Dentressangle rachète Marle, une pépite des implants orthopédiques le 01 novembre 2019 La PME française Marle est le leader mondial des prothèses de la hanche, un marché en forte croissance.

, par Delphine DESCORNE-JEANNY

Dentressangle prend goût à la santé. Après avoir racheté en 2018, il y a un an, la medtech française Acteon, spécialisée dans le matériel dentaire, son fondateur s’offre le Petit Poucet des prothèses et implants orthopédiques, Marle. Dentressangle a racheté aux fonds Carlyle et IK Investment Partners cette PME de 750 personnes, basée à Nogent en Haute-Marne, qui réalise 150 millions d’euros de chiffre d’affaires. La santé fait partie des secteurs choisis par Dentressangle pour investir une partie des 3,2 milliards d’euros issus de la vente, il y a trois ans, de son entreprise de transport routier à l’américain XPO.

« Marle a le potentiel pour au moins doubler de taille d’ici à cinq ans, déclare Thierry Coloigner, associé chez Dentressangle Mid & Large Cap. Nous voulons écrire une nouvelle étape de son développement via de la croissance organique et des acquisitions. Nous faisons un investissement sur le long terme. La santé, avec ses demandes de validation qui peuvent prendre plusieurs années, est une industrie de temps long. »

En quelques années, Marle s’est hissé dans le trio de tête des fabricants d’implants orthopédiques, enregistrant une croissance moyenne annuelle de 15% ces dix dernières années. Avec 950 000 prothèses de la hanche fabriquées chaque année, Marle est même devenu le numéro un mondial de ce segment. Un marché en forte croissance partout dans le monde (+5% par an en moyenne en Europe et aux Etats-Unis, +12% en Asie...) en raison du vieillissement de la population et l’accès de nouveaux patients, notamment issus des classes moyennes dans les pays émergents, à l’orthopédie.

Acquisitions en vue

Cette PME est peu connue du grand public. Et pour cause. Marle ne vend pas ses produits sous sa marque, il est un szous-traitant des principaux acteurs du secteur, qu’il s’agisse des géants américains DePUY Synthes ou Stryker ou de leurs challengers comme le français Amplitude Sugical. A l’origine, dans les années 1960, Marle était un forgeron qui fabriquait des lames de couteau et de ciseaux dans le bassin historique de la coutellerie. Il s’est orienté ensuite vers les instruments chirurgicaux en suivant certains clients.

Depuis dix ans, Marle a grossi à force d’acquisitions. « Nous sommes aujourd’hui capables de fournir un produit fini, clefs en main, en maîtrisant toutes les étapes, de la matière première - le titane et l’inox - à l’usinage, au polissage, au marquage laser, au revêtement, jusqu’au conditionnement en salle blanche », raconte Antonio Gil, aux commandes de l’entreprise depuis dix ans. Il est l’un des rares acteurs du secteur - à l’exception de Zimmer - à intégrer l’amont, c’est-à-dire la forge et la fonderie. « C’est ce savoir-faire qui nous permet de tirer notre épingle du jeu par rapport aux gros acteurs du secteur (comme les américains Orchid et Tecomet, NDLR), ajoute Antonio Gil. Dans nos six usines, dont cinq situées en France, nous avons la réactivité et la qualité nécessaires. »

Avec Dentressangle, Marle espère continuer à grossir. Il aimerait notamment élargir sa palette d’implants (hanche, genou, cheville, pied...) au rachis et aux extrémités (peau, doigts...). Il souhaite aussi se renforcer aux Etats-Unis. Il reste par ailleurs en veille sur des technologies innovantes comme l’impression 3D.

JPEG - 234.6 ko
Publié par Keren Lentschner le vendredi 30 octobre 2019 dans https://www.lefigaro.fr/

Publié par Keren Lentschner le vendredi 30 octobre 2019 dans https://www.lefigaro.fr/

JPEG - 65 ko
Fabrication d’une prothèse. Marle

Pour en savoir plus :

- Bernard Marle, forgeron de la prothèse médicale de 1978 à 2011
- Marle devient leader européen des prothèses en novembre 2011
- la filière du Médical en Haute-Marne
- Marle, un exemple unique de sous-traitance orthopédique pour DeviceMed
- Marle a racheté la société suisse SMB Médical fin juillet 2017.
- Entretien en octobre 2016 avec Delphine DESCORNE-JEANNY, directrice des opérations chez Marle, sur la mixité professionnelle
- Une école d’ingénieurs à la campagne : Article dans l’Usine Nouvelle du 26 novembre 2014.
- Delphine Descorne Jeanny est vice-présidente du cluster Nogentech depuis le 14 mai 2014.
- Marle parvient à abaisser le coût de son endettement en sécurisant une TLB de 154 M€
- En Haute-Marne, les forgerons sont devenus prothésistes
- Jean-Baptiste Lemoyne à Nogent en pays d’excellence le 06 septembre 2019
- Dentressangle rachète Marle le 01 novembre 2019
- Dentressangle rachète Marle, une pépite des implants orthopédiques le 01 novembre 2019
- « « Dentressangle » » va consolider le fabricant de prothèses Marle Orthopaedics le 01 novembre 2019
- Marle : l’aventure continue