« Comprendre et manager les jeunes Générations » tout un show ! le 22 novembre 2018

, par Maryline Meunier

Jeudi 22 novembre 2018, alors que certains zygomatiques des jeunes étudiants présents se sont largement détendus, d’autres ont plutôt grincés des dents face au pertinent show de Julien Estier organisé par le CRIT, Nogentech, l’UTT et la CCI de Haute-Marne.

Julien Estier, à travers un véritable one man show a su captiver l’assistance composée principalement d’employeurs et de jeunes étudiants rassemblés lors ce nouvel AfterWork Techno n°03 : « Comprendre et manager les jeunes Générations ». Tout de go, ce jeune homme de la génération Y lance : « On ne dit pas les Vieux, alors d’où pourrait-on dire les Jeunes » ! Le choc des générations, tout un thème richement illustré par des mises en scènes très parlantes. Dans la salle des baby-boomers nés entre 1946 et 1964, des personnes de la « génération X », née entre 1965 et 1978 et d’autres de la « génération Y » nés entre 1979 et 1993. Pendant près de 2h, Julien Estier va procéder à une rapide analyse de ces générations. Pour les baby-boomers, nés après la seconde guerre mondiale souvent embauchés sans qualification à l’heure du plein emploi leur existence est calquée sur la valeur du travail. « Plus tu travailles, plus ça paye, tu feras comme ton père », les exemples simples ont rapidement synthétisé cette génération très « cadrée ». Quant à la génération suivante X, dite « sandwich », ses repères n’ont pas été trouvés. « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », le surinvestissement au travail fini par déboucher sur des dépressions et du mal-être. Au final, 1 jeune sur 2 rêve de créer sa propre entreprise, une génération qui n’a plus envie d’aller travailler en entreprise. « Ce sont aussi des enfants à qui on a dit qu’ils n’auraient pas de retraite, alors ils choisissent l’instantanéité et se font plaisir dès aujourd’hui » explique Julien Estier.

Un bouleversement managérial

Et puis arrive la fameuse Génération Y…Ces jeunes adultes ultra-connectés, vifs, pressés de tout et souvent d’une ambition débordante. Une génération qui agace et fascine ses aînés, les baby-boomers, qui ne la comprennent pas, et surtout la Génération X qui la précède et qui la voit parfois comme une concurrence déroutante et prétentieuse. « Pour eux, contrairement à leurs parents, la meilleure manière d’augmenter leur salaire c’est de changer de boite. Ainsi, 44% des jeunes envisagent de changer d’entreprise dans les deux ans à venir ». Comment les retenir, éviter le turn-over ? Pour Julien Estier « Les Y sont prêts à se surinvestir à condition que l’employeur joue le jeu et reconquiert de la légitimité à leurs yeux ». Une étude révèle que les « Y » attendent en effet de leurs managers de l’écoute (29%), du respect (19%) et de la considération (12%). Réussir « SA » vie et non réussir dans la vie, les discours changent, les CV aussi. Les jeunes générations représentent un vrai levier de performance sous réserve de changer de pratiques managériales et de leur proposer un projet stimulant . Illustrés de chiffres, de citations, d’images et pour finir en chanson les propos de Julien Astier ont bousculé, dérangé, choqué ou conquis un public reflet d’une société en pleine transformation. « Qu’en penses-tu ? Que proposes-tu », la communication a battu son plein.

Maryline MEUNIER dans le Journal de la Haute-Marne n° 8884 du mardi 04 décembre 2018 en page JHM Economie page 4.

Pour en savoir plus :

- AfterWork Techno n°01 : « Quelles nouvelles règles de performance, de pilotage et de management pour l’Usine du Futur ? » le Lundi 19 Mars 2018 à Nogent (52)
- AfterWork Techno n°02 : « Revêtements en couches minces pour les applications Biomédicales et environnementales » le Mardi 22 mai 2018 à Nogent (52)
- AfterWork Techno n°03 : « Comprendre et manager les jeunes Générations. ? » le jeudi 22 novembre 2018 à Nogent (52)
- « Comprendre et manager les jeunes Générations » tout un show ! le 22 novembre 2018