Le pôle technologique reprend sa place en 2013

, par Dominique PIOT

Le groupe constitué par la CCIT-52, l’UIMM, le GIP, le Conseil général et la Ville de Nogent ont fait le point pour affirmer leur souci de valoriser ce Pôle technologique et en faire l’outil privilégié de l’innovation pour l’ensemble du département.

Quelque peu placé sous l’éteignoir, par la force des choses, depuis le départ controversé de son directeur Jean-Loïc Carré, le Pôle technologique de Nogent est replacé sous les feux de la rampe.

Le groupe constitué par la CCIT-52, l’UIMM, le GIP, le Conseil général et la Ville de Nogent ont dans un premier temps fait le point sur un dossier que certains, pour x raisons, maîtrisaient mal. Aujourd’hui, ces décideurs parlent d’une seule voix pour affirmer leur souci de valoriser ce Pôle technologique et en faire l’outil privilégié de l’innovation pour l’ensemble du département. Les observateurs patentés noteront que Nogentech, par essence même très connoté “Nogent”, tend à s’estomper. Le Pôle technologique reprend donc toute sa place.

Politiquement, le dispositif est piloté par le groupe évoqué ci-dessus à travers une convention. Techniquement, opérationnellement, la CCI, acteur de fait mis en avant, vient de lancer le recrutement d’un chargé de mission “Innovation” pour toute la Haute-Marne ; il sera basé au Pôle technologique. On mesure la nuance. Dans un premier temps, la personne choisie se verra assigner quatre missions :
- accompagner le CRITT et l’UTT dans leurs projets,
- développer la pépinière d’entreprises,
- animer le Pôle technologique et
- être le référent “Innovation” de l’ensemble des entreprises du département. Excusez du peu…

Dans un deuxième temps, la personne choisie aura pour mission de favoriser une forme d’acculturation des entreprises haut-marnaises aux enjeux de l’innovation. Cette fois, il faudra susciter l’envie et/ou le besoin. Ce sera un naisseur ou une sage-femme de projets innovants.


JPEG - 4.5 ko
Jean-Michel D’Hondt, Haute-Marne Expansion et plus spécifiquement à son directeur.

En attendant que le recrutement soit effectif, l’opérationnel du Pôle technologique est confié à Haute-Marne Expansion et plus spécifiquement à son directeur, Jean-Michel D’Hondt . Il devient, pour tous en Haute- Marne et à titre provisoire, le nouveau référent du Pôle technologique. Il y a deux manières de voir cette évolution. Les optimistes assurent que le Pôle technologique passe à la vitesse supérieure. Les pessimistes constatent qu’il s’est fait avaler par ceux dont il demeurait jadis à prudente distance.

Dominique Piot

Publié par Dominique PIOT mardi 26 mars 2013 dans Le Journal de la Haute Marne http://www.jhm.fr/


Pour en savoir plus :

- Meilleur espoir de l’innovation industrielle en région à LDR Médical le 22 mars 2013
- Le pôle technologique reprend sa place en 2013
- La biotech LDR Medical passe sous le contrôle de l’américain Zimmer Biomet en juin 2016
- LDR Medical : de Troyes à New-York, l’histoire d’une success story française
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Biocetis : la start-up des substituts osseux
- Tam Télésanté, la start-up des bébés connectés
- Team 3A aux manettes
- Les trois « indispensables » pour séduire un business angel
- 100% connecté en Haute-Marne
- Les bâtiments-totem de la French Tech dans le Grand Est
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle techno grandit bien
- Trois docteurs à l’UTT de Nogent fin 2018
- Le bâtiment totem de la French Tech Sud-Champagne : le Pôle technologique Sud-Champagne