La conférence d’Emmanuel Viellard au salon des savoir-faire industriels de Haute Marne le 15 juin 2018 à Nogent

, par Philippe Thoquenne

Le salon des savoir-faire industriels de Haute-Marne s’est tenu les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52800). Il a accueilli le vendredi 15 juin 2018 un invité prestigieux, Emmanuel Viellard, Directeur Général de LISI, dans le cadre d’une conférence de présentation du groupe LISI avec quelques conseils sur sa vision de l’usine du futur.

Diplômé de l’Edhec, titulaire du DESCF, Emmanuel Vieillard est depuis mars 2016 Directeur Général de LISI, Président de LISI AEROSPACE, Président de LISI AUTOMOTIVE et Président de LISI MEDICAL.

Le chef d’entreprise, spécialiste des fixations et des systèmes d’assemblage, mène l’action d’un groupe investi aussi bien dans l’aéronautique, l’automobile que le médical. Face à des donneurs d’ordres aux normes très strictes, ce chef d’entreprise fédérateur a présenté sa vision de l’usine du futur, dans un monde actuel en pleine mutation.

La conférence d’Emmanuel Viellard :

Présentation générale :

LISI est un groupe mondial coté en bourse réalisant 1,6 Mds € de CA et emploie 13 000 salariés (ETP). 65 % du capital est détenu par la famille et 35 % par des investisseurs privés.

LISI est présent dans de trois secteurs :

- Aéronautique : 60 % du CA (1 Md) : il y a des coûts de développement important, par exemple le programme A350 qui a commencé en 2009 pour une phase industrielle débutant en 2018. Il faut être force de proposition, ce qui coûte cher. La R&D représente 100 personnes, l’amortissement doit être assuré par des volumes importants de fabrication des pièces.

- Automobile : 30 % du CA (500 M€), un objectif de 600 M€ en 2018. C’est en cycle de fabrication très différent de l’aéronautique, la Supply-Chain est très performante, mais c’est un secteur difficile. LISIAUTOMOTIVE est par exemple fournisseur de pièces de freinage (pièce critique, frein de parkingélectrique).

- Médical : présent depuis 2007, 8 % du CA (140 M€), 1 000 salariés (ETP) en 2017.

En synthèse, LISI, c’est :
- 1,65 Md€ de CA, en progression de 4,6 % par rapport à 2016
- Des bases fortes en France et aux USA,
- 10 % de marge opérationnelle (171 M€),
- 140 M€ d’investissements,
- 47 sites de fabrication dans 13 pays,
- 13 000 salariés (ETP) dont 6 000 en France et 2 000 aux USA.

Le Lean :

C’est un fondamental pour la production et s’adresseà des opérateurs de plus en plus qualifiés, qui travaillent en équipes sous l’autorité d’unresponsable d’unité de fabrication. Au plus proche du terrain, 80 % des problèmes sont réglés. L’autonomie est le maître mot, la hiérarchie est moins présente. LISI a commencé à déployer le Lean au début 2011, et les basiques ont été déployés à l’ensemble du groupe en 2017. Il faut être plus efficace, plus réactif et plus proche du client. Il n’y a que 6 niveaux hiérarchiques. L’organisation doit être légère. Les résultats sont là : le Lean est entré chez LISI il y a 23 ans, le CA a énormément augmenté (progression de 1 000 %).

L’Innovation : cela reprend les thématiques de l’Industrie du Futur 4.0 :

- Digitalisation de la production, qui va s’imposer.

- Robotisation : mise en service de 50 robots en 2017, il est prévu 230 nouveaux robots qui seront mis en service sur la période 2018-2021,

- Fabrication Additive : c’est une technologie qui n’est pas mature.
Les paramètres de fabrication ne sont pas encore totalement maitrisés mais cette technologie, bien que coûteuse, a des atouts. Les applications pour LISI sont :
o Les outillages de forge,
o La forge au niveau de l’ébauche des pièces, qui sont reprises en forge classique,
o La fabrication additive n’est pas en concurrence avec les technologies actuelles (Forge, Fonderie).

L’Excellence Opérationnelle, centrée sur 3 programmes :

- Leap : LISI Excellence Achievement Program, développement du Lean dans l’ensemble du groupe,
- E-HSE : visant l’excellence HSE,
- COS : Controlling Opérating System visant à améliorer l’ensemble de processus financiers du groupe

Présentation des productions de LISI (voir site internet : https://www.lisi-group.com/fr/index.html)
- Aéronautique,
- Automobile,
- Médical.

Le plan stratégique :

Il est centré sur :
- Un rééquilibrage de la contribution des divisionspour faire face aux cycles économiques sur lesdifférents secteurs
- Conserver des positions de leader sur les marchés en croissance,
- Déployer le « digital manufacturing »,
- Robotiser la production,
- Développer de nouveaux produits,
- Atteindre l’excellence opérationnelle,
- Redéployer les activités des anciennes technologies vers les métiers d’avenir.


Forges de Bologne : 750 salariés et 107 M€ de CA

- C’est le projet Forge 2020, pour une vision à 10 ans. Il y aura un déménagement de l’entreprise actuelle qui n’est plus dans le nouveau standard défini par le groupe LISI, vers un nouveau site. C’est un gros projet, avec des risques à maîtriser. Les points forts sont :
- Une division par 10 du temps de défilement des pièces,
- Une productivité en forte hausse, plus de chariots élévateurs,
- Un financement de 110 M€ assuré par LISI.

Emmanuel Viellard.

Stéphane Guérin, expert en usinage et finition des surfaces du Cetim, Philippe Thoquenne, Délégué régional Grand Est du Cetim, Jacques Tschofen, Chef du service R&D - LISI AEROSPACE, Emmanuel Viellard, Directeur Général de LISI. Photo Christophe Juppin le 15 juin 2018.

Pour en savoir plus :

- Les Forges de Bologne, plus gros employeur de Haute-Marne, déménage à Chaumont en 2020
- Le déménagement nécessaire des forges de Bologne à Chaumont en 2020.
- Emmanuel Viellard Directeur général de Lisi en mai 2017 : « Il n’y a pas de fatalité : on peut être compétitif en France »
- La conférence d’Emmanuel Viellard au salon des savoir-faire en Haute Marne le 15 juin 2018 à Nogent
- La Haute-Marne démontre toute l’étendue de ses savoir-faire industriels à Nogent les 15 et 16 juin 2018
- « Une logique paysanne sur un ADN provincial »