Delphine Descorne-Jeanny : Une nouvelle présidente pour Nogentech le 25 avril 2019

, par Dominique PIOT

Delphine Descorne-Jeanny (directrice développement et performance industrielle chez Marle) est depuis jeudi 25 avril 2019 la nouvelle présidente de Nogentech. Yves Lombard (Gillet Group) est vice-président. La dernière assemblée générale du plus emblématique des clusters haut-marnais a été rondement et efficacement menée.

Les lignes bougent sensiblement vers toujours plus d’actions concrètes au service des 47 adhérents.

Le rêve caressé depuis longtemps d’embauche d’un chef de projet va devenir réalité : la personne retenue sera une ressource partagée entre BioValley France, Nogentech et Carnot MICA, basé à plein temps à Nogent. Le recrutement est ouvert.
Nogentech a intégré Business Sud Champagne.

En 2018, l’action technologique sur l’usinage électrochimique de précision (PECM), fruit d’une action collective de cinq adhérents (Forgex, HMP, Lisi, Marle et Viant) a connu une belle réussite.

Nogentech est associé au projet d’ouverture d’un BTS CPRP à la rentrée au lycée Decomble (Chaumont). Les partenariats avec BioValley France (Strasbourg) et Matéralia (Metz) sont confirmés. Toutes ces actions seront poursuivies en 2019 avec sans doute davantage d’élan. La nouvelle présidente a insisté sur un point : « Nogentech, ce n’est pas que le médical, mais aussi l’automobile et l’aéronautique ». Elle entend bien en faire la démonstration. Au travail !

JPEG - 1.8 Mo
Pascal Gillet (à gauche) passe le flambeau à Delphine Descorne-Jeanny (au centre) le jeudi 25 avril 2019, qui devient la nouvelle présidente de Nogentech. Yves Lombard (Gillet Group) est vice-président (à droite).

Delphine Descorne-Jeanny : j’y crois

Ils sont malins, à Nogentech. En nommant Delphine Descorne-Jeanny présidente, ils choisissaient la plus bosseuse des bosseuses, la plus intelligente, la plus dévouée. Ils risquent d’apprendre qu’elle sait aussi déléguer…

Delphine a grandi dans une famille aimante et rigoureuse où une note inférieure à 15 était qualifiée de mauvaise. Ceci explique en partie seulement la suite. Passons sur son cursus brillant : maths sup, maths spé, école d’ingénieurs réputée ; pour la bachelière chaumontaise qui voulait goûter aux beaux arts… Retenons que la petite Haut-Marnaise a réussi tout cela en étant boursière, bénéficiant d’un prêt d’honneur du Conseil général de l’époque. Comme quoi…

Elle décide de revenir en Haute-Marne justement pour cela. Un stage chez Landos précède des jobs de plus en plus gratifiants et responsabilisants chez Forgeavia, HME, DePuy, Greatbatch. Elle est aujourd’hui directrice du développement et de la performance industrielle chez Marle. On a connu pire, comme parcours.
Et pourtant, Delphine n’a pas tout sacrifié à sa carrière. Sa vie familiale, et surtout un garçon de 7 ans et une fille de quatre en attestent ; « ils sont ce que j’ai de plus précieux  ». Le plus incroyable est sans doute qu’elle trouve encore le temps de lire, de visiter des musées, d’assister à des conférences.

Cette femme d’industrie a dû faire sa place dans un monde un tantinet plus machiste que d’autres. Elle regrette qu’au sein de cet univers masculin, les femmes ne soient pas d’abord jugées sur leurs qualités professionnelles : « faire ses preuves, cela nous prend plus de temps ; il faut faire fi des remarques, laisser glisser. Il nous faut doublement démontrer nos compétences. Mais ce n’est pas rédhibitoire : je peux maintenant traverser une usine en jupe ».

Delphine Descorne-Jeanny est une femme de convictions autant que de connaissances. Dans les deux registres, elle va droit et loin. Elle croît en des valeurs empreintes de rigueur, d’honnêteté, d’engagement, de liberté. Son grand-père et son père ne lui ont pas seulement transmis un regard troublant. Des repères, des règles aussi. Les hommes de Nogentech peuvent s’honorer de placer en elle leur confiance. Cela s’appelle un placement sûr.


PNG - 633.2 ko
Publié par Dominique PIOT le mardi 30 avril 2019 en page 4 dans Le journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9028 pages JHM Economie


Publié par Dominique PIOT le mardi 30 avril 2019 en page 4 dans Le journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9028 pages JHM Economie


Reproduction du texte et photo avec l’autorisation de l’auteur Dominique PIOT



PDF - 3.6 Mo
Cluster Nogentech
Cluster Nogentech
PDF - 3.8 Mo
Die Unternehmen im cluster
Die Unternehmen im cluster

PDF - 4.6 Mo
Prosthesis Valley, un département du cluster Nogentech
Prosthesis Valley, un département du cluster Nogentech
PDF - 4.6 Mo
FLAAMM, un département du cluster Nogentech
FLAAMM, un département du cluster Nogentech
JPEG - 48.9 ko
l’Assemblée Générale du @CNogentech le 25 avril 2019 a rassemblée 28 personnes dans l’amphithéâtre @AnteUTTNogent52 @poleTechno52. Le cluster fédère les entreprises du territoire pour mettre en valeur ses membres et proposer des actions communes.

Pour en savoir plus :

- Le cluster Nogentech
- Nogentech continue encore de grandir, le 20 avril 2017
- Nogentech : un écosystème qui fait rimer metallurgie et orthopédie
- Le cluster Nogentech
- David Biguet : « Il n’y a pas une, mais des industries du futur »
- La stratégie du groupe LISI
- Pascal Gillet, nouveau président du cluster Nogentech le 21 juin 2018.
- Nogentech met le cap sur la formation
- Gillet Group : Pascal Gillet passe le flambeau à Nogent le jeudi 27 septembre 2018
- Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley le 24 juin 2018 dans LeParisien.
- Haute-Marne, Silicon Valley, Haute-Garonne... qui fait quoi et où chez Airbus ? le 17 juin 2019 dans LeParisien.
- Newsletter du cluster Nogentech n°03 du 20 avril 2019
- Delphine Descorne-Jeanny : Une nouvelle présidente pour Nogentech le 25 avril 2019
- Troyes intègre la « French Tech » et réunis son Board le 26 avril 2019
- Le Cluster Nogentech, un exemple réussi d’Industrie et de Haute technologie
- Newsletter du cluster Nogentech n°04 du 15 juillet 2019