De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019 . Une ambition opérationnelle de transformation et portés de manière pérenne par des acteurs publics et privés.

, par christophe Juppin

À l’occasion d’un déplacement dans la Drôme, vendredi 13 septembre 2019, le Premier ministre a levé le voile sur les 24 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt « Territoires d’innovation de Grande Ambition », résumé sous le sigle TIGA. Trois projets sont retenus en région Grand Est pour recevoir le soutien financier de l’Etat et du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) géré par la Banque des Territoires.

Ces trois projets font partie des 24 projets d’alliances territoriales retenus pour le programme « Territoires d’innovation de grande ambition (TIGA) ». Ce programme est conduit par le Secrétariat Général Pour l’Investissement et la Banque des Territoires, dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir.

• Le projet : « Des Hommes et des Arbres » Nancy veut explorer les bienfaits de la forêt

Aux portes de Nancy s’étendent pas moins de quatre parcs naturels régionaux avec prédominance de la forêt. Le projet porté par le Grand Nancy propose d’adapter les modes de gestion des espaces boisés et d’inciter à un recours accru de la ressource bois.

Ambition
Disposant de l’un des plus importants patrimoines arborés des régions françaises, le Sud Lorraine et les Vosges du Nord ambitionnent de répondre aux problématiques qui s’imposent à ces territoires en raison du changement climatique, qui appelle au renouvellement des écosystèmes arborés et à la prévention des risques associés ; de l’évolution des modèles d’exploitation et de production ; et de la nécessaire réinvention des modes de gestion de gouvernance et de financement des espaces arborés. Le budget prévisionnel du projet atteint 269 M€.

Objectifs stratégiques :
Mieux connaître et valoriser les services rendus par les arbres, en ville, en forêt et à la campagne, pour favoriser leur prise en compte dans nos choix économiques et politiques ; - Favoriser des écosystèmes arborés durables et résilients : accompagner leur adaptation aux changements climatiques, et rendre accessibles les bonnes pratiques de gestion, d’exploitation et de renouvellement ; - Améliorer la valorisation des ressources en bois local, accélérer l’innovation au service d’une filière forêt-bois durable, vertueuse, performante et créative, et expérimenter de nouvelles techniques de valorisation de la biomasse issue des arbres, de nouveaux usages du bois et du végétal, de substitution et recyclage

PNG - 333.3 ko
#Territoiresdinnovation : zoom sur @Grand_Nancy
, lauréat de l’#AAP qui propose le projets "Des Hommes et des Arbres" afin de mieux connaître et valoriser les services rendus par les #arbres pour favoriser leur prise en compte dans nos choix économiques
https://bit.ly/2kLEPpV

Coût : 269 millions d’€. 5,5 de l’Etat et 18,9 du Programme d’Investissement d’Avenir.

• Le projet « e-Meuse santé » : pour palier la baisse de la démographie médicale

Avec e-Meuse Santé, le département de la Meuse souhaite devenir une vitrine de la e-santé pour améliorer l’accès aux soins des habitants de cette région rurale. Ce projet est vu comme une solution à la désertification médicale.

Relire l’article de Traces Ecrites News : La médecine connectée suscite une cascade d’innovations dans le Grand Est les 15 et 16 mars 2019 à Nancy

Dans la Meuse, les professionnels de santé, les élus, les tutelles, ont fait la démonstration de leur volontarisme, en réussissant à limiter, voire à contrecarrer, des évolutions démographiques préoccupantes. Aujourd’hui, cette dynamique peut être démultipliée en misant sur le potentiel du numérique et sur notre capacité à concevoir ensemble de nouveaux modèles d’accès aux soins, des parcours décloisonnés.

Une première série de travaux et de réflexions, en ateliers tout au long du printemps 2018 ont fait émerger des ambitions communes d’intégration des innovations organisationnelles et technologiques au profit du maillage du territoire et de la coordination de l’ensemble des acteurs sur le terrain.

Ces ambitions ont été depuis confortées par les orientations prises au niveau national (par exemple le Virage numérique de la Stratégie de transformation du système de santé) et dans le Grand Est (notamment le Projet Régional de Santé 2018-2028).

La transformation numérique de notre environnement économique et social s’accélère et nous incite plus que jamais à engager les mutations attendues au bénéfice de la santé de la population. Là où trop souvent on mesure des inégalités qui se creusent et une désertification qui s’accentue.

Avec le programme e-Meuse Santé, il s’agit d’anticiper les changements fondamentaux d’organisations et de pratiques, de maîtriser les transformations et d’en faire des leviers d’une attractivité renouvelée.

Le Département de la Meuse a été nominé par le Premier Ministre le 13 septembre 2019 pour son projet e-Meuse santé.

L’objectif de ce projet ambitieux est de favoriser l’accès au soin en milieu rural, de contribuer au développement d’une filière économique e-santé dans le Grand Est et ainsi de dynamiser les territoires.

Le résultat obtenu repose sur l’engagement lors de 18 mois de conception du projet, d’un large partenariat motivé par l’objectif d’e-Meuse santé de transformer la santé au service de tous par l’innovation organisationnelle et numérique.

Autour du Département de la Meuse, se sont donc rassemblés la Région Grand Est, les Départements de la Haute Marne et de la Meurthe et Moselle, les Villes de Bar-le Duc et de Verdun, onze entreprises et start-ups d’innovation numérique, les professionnels et établissements de santé et médico-sociaux, les associations de patients, ainsi que l’Agence Régionale de Santé Grand Est, l’Assurance Maladie, l’Université de Lorraine et le Commissariat à L’Energie Atomique.

Ce succès est une reconnaissance forte de la capacité des territoires ruraux à relever les défis de leur développement, à laquelle tous les partenaires sont associés. Il s’agit d’un encouragement important à tous ceux qui mènent le combat contre les fractures territoriales, au premier rang desquels s’est toujours située la Meuse.

Le Département adresse ses félicitations à l’ensemble des lauréats de l’Appel à projets national et manifeste à ceux de la région Grand Est sa conviction de travailler ainsi à une ambition régionale.

PNG - 256.2 ko
#Territoiresdinnovation : zoom sur @deptmeuse
, lauréat de l’#AAP qui propose le projets #eMeuseSanté en s’appuyant sur l’innovation #numérique et organisationnelle afin de mieux soigner l’ensemble de ses habitants dans un modèle économique soutenable.
https://bit.ly/2lNgMak

Le Département de la Meuse se réjouit des bénéfices attendus au profit des meusiens mais également de l’ensemble du système de santé français qui bénéficiera des avancées du programme.

Dès à présent s’ouvre la phase de déploiement du projet e-Meuse santé, prévue pour 10 années sur l’ensemble des territoires concernés, au bénéfice de l’amélioration de la qualité de vie de chacun.

Coût : 85 millions d’€. 8,4 millions de l’Etat et 18,6 millions du Programme d’Investissement d’Avenir.

• Le projet « la santé en mouvements, une ambition partagée » porté par l’Eurometropole de Strasbourg dédié à la santé

L’accès aux soins est aussi le fil conducteur du projet Territoire Santé de demain qui associe l’Eurométropole de Strasbourg, la ville de Saverne et les territoires ruraux voisins. Cela passe par le développement de la télémédecine en soutenant les innovations des entreprises, mais aussi la sensibilisation des citoyens aux conditions d’une meilleure santé, notamment la diminution de la pollution automobile.

La Ville et l’Eurométropole de Strasbourg ont coordonné l’appel à projet lancé par l’Etat, Territoires d’Innovation, sur le thème de la santé. Pour se faire, ils ont créé un consortium composé des acteurs clés de l’innovation, de la santé et du numérique afin de proposer des actions plus en phase avec les problématiques actuelles, sur le territoire urbain ainsi que sur des territoires ruraux.

Strasbourg veut construire un territoire en bonne santé

Un travail de plusieurs années qui a eu pour objectif d’inscrire dans une cohérence de schéma global 34 actions, en lien avec des porteurs de projets privés, associatifs et publics, a permis de déposer en avril un dossier ambitieux et éminemment collectif, riche d’une stratégie capable de répondre aux attentes des citoyens et d’axer les solutions sur la prévention.

L’ensemble de ces projets contribuent à accélérer la diffusion des innovations, au service d’une meilleure réponse aux besoins de santé de la population, en tirant notamment profit de tout le potentiel du numérique et des collaborations ouvertes, orchestrées autour du bien-être et de la bonne santé du citoyen.

Pour Robert Herrmann, président de l’Eurométropole, « la sélection de notre dossier intitulé « la santé en mouvements, une ambition partagée » doit procurer une très grande fierté à l’ensemble des partenaires du territoire investis dans la candidature : partenaires territoriaux, urbains comme ruraux, partenaires de la santé, partenaires institutionnels, entreprises. Notre union a été une réelle force. »

Et de poursuivre : « Notre dossier a su convaincre à plusieurs égards. D’abord par la clarté de la feuille de route Eco2030, conduite efficacement par Catherine Trautmann, vice-présidente en charge du développement économique. Ensuite par l’ambition de notre candidature qui promeut une nouvelle définition du patient comme expert et une implication du citoyen comme ressource d’innovation. Première traduction concrète, la création d’une plate-forme numérique mutualisée qui mettra des outils performants au service de tous. »

Robert Herramnn précise que « l’utilisation de cette plate-forme numérique permettra notamment une meilleure prévention pour éviter les hospitalisations, le déploiement de nouveaux services innovants (télémédecine, réseaux sociaux de solidarité et de proximité autour des personnes fragiles…) et la compilation de données, dans un espace de confiance sécurisé, d’aide à la décision des politiques publiques territoriales.  »

«  Strasbourg a toujours été pionnière en matière de santé et grâce à l’investissement du Dr Alexandre Feltz, adjoint à la ville de Strasbourg en charge de la santé, le territoire est devenu une référence dans la promotion de l’activité physique comme outil de prévention », souligne le président de l’Eurométropole de Strasbourg. Avant de conclure : « C’est un magnifique défi qui s’ouvre à nous avec la sélection de l’Eurométropole de Strasbourg parmi 116 dossiers déposés. Le défi est d‘améliorer la santé globale des habitants par une action de prévention ciblée d’abord sur les plus vulnérables et plus largement ensuite, grâce aux possibilités offertes par le numérique et la diffusion de la pratique de l’activité physique. En restant fédérés nous y parviendrons avec succès ».

PNG - 315.4 ko
#Territoiresdinnovation : zoom sur l’#Eurométropole de @strasbourg
, lauréat de l’#AAP qui propose de développer un modèle de démarche territoriale de santé intégrée.
https://bit.ly/2lNhep2

Strasbourg, territoire de santé de demain

Etre lauréat de cet appel à projet, dont l’opérateur est la Caisse des dépôts, permet un financement à hauteur de près de 13 M€ en subventions et de plus de 24 M € en prises de participation dans des sociétés, mais surtout de devenir un territoire de référence en France sur la santé.

L’objectif est aussi de déployer les bonnes pratiques observées sur notre territoire dans la France entière pour les 10 prochaines années.

Coût : 115 millions d’€. 10,6 millions de l’Etat et 25 millions du Programme d’Investissement d’Avenir.


Pour en savoir plus, le lien :

- https://www.gouvernement.fr/…/communique_de_presse_de_m._ed…


JPEG - 52 ko
"Territoires d’innovation" : l’Etat va injecter 450 millions d’euros

Pour en savoir plus :

- Alsace BioVallet et le cluster Nogentech ont visité l’IHU Strasbourg le 15 décembre 2017
- Basé à Illkirch, BioValley France est labellisé pôle de compétitivité le 06 février 2019 pour la période 2019-2022
- La médecine connectée suscite une cascade d’innovations dans le Grand Est les 15 et 16 mars 2019 à Nancy
- Le projet « e-Meuse santé » est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- Le projet « la santé en mouvements, une ambition partagée » de Strasbourg est lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » le 13 septembre 2019
- De Nancy à Strasbourg , trois lauréat de l’action « Territoire d’Innovation de Grande Ambition » en Grand Est le 13 septembre 2019 .
- « Chimie du bois : le champ des possibles » le 08 octobre 2019 à l’Ensam de Cluny
- Ce que vont apporter ces « Territoires d’innovation » en Lorraine le 07 octobre 2019
- Congrès WOODCHEM sur la chimie du bois et ses applications, du 20 au 22 novembre 2019 à Vandœuvre-lès-Nancy