Hélix : l’art de vous en faire voir avec le digital Expliquer un projet et son insertion dans un quartier.

, par christophe Juppin

Les Grands Nancéiens ont indirectement découvert cette start-up à travers une étonnante application smartphone dédiée au projet tram. Créée par des Meusiens, intégrée au Paddock, Hélix développe des outils de communication digitale innovants en mêlant les images par drones à 360°, la cartographie interactive.

Les trois cofondateurs d’Hélix se sont rencontrés sur un projet commun et ont immédiatement compris la complémentarité de leurs compétences. Photo ER

Avec beaucoup d’humour, ils ont fait de la formule « Je ne crois que ce que je vois » leur slogan ! Sauf que Nelly Caouren, Julien Muller et Richard Papazoglou ont des arguments numériques qui, pour les contemporains de Saint-Thomas, relevaient de la science-fiction. Eux, à travers la start-up qu’ils ont cofondée, jonglent avec la photo aérienne par drone, l’imagerie à 360°, la cartographie interactive, la réalisation vidéo, le timelapse, la réalité augmentée, la réalité virtuelle… Et surtout, ils combinent le tout pour créer des outils qui permettent de voir et de comprendre des projets, des aménagements, des organisations de sites industriels…

Les Grand Nancéiens ont, sans le savoir, découvert le potentiel de cette société, baptisée Hélix, avec l’enquête publique sur le futur projet de tramway. Cette petite entreprise a en effet développé une application qui permet d’explorer le tracé, d’en découvrir les perspectives, les caractéristiques… Et il est vrai que cet outil s’est révélé éloquent. Il est aussi à l’image des produits interactifs conçu par Hélix, c’est-à-dire compatible avec un ordinateur, une tablette, un smartphone voire un casque de réalité virtuelle.

Compétences complémentaires

En fait, l’aventure a démarré en 2016 quand ces trois entrepreneurs qui travaillaient dans la communication, la pub et la prise de vue par drone se sont rencontrés pour concevoir un outil tactile pour un client commun. Et pas des moindres : CMI Defence. Ce groupe international transformait alors le site d’une ancienne caserne de Commercy en centre de formation. « Il s’agissait de faire comprendre l’évolution du chantier.  »

Immédiatement, les trois complices ont compris que leurs compétences étaient complémentaires. Hélix était née et trouvait l’appui du Paddock de Nancy, le programme d’accélération pour start-up et porteurs de projets.

Depuis, la société a conçu des web applications de visite virtuelle d’un marais avec contenus interactifs , d’explications de travaux sur les canaux de Verdun et ses affluents , d’usage d’un parcours de santé, de réhabilitation d’une zone industrielle avec incrustations 3D de futurs bâtiments, de présentation d’entreprise …

«  Des outils évolutifs  »

Hélix, dont l’effectif a été porté à cinq personnes, est aujourd’hui sollicitée par des architectes, des collectivités qui veulent expliquer leur projet comme l’insertion d’une nouvelle école dans un quartier, des sites industriels qui veulent faciliter l’accès des poids lourds à leurs sites de livraison…

«  L’avantage, c’est que nos outils interactifs sont innovants et évolutifs : ils peuvent être actualisés. Ils sont multiplateformes : ils peuvent être utilisés « in situ » pour apporter de l’information de terrain aux utilisateurs avec un smartphone ou pour découvrir un projet depuis un ordinateur ». Et d’ajouter : « Notre métier c’est de montrer et d’expliquer.  »


JPEG - 40.4 ko
Les trois cofondateurs d’Hélix, Julien Muller, Nelly Caouren et Richard Papazoglou, se sont rencontrés sur un projet commun et ont immédiatement compris la complémentarité de leurs compétences. (Photo : ER)

JPEG - 58.2 ko
Explications de projet, visite virtuelle, parcours pédagogique. : Hélix utilise la prise de vue par drone, les images à 360°, la cartographie interactive, les sons, la vidéo… pour créer des web applications (Photo ER /Ghislain UTARD)

Publié par Ghislain UTARD le 31 janvier 2020 dans
https://www.republicain-lorrain.fr


Pour en savoir plus :

- LORnTech : Axelle Lemaire et Christian Eckert le 9 octobre 2015 à TCRM-Blida bâtiment Totem de Metz
- La venue d’Edouard Philippe à Metz le 21 juin 2018 donne un coup de projecteur sur l’IRT M2P et un coup de pouce aux Start-Ups
- LORnTECH devient capitale French Tech en s’associant avec l’écosystème alsacien le 03 avril 2019
- La communauté French Tech Troyes a réunis son Board le 28 novembre 2019 à Troyes
- La French Tech East obtient le label « capitale » le 03 avril 2019
- Une startup messine s’intéresse à l’éveil sensoriel des prématurés
- Hélix : l’art de vous en faire voir avec le digital
- La seconde édition des Trophées de l’innovation du Grand Est récompense dix-huit entreprises à Troyes, Nancy et Strasbourg le 28 janvier 2020