Covid-19 : Jean-Paul Hasseler : « Je suis confiant » Être agile pour mieux répondre localement aux attentes des consommateurs.

, par Dominique PIOT

Le président de la CCI Meuse Haute-Marne (CCI 55-52) évoque l’action de la Chambre durant ces derniers mois, les projets de celle-ci, et sa confiance dans l’avenir.


Le Journal de la Haute-Marne : Comment la Chambre de commerce de Meuse Haute-Marne a-t-elle vécu cette crise ?

Jean-Paul Hasseler : Au cours de cette crise, l’engagement de la CCI Meuse Haute-Marne a été marquant et particulièrement autours de deux missions.
- Comme relais d’information ciblé des dispositifs de l’Etat et des collectivités territoriales auprès des chefs d’entreprise ; et
- dans l’accompagnement individuel de nos entreprises en tant qu’acteur de proximité et activateur des réseaux et des bons interlocuteurs locaux.
Je souhaite, pour ma part, que la CCI préserve ce contact privilégié avec nos ressortissants. C’est pourquoi nous avons décidé de donner un rendez-vous régulier aux lecteurs du Journal de la Haute-Marne (JHM) pour d’une part, présenter les outils utiles que la CCI met à disposition des chefs d’entreprise et notamment des commerçants et d’autre part offrir à ces professionnels un espace pour qu’ils puissent s’exprimer sur la pertinence de ces dispositifs et la façon dont ils les ont utilisés.

Le JHM : Quels dispositifs mettez-vous en œuvre ?

Jean-Paul Hasseler : Plusieurs outils seront particulièrement mis en avant dans le cadre de cette période de rebond. Nous proposons aux commerçants une charte d’engagement en dix points sur le respect des conditions sanitaires au sein de leurs établissements. Cette charte décernée à l’issue d’un diagnostic très simple et très concret sera, j’en suis sûr, de nature à rassurer les consommateurs et à les inciter à consommer local. Nous lançons également une formation en e-learning gratuite, que nous proposons aux professionnels des cafés – hôtels – restaurants pour les aider à bien maîtriser les dispositifs sanitaires. Il s’agit de former gracieusement leurs salariés aux protocoles de prévention et de sécurité sanitaires à partir des métiers de ce secteur : la cuisine, la plonge, le service en chambre, le service en salle, la réception par exemple.

Le JHM : Certaines entreprises haut-marnaises ont beaucoup souffert….

Jean-Paul Hasseler : Dans cette période de reprise, il ne faut pas laisser ces entreprises sur le bord du chemin ! C’est pourquoi nous sommes en train d’activer, avec le concours des services de l’Etat, un dispositif spécifique d’accompagnement des difficultés des entreprises. Ce dispositif se veut à l’écoute des dirigeants et s’inscrit surtout comme force de proposition et de solutions pour tous les chefs d’entreprise dont l’activité a été déstabilisée pendant cette crise sans précédent.

Le JHM : Que peuvent espérer les très petites entreprises (TPE) de la Chambre ?

Jean-Paul Hasseler : Nous souhaitons accompagner le rebond par la mise en place d’un fonds de développement au sein de la CCI qui s’adressera aux commerçants et qui sera exclusivement orienté, sous forme de prêt d’honneur, aux investissements que le chef d’entreprise fera pour consolider, améliorer son activité en lui permettant notamment d’accéder aux outils numériques. Ce dispositif, voulu par les élus de la CCI Meuse Haute-Marne, devrait être opérationnel à la rentrée.

Le JHM : La reprise attendue ne dépend-elle pas aussi de la consommation des ménages ?

Jean-Paul Hasseler : C’est la clé de cette reprise. Il s’agit de la bonne lecture de l’évolution de la consommation. Il faudra, selon moi, être agile pour mieux répondre localement aux attentes des consommateurs. J’ai personnellement demandé, dans le cadre de groupes de réflexions initiés par la Région Grand Est, de créer un observatoire qui soit en mesure de nous donner le pouls de la consommation de façon très régulière. Quand à la CCI Meuse Haute-Marne, elle serait une « vigie territoriale » dans ce dispositif. Vous le voyez, la CCI a été très active et le sera encore le temps qu’il faudra pour accompagner nos entreprises pour les aider à sécuriser leur avenir. Je suis confiant et tous les collaborateurs de la Chambre sont particulièrement mobilisés. Pour moi, c’est une grande fierté.

GIF - 218.7 ko
Publié le lundi 22 juin 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9439 en page 4. http://www.jhm.fr

Publié le lundi 22 juin 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9439 en page 4. http://www.jhm.fr


Pour en savoir plus :

- La Région Grand Est et la CCI de région Grand Est signent une convention cadre de partenariat le 15 février 2018
- Chambres de commerce : le chambouletout de Bercy le 07 juin 2018
- Le Maire met les chambres de commerce au pied du mur le mardi 10 juillet 2018
- Jean-Paul Hasseler nouveau patron de la nouvelle CCI Meuse/Haute-Marne le 11 décembre 2018
- Les chambres de commerce amorcent une réforme de grande ampleur le 15 avril 2019
- Soirée événement sur l’attractivité des territoires du Grand Est : "Apprenons à travailler ensemble intelligemment" le 12 septembre 2019 à Saint-Dizier
- Pierre Goguet : "La transformation des CCI est assortie de fortes contraintes financières" en septembre 2019
- CCI 52-55 : une fusion naturelle et efficiente le 04 février 2020
- Covid-19 : Jean-Paul Hasseler : « Je suis confiant » le 22 juin 2020
- Les CCI sont mobilisées pour sensibiliser et accompagner les entreprises dans la mise en place des mesures du 20 septembre au 30 octobre 2020