Innovation : i-Tego (Nogent-52), la start-up qui (r)assure Tout ce que développe i-Tego repose sur un serveur d’authentification

, par Dominique PIOT

Née à Nogent en juillet 2021, la start-up i-Tego vend de la pure intelligence sous forme de services, d’applications basés sur une compétence unique en matière d’authentification. La fin des mots de passe ?


Attention : pure intelligence ! La start-up i-Tego, qui prend ses quartiers à Nogent, est un petit qui pourrait très vite jouer dans la cour des grands. Ses deux créateurs haut-marnais, Bertrand Degoy et Christophe Juppin, ne sont pas exactement des naïfs inexpérimentés. Ils savent où ils veulent aller. Pour les accompagner, ils ont déjà embauché en alternance deux étudiants de l’Université de Lorraine : Chloé Lanoote et Alexis Sehy.

L’entreprise est installée à Nogent, au centre-ville. Son secteur d’activité est la sécurité et la sûreté des connexions et des données de toutes sortes d’objets connectés en situation ou pas de mobilité : typiquement, un smartphone. Mais leurs compétences s’étendent tellement au-delà des fidèles mais peu sûrs compagnons de nos poches…

Bertrand Degoy est un spécialiste pointu de cryptographie et de sécurité. Il a développé – entre autres projets – un serveur d’authentification des données protégées. Avec lui, oubliez le bon vieux (pas si bon que cela) mot de passe si facilement piratable. Vos connexions, toutes vos connexions ne s’en porteront que mieux.

Christophe Juppin est resté des années durant et avec quelque réussite, aux commandes du Pôle techno voisin. S’il en est un qui connaît les entreprises, leurs faiblesses, leurs besoins…

Tout ce que développe i-Tego repose sur un serveur d’authentification

Les voilà donc associés pour une aventure peu commune fondée autour de l’intelligence. Elle est mère de prudence. Celle-ci veut qu’en matière d’informatique connectée, si la sécurité ne fait pas gagner d’argent, elle évite d’en perdre. Beaucoup parfois… Voilà pour la sécurité. Quant à la sûreté, sa sœur fausse jumelle, elle garantit que “ça” marche durablement.

Ces deux principes peuvent trouver des milliers de champs d’application. I-Tego propose par exemple O-Dguide : il s’agit, pour faire court, d’un audioguide pour smartphone qui utilise la synthèse vocale. Il suffit de mettre à jour – en temps réel – son contenu sous forme de textes pour que le dispositif parle à l’utilisateur en fonction de l’heure et de l’endroit où il se trouve, dans la langue qu’il veut, en utilisant son smartphone. On s’affranchit là des appareils, des fastidieuses mises à jour, de l’enregistrement des contenus.

Avec NoPassConnect, l’utilisateur s’affranchit là des mots de passe. Il s’agit d’une appli hypersécurisée (le cœur du métier d’i-Tego) installée sur un smartphone ou d’énormes flottes de smartphones de grands groupes avec un gain de temps immense pour la maintenance. Cela tombe plutôt bien en cette époque qui fait la part belle au télétravail. Mais pas seulement.

JPEG - 34.9 ko
Debouts : Bertrand Degoy et Christophe Juppin, assis : Alexis Sehy et Chloé Lanoote. Les masques n’ont été ôtés que le temps de la photo. (Photo : Dominique Piot)

Tout ce que développe i-Tego repose sur un serveur d’authentification : le dispositif authentifie de manière 100 % sûre les hommes, et les appareils et les programmes tout en évitant soigneusement de déposer quoi que ce soit dans le fameux cloud qui est partout, donc nulle part et toujours ailleurs. Avec i-Tego, le client garde une maîtrise totale de ses informations, de ses process, que ce soit un particulier ou un géant de l’industrie.

Epouser l’avenir plutôt que l’insulter

Alors rêvons un peu. Rêvons à des dispositifs conçus pour les personnes non-voyantes pour leur ouvrir par exemple les portes des musées. Ou tant d’autres portes… Rêvons à un Parc national de forêts qui proposerait au promeneur qui le souhaite des informations vocales sur chaque arbre remarquable qu’il croise au hasard de sa déambulation, sans qu’à aucun moment il ne soit nécessaire de flasher quoi que ce soit.

En attendant, i-Tego s’est emparé du meilleur des QR-codes pour en tirer la quintessence. Bref, à l’instar de Codium à Langres, il se trouve à Nogent des Haut-Marnais qui ont choisi d’épouser l’avenir plutôt que l’insulter. On s’en réjouit.

Dominique Piot

Publié par Dominique Piot le mardi 02 novembre 2021 dans Le Journal de la Haute-Marne n°9930 en page 9 https://www.jhm.fr

PDF - 5 Mo
Publié par Dominique Piot le mardi 02 novembre 2021 dans Le Journal de la Haute-Marne n°9930 en page 9 https://www.jhm.fr

Contact :

i-Tego SAS
https://i-tego.com
SAS au capital de 15000 euros
contact@i-tego.com

i-Tego SAS
15 place Charles de Gaulle
52800 NOGENT
christophe.juppin@i-tego.com
tel 06 33 72 23 11

PDF - 3.6 Mo
L’offre d’i-Tego pour l’authentification.
JPEG - 56.7 ko
i-Tego @iTego8 04 septembre 2021
Connaissez -vous l’offre de la Start’up i-Tego ? avec ses logiciels middleware et ses applications web appuyées sur un serveur d’authentification pour échanger des données de façon sécurisée.
https://reseau-healthtech.fr/L-offre-d-i-Tego-pour-l-authentification.html
JPEG - 65.5 ko
jhm @jhm_fr· 03 novembre 2021
Economie | La start-up i-Tego vend de la pure intelligence sous forme de services, d’applications basés sur une compétence unique en matière d’authentification. La fin des mots de passe ?
https://www.jhm.fr/economie/innovation-i-tego-nogent-52-la-start-up-qui-rassure/

Pour en savoir plus :

- i-Tego protège l’accès aux données des entreprises le 26 juillet 2021
- En finir avec les mots de passe ! le 4 août 2021
- Créez des audio-guides pour les smartphones de vos visiteurs le 9 août 2021
- SaaS et OIDC : comment ça marche ? le 01 septembre 2021
- L’offre d’i-Tego pour l’authentification le 03 septembre 2021
- Christophe JUPPIN quitte la CCI pour i-Tegole le 15 octobre 2021
- Innovation : i-Tego (Nogent-52), la start-up qui (r)assure le 02 novembre 2021