« Entreprendre dans le parc naturel de forêts » le 11 juillet 2019 à Leuglay Développer des produits Bois à plus haute valeur ajoutée

, par Herve Parmentier

Présentation du projet Economique sur le territoire du Parc National de forêts, conçu en partenariat par les CCI Côte-d’Or, CCI Meuse Haute-Marne, et le GIP PARC. Présentation en réunion du Parc national de forêts sur l’action « Entreprendre dans le parc naturel » le 11 juillet 2019 à Leuglay. Le GIP a travaillé dans l’esprit de la loi 2006 avec objectif de prendre en compte l’homme et ses activités : Construire l’escalier environnemental et ouvrir le champ des possibles avec l’innovation et l’environnement.

Anne-Catherine LOISIER, Sénatrice : « il faut voir le Parc National comme un outil, il n’a d’intérêt que par ce que l’on va en faire. Il faut donner une signature particulière au Parc en lien avec la forêt tout comme au projet présenté ». Il convient de valoriser le « matériau BOIS  » et mettre en exergue les « bienfaits de la forêt » (c’est dans l’air du temps).

Alain HOUPERT, Sénateur : Ce Parc National est une chance pour notre territoire quelque peu « obscure  »... Un potentiel énorme de réhabilitations de batiment/ruines en lien avec l’activité touristique. Nos 2 départements « cousins/voisins » se doivent de travailler ensemble sur ce sujet.

Jean-Joseph PHILIPPON, Conseil Régional Grand Est : le projet entre en résonnance avec les priorités du Conseil Régional Grand Est : la bio-économie, la transmission d’entreprise notamment.

Jean-Michel RABIET, Elu Conseil Départemental 52 : le CD 52 souhaite être facilitateur et travailler de concert avec le Conseil Régional. Souhait d’éviter de faire avec la chimie verte les mêmes erreurs que l’agriculture en terme de surexploitation. Les Conseils Départementaux sont également porteurs de la politique Espaces naturels sensibles.

Yvette ROSSIGNEUX, Maire, Conseillère Départementale 52 : déplore que le SRADETT Grand Est parle peu du Parc National et regrette la lourdeur administrative de certains dossiers économiques. En réponse, le représentant du Conseil Régional rassure les éus présents en les informant d’une contribution reçue du GIP.

Olivier BAROZETPeggy LE NIZERHY, Conseil Départemental 21 : le CD21 apporte également son soutien au projet et rappelle que la convention passée pour 3 ans entre le CD21 et la CCI 21 traite notamment du développement durable, de l’environnement et de l’insertion. Il est rappelé également que les axes présentés s’inscrivent pour partie dans la convention de partenariat passée entre les 2 départements et le GIP. Ils soulignent la nécessité de décliner ce projet en plan d’actions et d’en évaluer les résultats. Pour le département, l’année 2020 sera « l’année du Parc National  ».

Le GIP insiste sur l’importance de l’évaluation. Le 11ème Parc National naîtra avec un dispositif d’évaluation et des questions évaluatives qui identifient l’effet levier du Parc national sur l’économie locale.

Le Conseil Départemental indique que des convergences sont à mener avec la politique sociale qu’il mène telle que le RSA, par exemple.

Christelle DA SILVA, Préfecture : n’hésitez pas à nous solliciter car en dépit de dotations restreintes, nous pouvons vous accompagner pour des études.

Roland LEMAIRE, pour la Communauté de Communes du Pays Chatillonnais et la Ville de Châtillon-sur-Seine : intérêt pour le projet présenté mais déplore le rôle de l’Etat dans les fermetures de services publics à la population en milieu rural.

Pierre TURUANI, Conseil Régional BFC : indique que cette présentation correspond tout à fait avec les schémas régionaux. La collectivité régionale dispose d’outils mobilisables pour accompagner une partie du projet présenté (numérique, porteurs de projets, etc…).

Hervé PARMENTIER, GIP PARC : conclusion : objectif atteint  partager avec vous. Objectif demain  communiquer, sous quelle forme, revenir vers vous fin septembre/début octobre ?

Raoul du PARC : réitère sa proposition à utiliser les services de la Maison de la Forêt, qui peut vous accueillir gratuitement.

— -

Eléments de langage des 3 Présidents et du Conseiller Economique

Marcel JURIEN de la GRAVIERE, GIP PARC :
- le 11° Parc National sera créé à l’échéance du 1er novembre 2019. C’est la résultante de la recherche permanente d’un équilibre entre les attentes nationales porteuses du projet et les attentes locales, artisans du projet.
- avec les Présidents MIREPOIX et HASSELER et le concours de J-C. VOLOT, nous nous sommes fixés un cap : « Décliner la charte du Parc National en un projet stratégique pour l’économie locale ».
- Le travail réalisé en partenariat entre les CCI et le GIP ne se substitue pas aux politiques publiques portées par l’Etat, les Régions, les Départements, les intercommunalités, voire les communes. Il a vocation à s’y inscrire et à contribuer de les décliner localement dans le Parc National. Il ne se substitue pas aux dynamiques économiques existantes dans nos communes. La création du 11ème Parc National a vocation à ouvrir le champ des possibles intégrant l’innovation, et un nouveau rapport entre notre environnement et notre économie, pour contribuer localement aux grands enjeux de nos territoires ruraux et de notre planète.

Xavier MIREPOIX, CCI Côte-d’Or :
- le soutien constant de la CCI 21 au projet dans le respect de l’économie locale.
- l’opportunité de faire évoluer le modèle économique du territoire et de faciliter les mutations.
- un modèle économique novateur alliant économie et développement durable.

Jean-Paul HASSELER, CCI Meuse Haute-Marne :
- rester mobilisés sur le projet du Parc, pour qu’il soit un levier de développement pour ce territoire.
- accompagner les entreprises dans les transitions qui s’imposeront.
- poser un cadre sécurisant pour faciliter les mutations et préparer l’avenir, avec un projet fondé sur l’innovation et la transition numérique.

Jean-Claude VOLOT, Conseiller Economique GIP PARC :
- En nous lançant dans l’aventure du Parc National, nous avons très vite identifier les opportunités que cela allait offrir.
- Nous ne pouvons pas nous contenter du scénario tendanciel (-10 % de la population/an depuis 10 ans). A l’issue d’une réflexion prospective sur 4 filières clés (bâtiment, agriculture, tourisme hébergement et tourisme activités de pleine nature, autres), l’ambition fixée est de + 3% de population à l’échéance de la charte.


Pour en savoir plus :

- « Entreprendre dans le parc naturel de forêts » le 11 juillet 2019 à Leuglay
- Vos projets par essence le 20 février 2020
- Bérangère Abba entre au gouvernement le 26 juillet 2020
- Philippe Puydarrieux, directeur du Parc national de forêts le 4 janvier 2021.
- S’Engager dans la Transition Ecologique dans les Territoires le 23 janvier 2021
- Parc national de forêts : la préfète de Région à la rencontre d’élus « passionnés » le 01 février 2021
- Parc national de forêts : le trait d’union entre les deux Régions le 31 mars 2021