Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » le 06 mars 2019 à 19h à Nogent (52)

, par christophe Juppin, Delphine DESCORNE-JEANNY

« Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » Film suivi d’un buffet et d’une conférence de Bernard REIGNIER, chirurgien orthopédiste, qui a conçu une prothèse de genou à charnière avec Nogent.
Programme "A votre santé" Dans le cadre du Mois de la Santé (Mars 2019)

La CCI Meuse Haute-Marne, l’ Antenne de l’UTT à Nogent, le cluster Nogentech au Pôle Technologique, et Science en Lumière, avec la formation d’ingénieurs en apprentissage Mécanique Matériaux à Nogent (52)

organisent

le mercredi 06 mars 2019 à Nogent,

le Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley ».
un film financé par la CCI Meuse Haute-Marne !

à 19h, à Nogent 52800 : 26 rue Lavoisier, dans l’Amphithéâtre de l’UTT bâtiment B du Pôle Technologique Sud-Champagne à Nogent.

JPEG - 75 ko
« Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley », un film de la CCI Meuse Haute-Marne.

Film suivi d’un buffet et d’une conférence de Bernard REIGNIER , chirurgien orthopédiste, qui a conçu une prothèse de genou à charnière avec une entreprise de Nogent.
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Présentation du territoire de Chaumont-Nogent, qui compte des leaders mondiaux sur le marché des dispositifs médicaux, au coeur de la « Prosthesis valley ». Saviez-vous qu’une prothèse de hanche sur trois posée dans le monde est fabriquée à Chaumont et Nogent ? La projection du documentaire sera suivie d’une conférence de Bernard REIGNIER, chirurgien orthopédiste, qui a conçu une prothèse de genou à charnière avec Nogent : « Une histoire de prothèse de genou  »

Film réalisé par PAWLICA DESIGN, OKENITE ANIMATION, etc... et quelques extraits de reportages diffusés sur France 3, France 2 et TF1. Montage PAWLICA DESIGN (2019, 52 min)

Film produit par la CCI MEUSE HAUTE-MARNE

Les 30 entreprises du département « Prosthesis valley » du cluster Nogentech, sur le territoire de Chaumont - Nogent en Haute-Marne, comptent des leaders mondiaux sur le marché des dispositifs médicaux.

Les entreprises de Chaumont et du bassin nogentais ont joué un rôle majeur dans la fabrication des instruments chirurgicaux puis dans la conception, la fabrication et la commercialisation d’ implants chirurgicaux articulaires de toutes sortes .

A 270 km à l’est de Paris, 100 km au nord de Dijon, la Haute-Marne a déjà acquis une place internationale de tout premier ordre.

Le bassin d’activités de Chaumont / Nogent a connu la gloire industrielle au XVIIIe et XIXe siècle avec sa tradition très ancienne de la forge. Ce territoire a su trouver son développement vers l’outillage médical puis évoluer avec succès dans la prothèse. Il n’ y a de succès que parce qu’ il y a localement une culture de savoir-faire établie dans des métiers complémentaires et une concentration d’entreprises effectuant des activités de même nature sur un territoire restreint.

La Haute-Marne, département rural et industriel, cache donc un territoire à la pointe de la technologie dont l’activité intéresse toute la planète : la prothèse. Ou plutôt, les prothèses. Hanche, genou, épaule, pied, main, rachis, dent, œil… Tout le corps ou presque est ici réparé. Et le monde entier en profite.

Pour asseoir sa position, la « Prosthesis valley » s’appuie à Nogent sur le pôle technologique Sud-Champagne qui porte une double expertise locale : le CRITT Mdts Centre régional d’innovation et de transfert de technologie, et une antenne de l’université de technologie de Troyes , qui forme en alternance des ingénieurs dont beaucoup font leurs armes localement.

Le pôle technologique Sud-Champagne est un exemple réussi de cluster en milieu rural.. Ces industries ont su innover à partir de leurs savoir-faire traditionnels. Aujourd’hui, cet écosystème industriel est devenu une référence internationale dans le domaine du travail des métaux, en particulier de la prothèse médicale, de l’automobile et de l’aéronautique.

Une prothèse de hanche sur trois et une prothèse d’épaule sur quatre posées dans le monde est fabriquée entre Chaumont et Nogent, un bassin d’à peine 20 km2 rebaptisé « Prosthesis valley ». 30 entreprises et 2 000 salariés travaillent à remettre sur pied les cassés de la vie. Ce marché mondial explose, porté par le sport, l’obésité, et le vieillissement . De quoi attirer multinationales et fonds d’investissement.

JPEG - 202.9 ko
La prothèse Corail, inventée il y a 20 ans, est vendue dans le monde entier. LP/Daniel Rosenweg

La « Prosthesis valley », c’est aussi l’histoire d’une mutation de la coutellerie vers la production de prothèses, d’implants et d’instruments médicaux. Pour cela, il fallait des précurseurs visionnaires.

Le couple Landanger, Renée et Louis Landanger, ont créé à Mandres-la-Côte une société de fabrication et de distribution d’instruments de chirurgie, "Landanger" en 1947. Dans les années 1950, ils s’installent à Chaumont. Fin 1970, Madame Landanger a décidé de fabriquer des prothèses de hanches et crée la société "Landos", dont les produits sont également distribuées par "Landanger" », se souvient Pierre Logerot, qui a vu naître la première prothèse made in Haute-Marne.

Ils avaient senti le vent tourner et se sont intéressés au marché en rachetant AOF, un petit atelier parisien. « Nous avons travaillé avec des chirurgiens et en 1984 nous avions mis au point Corail, une prothèse de hanche devenue référence mondiale et copiée depuis !  ».

L’aîné des fils, Joël LANDANGER est parti à 20 km, à Nogent, fonder Sferry ICP, qui deviendra AESCULAP, un des leaders mondiaux de la prothèse de genoux, absorbé en 2002 par le géant Allemand B.Braun. Ses innovations et ses outils maison (les ancillaires), plus précis, ont permis aux chirurgiens de réduire le temps de pose d’une prothèse de 1h30 à 45 minutes !
Joël LANDANGER a ensuite créé C2F IMPLANT vendu à X.NOV le 12-12-2017

Le second fils Patrick LANDANGER a développé avec ses parents une entreprise devenue aussi référence : LANDOS vendu à DEPUY puis vendu à PRECIMED en 2007 puis vendu à GREATBATCH en 2007, et à INTEGER en 2017, avant d’être vendu à VIANT MEDICAL en 2018 (250 000 prothèses de hanche et d’épaule par an).

Dans la « Prosthesis valley », la cession-fusion-acquisition est un vrai sport. Entré au capital de MARLE en 2009, le fonds américain Carlyle en est en partie sorti en 2016 au profit du suédois IK-Investment. Landos a été rachetée en 2007 par l’américain Greatbatch devenu Integer. WRIGHT MEDICAL a acquis Biotech en 2013 avant de fusionner en 2016 avec Tornier.

Nogent et ses presque 4 000 habitants, accueille treize entreprises de la MedTech. MARLE, 200 salariés. , poids lourd international, a produit en 2018 près de 1 million de hanches de substitution et sort 1,3 million de prothèses par an. Marle, qui produit pour de nombreux laboratoires, a déjà acquis une imprimante 3D capable de réaliser des pièces en cobalt-chrome ou titane.

Innovation locale : la start-up Biocetis fabrique et distribue des produits à base de phosphates de calcium (Hydroxyapatite HA et phosphate tricalcique B-TCP) à usage médical pour le recouvrement des prothèses de hanche avec des produits biocompatibles. Reconnus par l’os, ils favorisent la calcification autour de la prothèse, et améliorent le maintien en place. L’entreprise fabrique aussi dans cette matière un globe oculaire fixé aux tendons de l’œil, ce qui lui permet de bouger et d’être quasi indétectable.

Innover, c’est aussi coller à la réglementation sous peine de ne pas survivre. En jeu : la traçabilité. Dans l’attente d’une directive européenne, les entreprises d’ici ont déjà appris à imprimer par rayon laser un QR code, même sur des vis longues de 12 mm !

Messieurs Lavigne, Dinville et Richard travaillaient ensemble depuis 10 ans dans le secteur médical à Chaumont en Haute-Marne quand ils proposent à leur direction d’investir dans le rachis, mais ce marché n’est pas perçu comme une priorité. Ni une ni deux, les trois collègues démissionnent et deviennent associés. C’est le début d’une toute nouvelle aventure à partir de rien : ils décident de créer LDR Medical. Lors de sa fondation en 2000, la société est dotée de 8 000 francs. A partir de 2013, la société n’a de cesse de se développer, faisant la une de la presse économique : après les investissements en private equity (80 millions de dollars), cotation réussie au NASDAQ en 2013 avec plus de 200 millions de dollars levés, et finalement rachat en juin 2016 par Zimmer-Biomet, leader mondial de l’orthopédie, pour plus d’un milliard de dollars. L’entreprise devient ainsi une « Licorne ». Ce terme, inventée par Aileen Lee en 2013, renvoie à quelque chose de rare. Depuis, le terme est repris en économie pour qualifier ces startups qui atteignent une valorisation d’au moins un milliard de dollars.

« Ce secteur est très dynamique, analyse Rosalie Maurisse, chargée du secteur santé à la Banque publique d’investissement, BPIfrance. En 2017, nous avons aidé 40 entreprises de ce secteur pour 21 millions d’euros. La Haute-Marne est connue pour ses compétences et Nogentech est un des clusters les plus intéressants. » Normal donc que les acteurs étrangers se penchent sur cette valley. « Ils lui offrent les moyens de se développer à l’international », souligne l’experte.


PDF - 5.8 Mo
Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley »
06 mars 2019


JPEG - 163.2 ko
jeudi 16 mai 2019 à 11h aura lieu une nouvelle projection du film de 52 minutes réalisé par la CCI Meuse Haute-Marne : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » dans l’amphithéâtre de l’UTT Antenne de Nogent (52) au 26 rue Lavoisier Pôle technologique bat B - 52800 Nogent.
Entrée libre
la Projection du 16 mai sera réalisée à la demande du collége de Langres ( jeunes Français et Allemands)

Pour en savoir plus :

- La biotech LDR Medical passe sous le contrôle de l’américain Zimmer Biomet en juin 2016
- LDR Medical : de Chaumont à Troyes et à New-York, l’histoire d’une licorne française
- LDR Médical en 2008, l’innovation dans les gènes
- Aesculap : Die gute croissance
- Haute-Marne : Biotech Ortho fait des pieds et des mains pour se développer
- la filière du Médical en Haute-Marne
- De la tradition artisanale coutelière aux implants chirurgicaux et au Cluster Nogentech
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Le médical, un marché porteur pour les PME
- Nogentech : un écosystème qui fait rimer metallurgie et orthopédie
- Landanger : l’extraordinaire retour aux sources en 2008
- Hommage à Renée Landanger, femme visionnaire, décédée le 06 juillet 2017 à Chaumont
- Start-up made in Haute-Marne
- Biotech ou la théorie du mouvement
- Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley le 24 juin 2018 dans LeParisien.
- « Haute-Marne : de la coutellerie à la MedTech »
- une histoire de prothese de Genou. Conférence du 08 décembre 2018.
- Cinétech n°36 : « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » le 06 mars 2019 à 19h à Nogent (52)
- Chaumont-Nogent ou l’innovation orthopédique le 06 mars 2019 à Nogent (52)
- Prosthesis Valley : la promo par la vidéo, le 06 mars 2019.