

, par Bernard REIGNIER , Orianne Roger

Le 6 mars 2019, à 19h, Bernard Reignier a tenu une conférence à l’UTT de Nogent en Haute-Marne. Le docteur est revenu sur son invention, une prothèse du genou, à Chaumont, en 1986. La conférence du Cinétech n°36 était précédée par un film réalisé par la CCI Meuse Haute-Marne : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley ».

Bernard Reigner démarre sa carrière de chirurgien orthopédiste au Mans (72), en 1977, dans une clinique privée. Il a eu la chance d’arriver à un moment où il y avait un "champ libre à la création", à une période où la chirurgie orthopédique était en train d’exploser.

La prothèse du genou à charnière, favorisée des années 50 à 70 par les médecins, n’avait plus bonne presse. "Elle avait le mérite de permettre à des personnes de marcher mais n’autorisait que la flexion, rappelle le professeur. Par la suite, on a découvert de nombreuses complications". Apparaît alors la prothèse tricompartimentaire à glissement. Elle a l’avantage de se rapprocher davantage du fonctionnement d’un genou normal. Seul hic : cela ne convenait pas à toutes les pathologies.

Le soutien de Joël Landanger

Installé dans le département rural de la Sarthe, Bernard Reignier faisait face à beaucoup de cas d’arthrose avec des déviations importantes. "Je me suis rendu compte que la prothèse tricompartimentaire, ce n’était pas la panacée et qu’elle ne corrigeait pas ce type de déviations". Il s’intéresse donc à nouveau à la prothèse à charnière mais souhaite l’améliorer. "J’en ai parlé à un représentant de l’entreprise ICP, à Chaumont qui m’a présenté son patron." Il a adhéré au projet immédiatement. "Je tiens d’ailleurs à rendre hommage à Joël Landanger, fondateur de la société. Il est décédé il y a une quinzaine de jours (le 13/02/2019.) et sans lui il n’y aurait pas eu de prothèse".

Ensemble, ils démarrent l’aventure en 1985. Le Dr Reignier pose sa première prothèse à pivot rotatoire, prénommée Axel, le 4 novembre 1986. "Dans le privé, si ça se passe mal, nous ne sommes pas couverts par l’administration". Malgré tout, le chirurgien a pris le risque, convaincu qu’il allait pouvoir apporter une réelle amélioration à la situation de ses patients souffrant d’arthrose.

Trente ans plus tard, son invention est toujours produite même si ICP n’existe plus. On compte 300 poses par an environ depuis 1986. Elle s’exporte même en Roumanie, en Tunisie ou encore en Algérie.

Un avenir plus sombre

Pourtant, Bernard Reignier ne peut pas à l’heure actuelle conclure sur une note positive. "Cette belle aventure que j’ai vécue il y a trente ans, est impossible à reproduire aujourd’hui tant les réglementations européenne et française sont devenues contraignantes". Après toutes ces années de bons et loyaux services, il doit encore prouver la valeur de son produit. Trois ans qu’il se bat pour obtenir le renouvellement de son marquage CE (Conformité européenne) en répondant à un cahier des charges très lourd.

Le Docteur a conscience qu’il faut des contrôles pour assurer la sécurité des patients mais regrette que le scandale des prothèses mammaires jette l’opprobre sur toute la profession. Il soupire : "L’innovation est devenue presque impossible en Europe et cela met en péril nos entreprises, y compris en Haute-Marne".

Orianne Roger

JPEG - 620.5 ko
Publié par le vendredi 01 mars 2019 dans La Voix de la Haute Marne n° 8899

Publié par le vendredi 01 mars 2019 dans La Voix de la Haute Marne n° 8899
http://www.voixdelahautemarne.fr/


PDF - 5.8 Mo
Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley »
06 mars 2019

Pour en savoir plus :

- La biotech LDR Medical passe sous le contrôle de l’américain Zimmer Biomet en juin 2016
- LDR Medical : de Chaumont à Troyes et à New-York, l’histoire d’une licorne française
- LDR Médical en 2008, l’innovation dans les gènes
- Aesculap : Die gute croissance
- Haute-Marne : Biotech Ortho fait des pieds et des mains pour se développer
- la filière du Médical en Haute-Marne
- De la tradition artisanale coutelière aux implants chirurgicaux et au Cluster Nogentech
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Le médical, un marché porteur pour les PME
- Nogentech : un écosystème qui fait rimer metallurgie et orthopédie
- Landanger : l’extraordinaire retour aux sources en 2008
- Hommage à Renée Landanger, femme visionnaire, décédée le 06 juillet 2017 à Chaumont
- Start-up made in Haute-Marne
- Biotech ou la théorie du mouvement
- Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley le 24 juin 2018 dans LeParisien.
- « Haute-Marne : de la coutellerie à la MedTech »
- une histoire de prothese de Genou. Conférence du 08 décembre 2018.
- Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » le 06 mars 2019 à 19h à Nogent (52)
- Chaumont-Nogent ou l’innovation orthopédique le 06 mars 2019 à Nogent (52)