Cinétech n°37 : « Parcs nationaux – Quand la nature fait recette » le mercredi 17 avril 2019 à 19h à Nogent (52)

, par christophe Juppin

Cinétech n°37 : « Parcs nationaux – Quand la nature fait recette » le mercredi 17 avril 2019 à 19h à Nogent (52). Film suivi d’un buffet et d’une présentation de Hervé PARMENTIER, Directeur du GIP du futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne. La France compte dix parcs nationaux. Depuis leur création, à partir de 1963, ils préservent les espaces et les espèces pour les générations futures.

Cinétech n°37 : « Parcs nationaux – Quand la nature fait recette » le mercredi 17 avril 2019 à 19h à Nogent (52)

52 min - 2017 - tous publics

La France compte dix parcs nationaux, voués à préserver les espaces et les espèces pour les générations à venir. Entre contraintes et opportunités, la mise en place du 11ème parc national fait débat. Contrairement aux parcs précédents, le futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne ne repose pas que sur la manne financière liée au tourisme. Comment concilier protection de la nature et économie locale ?

La France compte dix parcs nationaux. Depuis leur création, à partir de 1963, ils préservent les espaces et les espèces pour les générations futures. C’est l’essence même des parcs.

JPEG - 7.2 ko
Après la projection du film, Hervé PARMENTIER, Directeur du GIP du futur Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne, fera une présentation du parc.

Dans un monde contemporain industrialisé, en proie à une angoisse écologique grandissante, la nature fait plus que jamais vendre. Et s’avère, contre toute attente, le creuset d’une économie particulièrement dynamique. Qui aurait pu imaginer il y a encore quelques décennies que marmottes, cerfs et autres animaux vivant en liberté dans leur habitat naturel seraient aussi synonyme de rentabilité ? Et si la préservation des écosystèmes devenait un nouvel enjeu budgétaire à l’échelle locale ?

La France compte dix parc nationaux, dont trois en outre-mer. Ils sont rattachés depuis le 1er janvier 2017 à l’Agence française pour la biodiversité. La réglementation spécifique de ces territoires terrestres et maritimes répond à une mission capitale de protection de milieux naturels d’exception. Ainsi, paysages, flore et faune remarquables pourront être préservés et transmis aux générations futures. L’idée, née au XIXe siècle aux Etats-Unis, a fait école dans le monde entier. Dans l’hexagone, le phénomène remonte à 1963, avec la création des parcs de la Vanoise (Savoie) et de Port-Cros (Var). Les Pyrénées (1967), les Cévennes (1970), les Écrins (1973), le Mercantour, la Guadeloupe (1989), la Réunion (2007), la Guyane (2007) et les Calanques (2012) suivront. Chaque année, 9 millions de visiteurs viennent s’émerveiller au cœur de ce patrimoine naturel. Et consomment dans les transports, hôtels et autres restaurants, générateurs d’emplois, qui participent à l’activité de ces sites et constituent autant de maillons économiques dans l’économie des régions.

Ces dix parc nationaux font souvent tourner l’économie locale. Chaque année, 9 millions de visiteurs s’ébahissent face aux beautés de ces sites protégés ; des visiteurs qui sont aussi des consommateurs et qui dépensent dans les transports, les hôtels et les restaurants.

De la Méditerranée aux Alpes, en passant par la Guadeloupe, sans oublier de donner la parole aux opposants à ces sanctuaires, ce film propose de s’interroger : et si finalement les parcs nationaux étaient un bon investissement, où écologie et business feraient bon ménage ?

Au parc de Port-Cros/Porquerolles, par exemple, une étude récente montre qu’un euro dépensé dans la préservation de la nature en rapporte 14 aux acteurs économiques locaux.

Un nouveau projet, le Parc national des forêts de Champagne-Bourgogne, doit voir le jour sur les départements de la Côte-d’Or et de la Haute-Marne. Cette terre boisée abrite de multiples milieux naturels, espèces notables et vestiges archéologiques qui participent à son caractère exceptionnel.

La mise en place du parc devra répondre aux objectifs de la loi réformatrice du 14 avril 2006 visant à concilier protection de l’environnement et développement du territoire autour d’une « charte » fondatrice. Cependant certaines voix s’élèvent parmi les professionnels installés, notamment dans le domaine de l’agriculture. Scepticisme, crainte de normes et contraintes imposées sont au cœur des débats... Les parcs nationaux, dogmes ou véritables outils de croissance ? Ce documentaire dresse un bilan des structures existantes et leur impact au niveau local. Il démontre, aussi, l’importance du dialogue social et d’une action collective pour la préservation et la valorisation des patrimoines.

JPEG - 25.6 ko
M. Jean-Paul Bidaut (né le 30/08/1948) est un opposant au futur parc. Il a été élu maire de Arbot (52160) en Mai 2014 et ce pour 6 ans (jusqu’en 2020).

PDF - 1.4 Mo
Cinétech n°37 : « Parcs nationaux – Quand la nature fait recette »
17 avril 2019


Pour en savoir plus :

- Cinétech n°33 : « Sols contaminés : des plantes à la rescousse » le 30 mai 2018 Nogent (52)
- Parc national : 241 000 hectares de forêt entre la Champagne et la Bourgogne
- Cinétech n°37 : « Parcs nationaux – Quand la nature fait recette » le mercredi 17 avril 2019 à 19h à Nogent (52)