Le grand patron de Lisi évoque Chaumont le 23 février 2018

, par christophe Juppin

L’innovation technologique est un mouvement sans fin. « Tout comme la consolidation industrielle », pourrait ajouter malicieusement Emmanuel Viellard .Dans une interview au magazine Air&Cosmos international n°1 du 23 février 2018, Emmanuel Viellard, directeur général, du groupe Lisi et président de Lisi Aerospace parle de son implantation à Chaumont, Extraits :

« L’année 2017 s’achève avec l’atteinte des objectifs de croissance pour Lisi Aerospace. C’est une année de consolidation de nos métiers. Nos marchés évoluent, notamment celui de l’aéronautique. Ce dernier nécessite d’avoir des équipementiers plus gros, plus solides, capables de pouvoir se développer sur de nouveaux marchés avec des "workpackages" plus significatifs. Nos clients nous attendent sur une palette d’activités plus large. (…)

En France après la fusion entre Zodiac et safran, Lisi Aerospace est désormais le plus gros équipementier indépendant en France dans l’aéronautique.
Je ne peux pas tout dire car nous sommes dans une période de réserve jusqu’à la publication des résultats au mois de février. Mais, nous confirmons le chiffre d’affaires d’un milliard d’euros pour la division aéronautique Lisi Aerospace (au lieu de 987 millions en 2016). Pour le groupe Lisi, nous confirmons également un chiffre d’affaires, au-dessus de 1,6 milliard d’euros. (…)

À Chaumont, concernant le projet Forge 2020, les travaux ont commencé. Nous avons là un beau terrain sur lequel nous pouvons mettre quasiment toute la ville de Chaumont. Il est aujourd’hui prêt à recevoir les premières fondations. C’est un projet industriel majeur.

Le recrutement est toujours un sujet. Nous avons en permanence, sur J’ensemble du groupe, entre 100 et 300 postes ouverts. C’est la raison pour laquelle nous investissons dans nos usines. Ce n’est plus les "Temps Modernes", c’est plutôt « Star Wars ». Nous y prêtons beaucoup d’attention, nous y investissons beaucoup d’argent.

Pourquoi investissons-nous dans le site des Forges de Bologne : cette usine-là n’attirait plus personne. Dans la nouvelle usine, il n’y aura plus d’emplois pénibles. Nous Installons la forge de demain. Programmer un robot, c’est mieux que de
porter 50 kg sur un pilon ».


publié le 23 février 2018 dans Air&Cosmos international n°1


Pour en savoir plus :

- Les Forges de Bologne, plus gros employeur de Haute-Marne, déménage à Chaumont en 2020
- Le déménagement nécessaire des forges de Bologne à Chaumont en 2020.
- Le grand patron de Lisi évoque Chaumont le 23 février 2018
- Emmanuel Viellard Directeur général de Lisi en mai 2017 : « Il n’y a pas de fatalité : on peut être compétitif en France »
- Lisi : ça bouge à Plein Est en février 2019
- GIP Haute-Marne : où est passé tout l’argent ?