La cotation Banque de France. Comprendre la cotation Banque de France

, par christophe Juppin

La cotation de la Banque de France est une appréciation sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à des horizons de un an et de trois ans.


La lecture de la cotation Banque de France.

Cette cotation est très importante car elle à une incidence sur les taux des crédit et la facilité a obtenir un prêt pour l’entreprise. Elle joue aussi sur leurs encours fournisseurs et leurs délais de paiement. Compte tenu du contexte économique particulier en 2020, l’examen des comptes, risque d’entrainer une dégradation des cotations BDF pour les entreprises.

Fabien Mortier, directeur départemental de la Banque de France , invite fortement les entreprises à répondre à un E-mailing qui va leur être adressé en avril 2021 pour qu’elles puissent communiquer leurs perspectives 2021 afin que la BDF puisse en tenir compte dans l’attribution de leur cotation.

La cotation Banque de France est une note (appelée cotation) qui traduit l’appréciation globale de la Banque de France sur la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements financiers à des horizons de un an et de trois ans.

Le processus de cotation :

Les analystes de la Banque de France analysent les données comptables et financières des entreprises dont le niveau d’activité est supérieur à 0,75 M€ sur la base d’un ensemble de règles méthodologiques communes à l’ensemble du réseau de la Banque de France. Cette cotation « à dire d’expert  » concerne annuellement plus de 270.000 entreprises, dont près de 5.000 groupes cotés sur leurs comptes consolidés.

Un entretien avec le dirigeant de l’entreprise peut intervenir à l’initiative de la Banque de France ou du dirigeant, soit en amont du processus de cotation, pour recueillir des éléments d’explication sur l’évolution de la situation financière, soit en aval, pour notamment exposer au dirigeant les éléments qui ont pu motiver la cotation de sa société ou vérifier si les évolutions ou perspectives qu’il nous avaient transmises antérieurement se sont concrétisées.

Plusieurs éléments quantitatifs et qualitatifs sont pris en compte, notamment :

- l’analyse de la documentation comptable,
- l’examen des engagements financiers et d’éventuels incidents de paiement,
- l’environnement de l’entreprise : secteur d’activité, liens économiques et financiers avec d’autres entités, le cas échéant événements judiciaires ou autres événements concernant l’entreprise et ses dirigeants, communiqués des greffes des tribunaux de commerce ou publications légales,
- l’évolution du marché sur lequel elle opère, son positionnement sur ce marché, les relations avec ses clients et fournisseurs, la solidité de l’actionnariat, la stratégie de l’équipe dirigeante, les perspectives à moyen terme, la flexibilité financière de l’entreprise, la transparence de la communication...,
- la démarche de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) menée par l’entreprise.

PDF - 175 ko
La lecture de la cotation Banque de France.

Mis à jour du 08 mars 2021 https://entreprises.banque-france.fr

JPEG - 50 ko
Fabien Mortier, directeur départemental de la Banque de France

Pour en savoir plus :

- Covid-19 : L’industrie particulièrement impactée dans le Grand Est par la pandémie le 22 avril 2020
- 80 millions d’euros annoncés par la Région et Capital Grand Est pour aider les entreprises le 02 mars 2021
- La lecture de la cotation Banque de France le 08 mars 2021.