Covid-19 : Ineos va construire en dix jours une usine de gel hydroalcoolique à Étain En dix jours, une usine de fabrication de gel hydroalcoolique a vu le jour à Martigues

, par christophe Juppin

La compagnie privée Ineos a annoncé mercredi 08 avril 2020 matin qu’elle allait construire à Étain en Meuse, un second site français de gel désinfectant. Le groupe britannique précise que cette construction se fera sous 10 jours, afin de contribuer à remédier à la pénurie actuelle.


Le Britannique Ineos (60 mrds€ de chiffre d’affaires et 22 000 salariés) annonce vouloir construire une usine de fabrication de gel hydroalcoolique en France, selon les spécifications de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le chimiste (183 sites dans 26 pays) est déjà implanté dans le complexe pétrochimique de Lavera, près de Martigues (40 km de Marseille). En dix jours, une nouvelle usine de fabrication de gel hydroalcoolique a vu le jour à Martigues (Bouches-du-Rhône) et s’apprête à produire jusqu’à un million de bouteilles par mois pour faire face à la pénurie pendant la crise.

JPEG - 41.5 ko
La production de bouteilles de gel hydroalcoolique a démarré mercredi 08 avril 2020 dans l’usine de Lavera (Bouches-du-Rhône). - Ineos

C’est à Étain en Meuse qu’elle bâtira sa nouvelle unité qui sera opérationnelle en dix jours.

Ces gels pour les mains, en bouteilles et en flacons, seront mis à la disposition gratuite des hôpitaux durant toute la période de crise sanitaire. Ils seront aussi commercialisés dans les pharmacies et les supermarchés.

"Il devient de plus en plus évident que le contact entre les mains et la bouche est une cause importante de contagion du coronavirus. Nous construirons trois usines : au Royaume-Uni, en Allemagne et en France en dix jours pour produire de très grandes réserves", précise Jim Ratcliffe, fondateur et président d’Ineos.

JPEG - 52.4 ko
Jim Ratcliffe est le PDG du groupe de chimie Ineos. (S. Mantey/L’Équipe)

Ineos se présente comme le plus grand producteur européen de l’alcool isopropylique et l’éthanol, deux matières nécessaires à la fabrication du désinfectant pour les mains.

C’est donc un deuxième site français de gel désinfectant après une première construction annoncée mardi 31 mars 2020. Cette implantation est prévue à Lavéra dans les Bouches-du-Rhône et produira jusqu’à un million de flacons par mois. Les bouteilles produites sur les sites français seront à destination des hôpitaux de Paris, du Grand Est et de Belgique, les zones les plus touchées.

JPEG - 25.4 ko
L’approvisionnement des hôpitaux sera gratuit au cours de la période de crise et le public pourra acheter des bouteilles auprès des détaillants. (AFP)

Pour rappel, Ineos est le premier fabricant européen de l’ingrédient de base du désinfectant pour les mains, et possède déjà des usines au Royaume-Uni et en Allemagne.

Publié le 08 avril 2020 sur http://meuse-fm.com/


JPEG - 97.8 ko
France Bleu Azur @francebleuazur · 08 avril 2020
Construite en 10 jours à Martigues l’usine ⁦@INEOS⁩ lance sa production de gel hydroalcoolique
Un million de bouteilles seront fabriquées chaque mois sur ce site
#coronavirus ⁦@ogcnice ⁩ ⁦@bleuprovence
https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-l-usine-ineos-prete-a-produire-du-gel-hydroalcoolique-1586347007

JPEG - 82.2 ko
MEUSE FM @MEUSEFM · 08 avril 2020
Un deuxième site en France d’ici 10 jours
Coronavirus : Ineos va construire une usine de gel désinfectant à Étain
http://meuse-fm.com/news/coronavirus-ineos-va-construire-une-usine-de-gel-desinfectant-a-etain-239

Pour en savoir plus :

- Une tête de pont pour le Japonais Saraya
- Covid-19 : Saraya en manque d’approvisionnement le 15 mars 2020
- Covid-19 : Dans l’Est, des entreprises qui reconvertissent leur outil de production pour faire du gel hydroalcoolique le 23 mars 2020
- Covid-19 : l’usine Ineos de Martigues prête à produire du gel hydroalcoolique le 08 avril 2020
- Covid-19 : Ineos va construire en dix jours une usine de gel hydroalcoolique à Étain, annonce du 08 avril 2020