Les dotations du GIP acquises jusqu’en 2022 La priorité à la zone de proximité est respectée avec 58 % des financements accordés à cette zone

, par Dominique PIOT

Le GIP Haute-Marne (celui lié au projet Cigéo, le Centre industriel de stockage géologique), réuni vendredi après-midi 10 janvier 2020 en assemblée générale salle Niderberger à Chaumont, a acté en 2019 : 361 financements pour un total de 29,2 millions d’euros. Si on ajoute à ces engagements ceux votés ce 10 janvier 2020, le GIP atteint 502 décisions de financement pour un volume de 39,8 millions d’euros.

Expliquant cela à la cinquantaine de personnes présentes, le président Bruno Sido précisait aussitôt que « la priorité à la zone de proximité est respectée avec 58 % des financements accordés à cette zone alors qu’elle représente 40 % de la population haut-marnaise  ».

Le propos n’est pas anodin : des élus du nord Haute-Marne ont paru s’émouvoir d’une répartition des moyens qui voyait en 2019 des grands (et chers) projets se développer davantage dans le centre du département (Palestra, Forge 2022, Groupement de gendarmerie).

Quant aux investissements des entreprises, auxquels tient tant, historiquement, le GIP, ils se sont tassés et le GIP se voit proposer bien peu de projets d’envergure. Le plus gros est celui de la construction à Nogent, en face de chez Marle, du nouveau bâtiment de VMS Plot, qui produit des boules de pétanque. Le plus innovant est la ligne de forge et de traitement thermique de Deguy-Conge à Luzy-sur-Marne.

Bruno Sido a rappelé que la Loi de finances 2020 avait acté la reconduction des dotations du GIP Haute-Marne, au niveau actuel de 28,6 millions d’euros, pour trois ans (2020-2021-2022).

Jean-François Marechal, le maire de Saudron et le président de la communauté de communes du Bassin de Joinville en Champagne (CCBJC) ont évoqué leur déception – doux euphémisme – pour leur territoire déjà privé à deux reprises de la dotation aux communautés de communes du rayon des 10 Km. « Sa mise en œuvre est décalée d’un an », tempérait Bruno Sido.

JPEG - 56.1 ko
Bruno Sido, président du GIP Haute-Marne et Jean Masson, directeur du GIP Haute-Marne écoutent Jean-Louis Mouton, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat, qui est intervenu lors de la discussion sur le partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat. (Photo Dominique PIOT)

En présence de Jean-Louis Mouton, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat, de Patrick Viard, son directeur emblématique bientôt en retraite et de sa future directrice, l’assemblée générale renouvelait le partenariat historique passé avec la Chambre. Il s’agit de financer dix actions, dont l’accompagnement des créateurs d’entreprise. Le montant total de l’aide atteint 387 000 euros.

JPEG - 36.2 ko
Elodie Degiovanni, préfète de Haute-Marne, Bruno Sido, président du GIP Haute-Marne et Jean Masson, directeur du GIP Haute-Marne. (Photo Dominique PIOT)


Publié par Dominique PIOT le mardi 14 janvier 2020 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9282 en page 6. http://www.jhm.fr


JPEG - 48.3 ko
Andra CMHM @Andra_CMHM· 15 oct. 2019
Ouverture de la journée « Achetons local » à @Andra_CMHM avec @Energic5255, près de 200 entrepreneurs présents #entreprises #échanges https://meusehautemarne.andra.fr/journee-achetons-local-2019-le-rendez-vous-des-entrepreneurs

Pour en savoir plus :

- GIP Haute-Marne : Un accompagnement important en mai 2010
- Bure - Saudron - Aucun bémol pour Syndièse en juillet 2011
- Lecornu : « Moins mauvaise solution » à Bure-Saudron le 29 janvier 2018
- A Bure, l’Andra perfectionne son projet de stockage des déchets nucléaires dans son laboratoire grandeur nature
- Le GIP Haute-Marne veut réhabiliter les friches industrielle le 8 mars 2018 à Chaumont
- GIP Haute-Marne : où est passé tout l’argent ?
- « On n’a pas trouvé mieux que le nucléaire pour produire de l’électricité sans trop polluer »
- Le Comité de haut niveau de Cigéo : des décisions pour poursuivre l’insertion territoriale du projet le 6 mars 2019
- Argent de Bure : les dessous de l’amendement Abba
- 2020, Année décisive à Bure pour Cigéo
- Les dotations du GIP acquises jusqu’en 2022