Témoignage d’ Émeline Brando « La Haute-Marne se découvre petit à petit » Témoignage d’ Émeline Brando sur l’attractivité de la Haute-Marne.

, par Orianne Roger

Émeline Brando, arrivée en Haute-Marne en avril 2019, a accepté de partager ses impressions dans ce témoignage.

Courrier des lecteurs

Émeline Brando préfére la Haute-Marne à la Côte d’Azur

« Quand je suis arrivée il y a plusieurs mois en Haute-Marne venant du Sud de la France, (Côte d’Azur), j’étais marquée par des remarques du type "mais pourquoi êtes-vous vous perdre ici" mais pas suprise par cette posture.

Je suis originaire moi-même d’une ville plus petite que Chaumont d’un territoire rural où il semblait normal de partir pour les « villes ».

Mon arrivée à Chaumont correspond à un choix et un projet de vie en général qui a été mûri. Après plusieurs expériences à l’étranger, et dans des grandes villes comme Nice et un temps d’études à Strasbourg, je voulais trouver un cadre de vie plus tranquille et plus sain au quotidien. Je voulais m’implanter dans un coin où jallais pouvoir m’installer durablement avec plus de calme, plus proche de la nature et plus facile à aborder financièrement (logement, localtion, achat de biens) mais aussi en terme d’opportunités professionnelles.

L’opportunité d’emploi avec le Cnam, qui m’a beaucoup inspirée, a précipité ma décision de venir à Chaumont, localisation qui n’était pas prévue spécialement au départ.

JPEG - 47.8 ko
Émeline Brando est déléguée territoriale du Cnam à Chaumont en Haute-Marne. (photo : CJ)

Pour moi, un territoire comme Chaumont est l’avenir

Pour moi, un territoire comme Chaumont est l’avenir : un incubateur de nouvelles approches. On peut s’y développer en général à mon sens dans un environnement plus paisible au quotidien.

Il y a, malgré les apparences au départ, beaucoup de choses à faire et à découvir en terme de loisirs et d’activités qu’elles soient professionnelles ou personnelles (sport, nature, les lacs, pêche, associations, activités culturelles, emplois). Mais aussi l’histoire : Diderot à Langres, Goncourt, des châteaux, etc..

La Haute-Marne est un territoire qui se découvre petit à petit. On y met du sien pour s’y implanter, tout n’est pas immédiat, ce qui me semblait sûrement être un fait plus réaliste et authentique que dans les grandes villes… »


JPEG - 204.9 ko
Témoignage publié par Émeline Brando le 31 janvier 2020 dans La voix de la Haute-Marne n° 8947 du 31 janvier 2020 au 06 février 2020 en page 4

Témoignage publié par Émeline Brando le 31 janvier 2020 dans La voix de la Haute-Marne n° 8947 du 31 janvier 2020 au 06 février 2020 en page 4


Pour en savoir plus :

- Une école d’ingénieurs à la campagne : Article dans l’Usine Nouvelle du 26 novembre 2014.
- Dans le 52, vivez le web en 5.2
- la filière du Médical en Haute-Marne
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Le médical, un marché porteur pour les PME
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Chloé Lerin, étudiante de l’UTT Nogent nominée au prix académique le 21 novembre 2015
- Lucille Duport est lauréate du Prix Bernard Bolle 2017 de la Section Est de la SF2M
- Anne-Marie Nédélec : La Haute-Marne se forge un avenir inspirant !
- Anne-Marie Nédélec Maire de Nogent (Haute-Marne) Elle crée un campus au fin fond de la Haute-Marne.
- Start-up made in Haute-Marne
- Un territoire où il fait bon entreprendre !
- Anne-Marie Nédélec Marianne d’Or le 3 juillet 2019 à Paris
- Caroline Husson a fait le choix de rester en Haute-Marne pour la densité de son écosystème industriel et son cadre de vie.
- Cinq raisons de vous installer en Haute-Marne
- Louise Mairot, ingénieure : « Mon projet est ici » en Haute-Marne
- « Un vrai coup de foudre et un vrai pincement » pour Herve Parmentier, directeur du GIP le 07 novembre 2019
- Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) a donné le coup d’envoi du programme « Au cœur des territoires » le 13 septembre 2019 à Chaumont.
- Témoignage d’ Émeline Brando « La Haute-Marne se découvre petit à petit »
- Covid-19 : L’appel du grand air, c’est en Haute-Marne ! le 27 mai 2020