Galien Santé archive les données de santé des patients

, par christophe Juppin

Télémédecine, dossier médical partagé (DMP) : la digitalisation de la médecine est bel et bien entamée. Dans la même logique que le DMP de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie, l’application Galien Santé répond au besoin des patients qui souhaitent avoir leur dossier médical sous forme numérique. Mais alors que le DMP sera surtout alimenté par les professionnels de santé, avec l’application Galien, c’est l’utilisateur qui garde pleinement le contrôle de son dossier. 


Galien Santé développe un modèle économique autour d’un carnet de santé en ligne. Galien Santé numérise le dossier médical en laissant la main au patient.

Par le biais d’une technologie d’intelligence artificielle, les informations du dossier du patient seront organisées par thèmes. Il disposera d’une adresse mail sécurisée, et d’un dossier privé conforme aux règles de protection des données (RGPD). Le tout sera archivé sur le cloud sur des serveurs homologués hautement sécurisés. Le patient recevra ses résultats d’analyse médicale, de scanner et enverra son ordonnance à la pharmacie qui peut préparer et livrer la commande à domicile, partager des données spécifiques avec son médecin, et créer un groupe de discussion fédérant les professionnels de santé qu’il consulte.

L’application est entièrement gratuite pour les patients. Le modèle économique de Galien Santé repose sur le service aux professionnels : laboratoires d’analyse, pharmacies, opticiens, mutuelles… avec un système d’abonnements et de services aux clients. Une offre similaire sera bientôt proposée aux opticiens et un partenariat est en cours avec deux mutuelles de santé pour créer une plateforme de communication à destination des patients.

« Notre modèle économique est viable à partir de 350 abonnés », affirme Dan Benamara, le dirigeant de Galien Santé et cofondateur avec Moïse Torjmane de la société en juin 2017.

Le nombre d’abonnés est déjà largement atteint depuis la signature d’un contrat avec le groupe alsacien Biogroup LCD et ses 350 laboratoires d’analyse, répartis sur toute la France. Le nombre de clients dans la pharmacie devrait, lui, passer de 60 à 650. « Comme nos services permettront aux professionnels de gagner de l’argent, ces derniers seront prescripteurs auprès des patients  », assure le dirigeant. 
Cette année, la société vise le million d’utilisateurs et d’ici 2020, la création d’une vingtaine de postes (4 salariés aujourd’hui). L’entreprise a reçu le soutien du programme start-up de la Région Grand Est.



Publié par Julie Giorgi le 15 janvier 2019 dans http://www.tracesecritesnews.fr


Pour en savoir plus :

- Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 12 et 13 juin 2015 à Nogent (52800)
- La Haute-Marne vante ses savoir-faire industriels les 17 et 18 juin 2016 à Chaumont
- Les inscriptions sont ouvertes pour les exposants au 6 ème salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52)
- La Haute-Marne présente ses savoir-faire les 15 et 16 juin 2018 à Nogent.
- Haute-Marne : fabrique des savoir-faire les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52800)
- Le salon bisannuel des savoir-faire industriels de Haute-Marne les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52)
- La conférence d’Emmanuel Viellard au salon des savoir-faire en Haute Marne le 15 juin 2018 à Nogent
- La Haute-Marne démontre toute l’étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent les 15 et 16 juin 2018
- Les Forges de Bologne, plus gros employeur de Haute-Marne, déménage à Chaumont en 2020
- Pourquoi le franc-comtois Omedec rachète la chaudronnerie Lhermite en Haute-Marne
- Le Haut-Marnais GHM, inconditionnel fondu de la fonderie d’art meuble, équipe et agence les villes du monde entier
- Le groupe haut-marnais ASP remet son site industriel de Saint-Vit, près de Besançon, au goût du jour

- Huit entreprises du Grand Est au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018 !
- La Région Grand Est accompagne 5 startups innovantes du médical au CES Las Vegas du 8 au 11 janvier 2019
- Hypno VR fait de l’hypnose médicale avec des casques de réalité virtuelle
- Galien Santé archive les données de santé des patients
- Troyes, capitale des start-up du Grand Est le 01 février à Troyes