Covid-19 : Paul de Montclos porte le masque « made in Vosges » Le textile des Vosges est en ordre de bataille pour fabriquer des masques

, par christophe Juppin

Dans cette région meurtrie par l’épidémie de Covid-19, cet industriel, qui préside l’association Vosges Terre Textile, a mis ses membres en ordre de bataille pour fabriquer des masques destinés aux personnels et agents en contact avec le public.

Dans la tornade sanitaire actuelle, Paul de Montclos a su tisser des liens solides. A l’appel de ce chef d’entreprise, les industriels, membres de l’association Vosges Terre Textile qu’il préside, se sont mis, en moins d’une semaine, en ordre de bataille pour fabriquer des masques contre le coronavirus.

« Nous étions prêts à lever une armée territoriale, mais les confectionneurs étaient morts au cours de la guerre précédente, lors de l’effondrement du textile français voici 20 ans. Nos membres ont donc adapté leurs machines et fait appel à leur personnel, qui a répondu présent dans un élan extraordinaire  », témoigne Paul de Montclos, lui-même, PDG des tissages Garnier-Thiebaut.

Entre 3.000 et 5.000 masques par jour

Ce patron use d’un verbe précis, d’un ton ferme et d’un vocabulaire choisi pour raconter la mobilisation du tissu local afin de mettre à disposition de la préfecture 3.000 à 5.000 masques par jour. Lavables, re-passables et réutilisables, ces protections de catégorie 3 sont destinées non pas aux soignants, mais à des salariés et autres agents en contact avec le public. Une grille tarifaire fixe des prix compris entre 2,50 et 4 euros l’unité en fonction des volumes commandés. « Les industriels vosgiens ne gagneront pas d’argent sur les masques, mais j’ai tenu à valoriser leur travail  », indique le dirigeant, qui préside, en outre, le Syndicat textile de l’Est.

Avec ses 220 salariés pour 42 millions d’euros de chiffre d’affaires, Garnier-Thiebaut constitue l’un des fleurons de la petite filière vosgienne, parvenue à conserver une quarantaine d’entreprises et 3.000 salariés.

S’il est issu, par sa mère, de l’une des plus anciennes familles de négociants de tissu de France - la maison Denantes, toujours implantée à Voiron, en Auvergne, fut créée en 1723- Paul de Montclos n’avait pourtant pas la fibre textile. Titulaire d’un DESS de gestion des entreprises, il était directeur administratif et financier d’une société d’optique lorsque son frère aîné lui a demandé en 1993 d’auditer l’entreprise de tissage Garnier-Thiebaut, acquise par Denantes quelques années auparavant. A l’époque, la « vieille dame de Gérardmer », créée en 1833 sur le mode du village-usine, se portait mal. Mandaté pour préparer sa cession, Paul de Montclos, a fait durer sa mission jusqu’à s’ancrer définitivement dans les Hautes Vosges.

Le lin, le chanvre et l’ortie

Touché par l’héroïsme des ouvriers pour combattre un incendie survenu dans l’usine, il s’est lancé à corps perdu dans une autre opération de sauvetage en rachetant l’entreprise. Il a pris exemple sur son père, qui, voyant disparaître le métier de trousseautier, a réussi un rebond spectaculaire en s’attaquant au marché du linge de table dans l’hôtellerie.

Convaincu que le textile français n’avait aucune chance de remporter la guerre des prix lancée par la Chine, Paul de Montclos a misé dès 1996 sur le haut de gamme, la créativité et le service. Dès lors, Garnier-Thiebaut n’a plus perdu d’argent.

Son patron travaille désormais à élaborer un textile plus durable. La PME s’est associée au chimiste local Salvéco pour élaborer une lessive végétale, tandis que Paul de Montclos scrute de «  nouvelles  » matières premières telles le lin, le chanvre ou l’ortie qu’il pense un jour pouvoir mélanger au coton.

L’Auvergnat d’origine s’est ainsi mis au service de son département d’adoption, renouant les liens d’une filière distendue par les rivalités. Homme d’extérieur, le tout juste sexagénaire a hâte de retrouver les longues marches dans la montagne et les visites aux amis. Ce père de cinq filles, catholique pratiquant, préfère de très loin les liens humains aux réseaux sociaux.

Défenseur de longue date des filières courtes, il voit dans la crise actuelle l’occasion de repartir enfin sur des bases plus saines.

Pascale Braun (Correspondante à Metz)

Publié par Pascale Braun le 02 avril 2020 https://www.lesechos.fr


JPEG - 127.4 ko
France terre textile @TerreTextile · 6 juin 2019 [ Extraits ]
P. de MONTCLOS (#GarnierThiebaut) "Circuit-court & protection de l’environnement amènent bcp de start-upeurs à solliciter les industriels agréés"
B. SEGUIN (#Tismail) "si les grandes enseignent relocalisaient 5 % de leurs textiles, cela relancerait toute la filière"
JPEG - 115.8 ko
Frédéric BIERRY @F_Bierry · 5 avril 2020
[COVID-19] Un grand bravo à toutes ces entreprises alsaciennes qui se sont mises à fabriquer des #masques, sous l’impulsion du Pôle @TextileAlsace. Des masques en tissu, réutilisables jusqu’à 80 fois… #Alsace #Mulhouse #Strasbourg #coronavirus #COVID2019
JPEG - 112.1 ko
Vosges terre textile @VosgesTT · 1 avril 2020 [ A lire dans @LesEchos ]
Extrait de l’interview de notre Président, Paul de Montclos :
"Défenseur de longue date de la production en circuit court (les #Vosges), il voit dans la crise actuelle l’occasion de repartir enfin sur des bases plus saines"
Paul de Montclos porte le masque « made in Vosges » le 02 avril 2020
JPEG - 107.1 ko
Vosges terre textile @VosgesTT · 31 mars 2020 [ Article @le_Parisien ]
Les #valeurs qui unissent les usines vosgiennes font le tour de la France grâce notamment au duo Berjac & Le Drap Français ! Eddy Chevrier (Le Drap Français), Brigitte Metz et Fabrice Bizé (Berjac).
bravo et merci à toutes celles et ceux qui nous aident à #confectionner des #masques anti-émission
Deux entreprises vosgiennes s’unissent pour fabriquer des masques le 30 mars 2020
JPEG - 87.6 ko
Vosges terre textile @VosgesTT · 2 avril 2020 [ Fantastique Chaîne de #Solidarité ]
Dans les #Vosges, ce sont 13 ateliers de confection qui se sont organisés pour confectionner des #masques anti-émissions
Bravo et Merci aux couturier(e)s qui se #mobilisent quotidiennement et #bravent leur peur du #virus !!
JPEG - 89.6 ko
UIT Nord @uit_nord · 17 avril 2020
Vosges : le standard saturé chez Garnier Thiebaut pour des commandes de masques via @bleusudlorraine
https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/vosges-le-standard-sature-chez-garnier-thiebaut-pour-des-demandes-de-masques-1586958007

Pour en savoir plus :

- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : Mobilisation du Pôle textile d’Alsace pour produire des masques protecteurs le 17 mars 2020
- Covid-19 : La filière textile vosgienne au secours de la pénurie de masques le 20 mars 2020
- Covid-19 : Petit Bateau s’est associé à d’autres industriels textiles de l’Aube pour la réalisation de masques de protection le 21 mars 2020
- Covid-19 : Opération "Masques" dans le Grand Est le 21 mars 2020.
- Covid-19 : Appel aux masques : un fabricant se lance à Andelot le 23 mars 2020.
- Covid-19 : Branle-bas de combat des industriels du Grand Est pour produire des « boucliers de protection » par impression 3D le 23 mars 2020.
- Covid-19 : Troyes : les entreprises textiles mobilisées pour la fabrication de masques le 23 mars 2020
- Covid-19 : la filière textile alsacienne se mobilise pour fabriquer des masques le 24 mars 2020
- Covid-19 : Lafitte fabrique 400 masques par jour pour les pompiers de l’Aube le 25 mars 2020
- Covid-19 : Des masques made in Aube pour ceux en première ligne le 30 mars 2020
- Covid-19 : deux entreprises vosgiennes s’unissent pour fabriquer des masques le 30 mars 2020
- Covid-19 : À Bogny-sur-Meuse, Hermès confectionne 10000 masques de protection pour le personnel soignant le 31 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : Paul de Montclos porte le masque « made in Vosges » le 02 avril 2020
- Covid-19 : Pour le « jour d’après », Jean Rottner souhaite valoriser les productions de proximité, le « Grand Est inside » le 03 avril 2020
- Covid-19 : Mobilisée pour fabriquer des masques, la filière textile vosgienne espère un retour d’ascenseur le 08 avril 2020
- Covid-19 : la mobilisation économique dans l’Est le 09 avril 2020
- Covid-19 : la bonneterie Chanteclair confectionne exclusivement des masques le 09 avril 2020
- Covid-19 : Le textile troyen va produire des milliers de masques le 15 avril 2020