Le GIP Haute-Marne veut réhabiliter les friches industrielle le 8 mars 2018 à Chaumont

, par Dominique PIOT

Le Groupement d’intérêt public Haute-Marne (GIP 52) a évoqué, vendredi après-midi, 8 mars 2018, en assemblée générale salle Niederberger, au conseil départemental, à Chaumont, une nouveauté dans la longue liste de ses actions pour 2019 : la requalification des friches industrielles en Haute-Marne.

Il s’agira, pour le GIP Haute-Marne , d’encourager et de participer à la réhabilitation des friches industrielles, urbaines (Saint-Dizier et Chaumont en ont !) ou rurales. Leur réaffectation ne sera d’ailleurs pas nécessairement industrielle. Par réhabilitation, il faut entendre aussi dépollution. Les taux d’intervention maximums s’élèvent à 30 % en zone de proximité (de Bure) et à 25 % ailleurs en Haute-Marne.

Le conseil d’administration du GIP a voté un contrat spécifique au bénéfice de la Communauté de communes du Bassin de Joinville, pour un peu plu de 9 millions d’euros.

Le GIP a décidé de soutenir l’action de Energic 52-55 à hauteur de près de 100 000 €.
Energic ST est une association d’entreprises de sous-traitance. Localisées souvent dans le nord Haute-Marne et le sud-meusien, ces entreprises ont décidé de s’organiser afin de mieux répondre aux appels d’offres des gros donneurs d’ordres impliqués dans le projet Cigéo. Il s’agit pour ces entreprises de développer leur activité en captant de nouveaux marchés.

JPEG - 1 Mo
Madame Elodie DEGIOVANNI, préfète de Haute-Marne, M Bruno SIDO, président du GIP Haute-Marne et Jean MASSON, directeur du GIP Haute-Marne.

En 2018, le GIP a connu une année importante en termes d’engagements avec 494 décisions et 36 millions d’euros de financements accordés. Sur ces presque 500 décisions, 63 % concernent la zone de proximité, une zone qui représente tout de même 40 % de la population de notre département.

L’axe d’intervention privilégié du GIP Haute-Marne demeure celui de l’économie et des entreprises.

Il a représenté 11 millions d’euros sur 107 opérations. Cela comprend notamment des aides à l’innovation, surtout pour des entreprises industrielles (37 opérations). Les autres décisions concernent par exemple des prêts transmission-reprise ou des aménagements de zones d’activités.

Le GIP a aussi doté Initiative Haute-Marne de 200 000 €. Cette association accorde des prêts d’honneur à des TPE. Elle connaît un vrai succès.

Le GIP est la structure gérant les fonds d’accompagnement du projet Cigéo de centre de stockage de déchets nucléaires à Bure-Saudron. Les dotations annuelles du GIP pour notre département sont de 28 millions d’euros pour les trois années à venir, 2019 à 2021.

Publié par Dominique PIOT le mardi 12 mars 2019 dans Le journal de la Haute-Marne (JHM)



Pour en savoir plus :

- Le GIP Haute-Marne veut réhabiliter les friches industrielle le 8 mars 2018 à Chaumont
- GIP Haute-Marne : où est passé tout l’argent ?