La renaissance du textile aubois est engagée avec le Pôle d’Excellence de la Maille 4.03. un Pôle d’Excellence de la Maille 4.03 pour saisir les opportunités de l’après Covid 19.

, par Laurent Locurcio, Sylvia MAUCORT

La filière textile auboise, forte de plus de 3 000 emplois dans une centaine d’entreprises, a conservé ses savoir-faire, du tricotage à la logistique, en passant par la R&D et la formation, et constitue un écosystème complet unique en France. Un collectif avec les acteurs de la filière et les collectivités s’est organisé pour créer un Pôle d’Excellence de la Maille 4.03 pour saisir les opportunités de l’après Covid 19.


La crise sanitaire aura joué un rôle d’accélerateur sur ce dossier qui était en préparation depuis quelque temps.

Le digital, la relocalisation industrielle, le développement durable, l’organisation agile de l’entreprise sont autant de thématiques plus que jamais d’actualité. La filière textile auboise, forte de plus de 3 000 emplois dans une centaine d’entreprises, a conservé ses savoir-faire, du tricotage à la logistique, en passant par la R&D et la formation, et constitue un écosystème complet unique en France. Un atout à valoriser au moment où l’engouement pour les productions « made in France » est grandissant.

À l’initiative de Petit Bateau, un collectif s’est organisé pour repenser la filière locale, porté par Business Sud Champagne, l’agence de développement économique Aube et Haute-Marne. Les acteurs de la profession en font partie à travers l’Union des industries textiles (UIT), l’IFTH (Institut français du Textile-Habillement), ainsi que ceux de la recherche et innovation comme l’ISIFT, l’UTT, le Pôle Européen du Chanvre, Y Schools, Grand E-nov , la Technopole de l’Aube, sans oublier les institutionnels comme Troyes Champagne Métropole, la Région Grand Est et la CCI de Troyes et Aube.

Ce collectif a donné naissance au Pôle d’Excellence de la Maille 4.03, dont les objectifs s’articulent autour de cinq enjeux.

1.- Le premier porte sur l’innovation, et vise à amplifier la capacité d’innovation textile en organisant les compétences industrielles, de R&D et de formation. L’idée est de constituer un véritable « campus d’open innovation textile », lieu d’échanges dédié au textile, de transfert de technologie, d’accompagnement de projets de R&D. Dans ce cadre est prévue la création d’un incubateur dédié au textile, avec de jeunes marques françaises, des stylistes et des start-up technologiques.

Innover et réimplanter

2.- Le second enjeu est de favoriser la démarche d’éco-responsabilité des entreprises locales en mettant en avant des ressources naturelles régionales telles que le chanvre, mais aussi en innovant avec de nouveaux procédés de teintures naturelles et autour du thème du recyclage des produits.

3.- Le troisième axe du Pôle sera d’aider la filière textile auboise à devenir une industrie 4.0. Un enjeu industriel fort puisque en se modernisant tant sur le plan industriel que commercial et logistique, la filière régionale attirera davantage les grandes marques d’habillement en quête de relocalisation de leur production. Le pôle Maille 4.03 peut s’appuyer aussi sur l’Institut Services et Industries du Futur de Troyes (ISIFT) et sur les moyens déployés par la Région Grand Est dans le cadre sa politique « Industrie 4.0 ».

4.- L’objectif est aussi de réimplanter sur le territoire des marques nationales et internationales qui ont eu, par le passé, des liens avec l’industrie auboise. Dans le même esprit, la filière offre des solutions aux marques, de plus en plus nombreuses, à lancer des «  collections capsule » Made in France.

5.- Ce Pôle sera lancé officiellement lors du CITEXT, une convention d’affaires réunissant utilisateurs et producteurs de solutions textiles, qui se déroulera à Troyes les 23 et 24 septembre 2020.

De plus, les marques locales du Sud Champagne seront, pour la seconde année consécutive, représentées au salon du made in France, le MIF Expo, du 6 au 8 novembre 2020 à Paris sur un espace collectif porté par Business Sud Champagne. «  Il faut redonner de la visibilité au textile aubois, et c’est pourquoi l’une des premières actions de Business Sud Champagne avait été d’emmener plusieurs jeunes marques auboises au salon du Made in France. Il y a un véritable intérêt des consommateurs pour les fabrications françaises et la filière textile auboise, qui possède un savoir-faire complet, doit faire valoir ses atouts », souligne Valérie Schwarz, directrice de Business Sud Champagne. « Je crois que tout cela va plus loin que la réindustrialisation, dans le cas du textile aubois il est plutôt question d’une renaissance », conclut-elle.

Laurent Locurcio


JPEG - 149.4 ko
Les métiers circulaires utilisés pour le tricotage de la maille sont une des spécificités et des forces de la filière auboise. (Photo : Laurent Locurcio)

PDF - 551.7 ko
Publié par Laurent Locurcio le lundi 20 juillet 2020 dans Les Petites Affiches Matot-Braine https://forumeco.fr/

Publié par Laurent Locurcio le lundi 20 juillet 2020 dans Les Petites Affiches Matot-Braine https://forumeco.fr/

JPEG - 179.5 ko
Business Sud Champagne coordonne, avec plusieurs acteurs locaux du textile, le Pôle d’Excellence de la Maille 4.03 ;
Ce collectif a pour ambition de redonner à Troyes sa place de capitale mondiale de la maille. Le Pôle a d’ailleurs été retenu par la Région Grand Est dans le Business Act parmi les principaux projets structurants régionaux ✔️
Son objectif est de relever les 5 enjeux suivants pour la filière et le territoire :
1.- Créer un campus open innovation pour les stylistes et start-ups
2.- Rendre la filière éco-responsable
3.- Renforcer les performances industrielles et commerciales des entreprises locales
4.- Redensifier la filière textile
5.- Communiquer sur l’excellence de la maille 4.03
➡️ Retrouvez plus d’informations sur ce projet sur le site internet Business Sud Champagne
https://business-sud-champagne.com/actualites/un-nouveau-souffle-pour-le-textile-en-sud-champagne-le-pole-d-excellence-de-la-maille-4-03

Pour en savoir plus :

- Covid-19 : Troyes : les entreprises textiles mobilisées pour la fabrication de masques le 23 mars 2020
- Covid-19 : Des masques made in Aube pour ceux en première ligne le 30 mars 2020
- Covid-19 : Emmanuel Macron veut « rebâtir » l’indépendance économique de la France le 31 mars 2020
- Covid-19 : la bonneterie Chanteclair confectionne exclusivement des masques le 09 avril 2020
- Covid-19 : Le textile troyen va produire des milliers de masques le 15 avril 2020
- Covid-19 : la bonneterie Chanteclair confectionne exclusivement des masques le 09 avril 2020
- Covid-19 : Le textile troyen va produire des milliers de masques le 15 avril 2020
- Covid-19 : Le Grand Est soutien la fabrication locale de produits de Protection Individuels le 18 avril 2020
- Covid-19 : Covid-19 : TISMAIL-La Chaussette de France réoriente sa production vers la conception de masques. le 22 avril 2020.
- Covid-19 : Bugis tricote une filtration à 90% le 28 avril 2020
- Covid-19 : Compositex colle trois matériaux le 28 avril 2020
- Covid-19 : Le Coq sportif mobilisé comme jamais contre le Covid-19 à Romilly-sur-Seine le 29 avril 2020
- Covid-19 : Dix fabricants recensés dans l’Aube, un en Haute-Marne le 29 avril 2020
- Covid-19 : Tismail lance Mask in France le 12 mai 2020
- Covid-19 : Les usines de masques auboises déjà en panne de commandes le 25 mai 2020
- Bruno Nahan, Dirigeant de Bugis le 16 juillet 2020
- La renaissance du textile aubois est engagée avec le Pôle d’Excellence de la Maille 4.03. le 20 juillet 2020