MS Pétanque : ça roule pour la boule 100 % française

, par Dominique PIOT

La société MS Pétanque est installée dans ses nouveaux murs, à Nogent en Haute-Marne. L’entreprise, qui fabrique des boules de compétition, se modernise en tout domaine pour anticiper la reprise. Quelle formidable métamorphose que celle de MS Pétanque !


L’entreprise MS Pétanque de José Sanchez est installée depuis quelques semaines dans ses nouveaux murs, en face de chez Marle, sur la zone industrielle de Nogent, en Haute-Marne. Le bâtiment flambant neuf est un hymne à la lumière, à l’espace ; un temple de la pétanque aussi : combien d’entreprises industrielles disposent de terrains homologués ? On y reviendra…

JPEG - 321.9 ko
José Sanchez a réussi le déménagement de MS Pétanque

Donc le déménagement, un temps retardé par les conséquences de la crise sanitaire, a fini par installer l’équipe de MS Pétanque sur son nouveau site. Au terme d’une année 2020 singulièrement contrariante, incertaine, MS Pétanque aurait pu se replier sur elle-même, attendre des vents plus favorables, ne pas s’exposer. Nenni ! José Sanchez a mis à profit les contingences du confinement pour parier résolument sur l’avenir.

Le temps “libéré” pour le personnel a permis de faire des formations, de gagner en compétences, en savoir-faire.

Si le chiffre d’affaires a chuté brutalement de 50 % en mars et avril 2020, si l’interdiction des championnats de pétanque, qui perdure, porte un coup dur au fabricant de boules de compétition, José Sanchez a mis à profit cette parenthèse involontaire pour envisager de nouvelles pistes. En tout.

Le nouveau bâtiment ne sert pas que l’image. Même si, de toute évidence, elle y gagne. MS Pétanque a prospecté de nouveaux marchés et vise le haut de gamme. Le temps “libéré” pour le personnel a permis de faire des formations, de gagner en compétences, en savoir-faire.

Ça ne peut que rouler pour la boule tricolore

L’entreprise s’apprête à installer un nouveau progiciel de gestion intégrée appelé Enterprise Resource Planning (ERP) qui sera totalement interconnecté avec le site internet. L’entreprise s’automatise aussi, en étant accompagnée avec la Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT). Le robot collaboratif attendu va améliorer la qualité du produit ET les conditions de travail des salariés. Aujourd’hui, chaque boule est pesée séparément, manuellement, après usinage, par l’opérateur. Demain, le dispositif pèsera lui-même la sphère de métal et ira la ranger au bon endroit, avec ses sœurs triées au gramme près !

JPEG - 458.2 ko
Les salariés disposent de locaux spacieux et lumineux.

Aujourd’hui, deux commerciaux entourent José Sanchez ainsi qu’une personne dédiée au digital, comme community manager. Quatre autres salariés sont en production. Tous disposent donc de locaux spacieux et lumineux. Ils disposent même de terrains de boules de grand luxe. Mais ceux-ci attendent aussi les baux jours pour accueillir, pourquoi pas, des groupes de travail. Si, si : de travail. Une vaste salle de réunion tout équipée est prête pour servir d’écrin aux séminaires, et les terrains adjacents (entourés de palmiers) permettront de se détendre. On devrait trouver des boules à proximité…

JPEG - 569.2 ko
En un an, le chiffre d’affaires des ventes sur la Toile a doublé !

Le GIP Haute-Marne a tenu un rôle majeur pour la construction du bâtiment. La Région a joué sa partition bienvenue pour la digitalisation. La Ville de Nogent et sa maire influente ont accompagné le projet. Bref, les astres sont alignés en attendant les beaux jours et la reprise. La boule 100 % française, conçue ici, fabriquée ici, réputée au niveau mondial se prépare activement. Par exemple en jouant à fond la carte Internet. En un an, le chiffre d’affaires des ventes sur la Toile a doublé !

Le nouveau site est quasiment terminé. Tout a été réalisé avec des entreprises haut-marnaises. Amador Sanchez a mis son énorme expertise de maître d’ouvrage et de maître d’œuvre au service du projet. Le résultat est là. Ça ne peut que rouler pour la boule tricolore made in Nogent.


Reproduction du texte et photo avec l’autorisation de l’auteur Dominique PIOT


Publié par Dominique PIOT dans le journal de la Haute-Marne (JHM) du mardi 09 mars 2021 n°9696 en page 4 Economie. http://www.jhm.fr

JPEG - 127.5 ko
Publié par Dominique PIOT dans le journal de la Haute-Marne (JHM) du mardi 09 mars 2021 n°9696 en page 4 Economie. http://www.jhm.fr

Pour en savoir plus :


Pour en savoir plus :

- Bernard Marle, forgeron de la prothèse médicale de 1978 à 2012
- Le savoir-faire tient salon les 15 et 16 juin 2018
- MS Pétanque : la Haute-Marne a les (bonnes) boules ! le 12 novembre 2019
- MS Pétanque : ça roule pour la boule 100 % française le 09 mars 2021
- France Relance avec MS Pétanque le 20 avril 2021