Les yeux tournés vers la lune le 06 novembre 2019 la mission Chang’e 4 est suivie de prêt par le laboratoire du Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) à Vandœuvre les Nancy.

, par christophe Juppin

Mercredi 06 novembre 2019, une soirée pleine d’avenir tournée vers la Lune a fait rêver 114 personnes venues assister à ce nouveau cinétech (n°40) « Lune, le huitième continent » au Pôle technologique de Nogent.

Lune, le huitième continent se dévoile à Nogent

Ce soir mercredi 06 novembre 2019 à 19 h, dans le cadre du Mois du film documentaire, un nouveau Cinétech (n°40) prendra place au Pôle Technologique avec la projection du film «  Lune, le huitième continent  » suivie d’une rencontre avec Michel Champenois, ingénieur d’études au centre de recherches pétrographiques et géochimiques (CRPG).

Cinquante ans après Neil Armstrong, l’Europe, la Chine, l’Inde et même des sociétés privées se lancent à la conquête de la Lune. L’Homme est reparti à la conquête de la Lune. Alors que l’on a célèbré le 20 juillet 2019 le cinquantenaire de ses premiers pas sur l’astre blanc, pas moins de cinq missions ont expédié en 2019 des atterrisseurs et des robots. Celles de la Chine, posée depuis le 3 janvier 2019 sur la face cachée, et de l’Inde, en avril 2019 ; les trois autres étant portées par des acteurs privés basés en Israël (Space IL), en Allemagne (PT-Scientists) et aux Etats-Unis (Moon Express).

GIF - 23.4 ko
Michel Champenois est ingénieur d’études au CRPG (Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques) qui est un laboratoire dépendant du CNRS et de l’Université de Lorraine.

L’Europe avait annoncé en janvier 2020, son ambition d’entrer dans le club fermé des puissances lunaires autonomes avant 2025. Cette future mission se prépare en Cologne … La lune continue de fasciner et pousse les nations à relancer des programmes spatiaux ambitieux pour son exploration. Que peuvent apporter les prochaines explorations de la Lune, quels sont les programmes en cours, et son importance dans l’équilibre des forces sur Terre ?

Réponse ce soir à 19 h à l’amphithéâtre de l’UTT. Après une pause gourmande le public pourra prolonger le thème avec Michel Champenois ingénieur d’études au Centre de Recherches Pétrographiques et Géochimiques (CRPG) à Vandœuvre les Nancy qui est un laboratoire dépendant du CNRS et de l’Université de Lorraine. Ce laboratoire a vu passer sous ses instruments tous les objets extraterrestres ramenés par les missions spatiales ... les sols et roches lunaires des missions Apollo ou Luna, les échantillons de vent solaire de la mission GENESIS (NASA), les particules cométaires de la mission STARDUST (NASA) ayant échantillonné la comète Wild2, les grains de l’astéroïde Itokawa ramené par la mission de l’agence japonaise Hayabusa 1. Le CRPG travaille avec l’agence spatiale chinoise à la détermination des sites d’alunissage pour les missions Chang’e.


De notre correspondante Maryline Meunier


Publié par Maryline Meunier le mercredi 06 novembre 2019 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9214 http://www.jhm.fr


Les yeux tournés vers la lune


La Lune serait-elle en passe de devenir un miroir grossissant d’un monde qui change ? Tel était le fil rouge de ce documentaire réalisé par Véronique Préault diffusé à l’UTT devant les 50 élèves ingénieurs et 94 personnes extérieures 06 novembre 2019.

JPEG - 974.6 ko
Mercredi 06 novembre 2019, une soirée tournée vers la Lune a fait rêver 114 personnes venues assister à ce nouveau cinétech (n°40) « Lune, le huitième continent » au Pôle technologique de Nogent. (Photo : Maryline Meunier)

Il y a 50 ans, la course pour la lune était le reflet de la guerre froide. Aujourd’hui se dessine une nouvelle géopolitique de l’espace. Guerre de l’espace, terrain d’affrontement, à travers une nouvelle conquête de la Lune certains y voient une stratégie d’affirmation de puissance.

Des missions sont actuellement menées par la Chine, l’Inde, des acteurs privés en Israël, en Allemagne, aux Etats-Unis, où robots et atterisseurs colonisent l’astre lunaire. Pendant ce temps, les Taïkonautes écrivent l’histoire, la Chine se lance dans l’exploration de la face cachée de la Lune, un projet original très porteur. Aux Etats-Unis, des start-up se développent, un véritable marché de l’espace s’instaure. Avec en vu l’objectif d’une mission habitée vers Mars pour 2033 ou 2037, la Lune pourrait devenir un tremplin, « un hub », une plate-forme de correspondance à destination de l’univers. Un nouveau business développé par des milliardaires de l’espace ? Quel serait alors l’avenir de l’exploitation des ressources des corps célestes ? Entre soif de découvertes côtées, poids géopolitique, la Lune ne pourrait-elle pas devenir aussi un territoire de paix laissant bien loin derrière la guerre froide pour un miroir d’avenir ? Après les différentes approches traitées dans ce film, Michel Champenois a poursuit la soirée en apportant quelques poussières d’un savoir bien pointu.


Les objets extraterrestres passés à la loupe

En 1972, 110 kg de roche lunaire avaient été ramenés sur Terre. Une mine pour les chercheurs scientifiques comme Michel Champenois, ingénieur d’études au Centre de Recherche Pétrographiques et Géochimique, laboratoire dépendant du CNRS et de l’Université de Lorraine intervenu en seconde partie de soirée. Pour mieux comprendre la formation et l’évolution de la planète Terre, le laboratoire travaille à partir de météorites primitives (corps céleste tombé) ou d’astéroïdes provenant par exemple de mars ou jupiter, des roches formées en même temps que la terre mais qui n’ont pas évolué. Le CRPG travaille en collaboration avec l’agence spatiale chinoise pour des missions « Chang’e ».

JPEG - 1.1 Mo
Michel Champenois, ingénieur d’études, à présenté des sites d’alunissages pour des missions chinoises (Photo : Maryline Meunier)

Dans l’attente de retour d’échantillon de roche lunaire de Chang’e 5 prévu en décembre 2019 sur la phase visible de la Lune, la mission Chang’e 4 est suivie de prêt par le laboratoire. Un premier alunissage sur la face cachée de la Lune qui laisse place à de grands travaux de recherche encore jamais menés. Le public guidé par les sites présentés sur la maquette de la Lune a été captivé. Quant à la présence de l’eau sur la Lune, nous avons des signatures de glace, mais est-ce de la glace d’eau ou de CO2... le mystère reste entier d’après le scientifique qui n’a pas fini de faire parler les poussières d’astéroïdes.


De notre correspondante Maryline Meunier


JPEG - 839.9 ko
Publié par Maryline Meunier le lundi 11 novembre 2019 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9220 en page 2 http://www.jhm.fr

Publié par Maryline Meunier le lundi 11 novembre 2019 dans le Journal de la Haute-Marne (JHM) n° 9220 en page 2 http://www.jhm.fr


Reproduction du texte et photo avec l’autorisation de l’auteur Maryline Meunier


PDF - 3.6 Mo
Cinétech n°40 « Lune, le huitième continent »

Pour en savoir plus :

- Cinétech n°40 « Lune, le huitième continent » Mercredi 06 novembre 2019
- La Lune, puis objectif Mars pour Trump et la NASA, le 21 mars 2017
- Les yeux tournés vers la lune le 06 novembre 2019
- Une projection en avant-Première « Astéroïdes, le nouvel Eldorado spatial ? » le 28 novembre 2019 à Nancy.