Covid-19 : Opération "Masques" dans le Grand Est le 21 mars 2020. Objectif : 1 million de masques par semaine dans le Grand Est.

, par christophe Juppin

Jean Rottner, président de la Région Grand Est, appelle, le 21 mars 2020, à une solidarité collective et massive et lance l’opération "masques" pour venir en aide aux personnels soignants et professionnels exposés au virus.

« Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de vous et de vos dons pour équiper et protéger notre personnel soignant qui lutte chaque jour contre le coronavirus. Sans vous, sans votre énergie, sans vos encouragements, le Grand Est, et plus largement notre pays, ne pourra stopper cette épidémie » rappelle Jean Rottner

« Je tiens tout particulièrement à remercier l’ensemble des donateurs, entreprises internationales, nationales, régionales et industries qui ont su agir avec réactivité et humanité via les réseaux sociaux. A ce jour, et grâce à cette entraide, nous avons récolté plus de 350 000 masques FFP2. Destinés aux professionnels de santé des territoires les plus touchés (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle et Vosges), ils sont déjà disponibles ou le seront très prochainement via les réseaux de pharmacies et destinés aux professionnels de santé des territoires les plus touchés  » ajoute-t-il dans un communiqué du samedi 21 mars 2020.

« Mais nous avons besoin d’encore plus de matériel. C’est pourquoi nous avons lancé la production de masques localement. Certaines productions ont débuté, d’autres le seront prochainement : en Alsace, dans l’Aube, en Moselle et dans les Vosges grâce à l’aide de nos entreprises, de nos partenaires économiques et de la filière textile, qui s’impliquent en masse.
Objectif : 1 million de masques par semaine. C’est un défi que nous devons collectivement relever. C’est un enjeu vital
 ».
« A cela s’additionnera plus de 5 millions de masques que nous avons commandés auprès de chaînes de productions étrangères, à destination de tous les professionnels exposés en dehors de l’hôpital : ceux qui s’occupent des personnes âgées, les forces de sécurité, celles et ceux qui permettent à l’activité économique de se poursuivre… Il faut leur donner confiance et le masque démontre notre volonté de les protéger.
Aujourd’hui, « nous sommes en guerre ». Une guerre qu’il nous faut gagner ensemble, avec combattivité, solidarité et surtout RestezChezVous
 » conseille Jean Rottner.

Quelques 350.000 masques ont déjà été récoltés en 24 h

Bonne nouvelle, cet appel lancé sur les réseaux sociaux porte déjà des fruits prometteurs. Puisqu’en un seul jour, 350 000 masques ont déjà pu être collectés. Jean Rottner s’en réjouit sur sa page Facebook, où il remercie "toutes les entreprises qui nous ont permis de récolter 350.000 masques en 24 heures !", et annonce immédiatement les autres volets de son "opération masques".


JPEG - 76.5 ko
BioValley France @BioValleyFrance· 20 mars 2020 #COVID19 Message de @JeanROTTNER
- Le Grand Est a besoin de matériel médical ! Vous avez la possibilité de mettre à disposition des masques (FFP1, FFP2, FFP3 et/ou chirurgicaux), des gants, des blouses et/ou des charlottes ? Complétez le formulaire : https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=Ta-djLHG7EqfDlsZAWWbqMNNNOhgK5hFtSmqdpN4GkdUOUtSS0FLQ0pFNzFTS1FFS0xZQ0pKOTdEUC4u

JPEG - 102.2 ko
Si votre entreprise (industrie, BTP ou autre) ou votre cabinet fermé dispose de masques de type FFP2, et si, dans un geste citoyen, vous pouvez nous aider à équiper le personne médical du Grand Est à : masques@grandest.fr

JPEG - 102.7 ko
Jean ROTTNER @JeanROTTNER· 21 mars 2020
Merci à toutes les entreprises qui nous ont permis de récolter 350000 masques en 24h !
La mobilisation continue !
Une adresse mail pour nous contacter : masques@grandest.fr
Je sais pouvoir compter sur vous tous !

Moyens de protection : des sénateurs montent au créneau

Ici aussi en Haute-Marne, le manque de moyens de production est une réalité pour certains professionnels confronté directement à l’épidémie. Des sénateurs, dont Bruno Sido, interpellent Olivier Véran, ministre de la Santé. Extraits.
Ils sont 30 sénateurs à avoir cosigné une lettre vendredi 20 mars 2020 à l’attention du ministre des Solidarités et de la Santé. Ils relayent les inquiétudes de professionnels frappés par l’insuffisance de moyens de protection . «  Dans tous les territoires, les hôîtaux et les professionnels libéraux font face, sans disposer de masques de protection de type FFP2 en nombre suffisants. Beaucoup d’entre eux se retrouvent au contact de patients infectés par le Covid-19 avec de simples masques chirurgicaux, dont nous savons l’insuffisante efficacité, voire sans masques pour ceux ayant épuisé leurs réserves. Il en est de même pour les pompiers, qui sont également fortement exposés au risque de contamination, du fait de la forte proximité qu’impliquent leurs missions en ces jours de confinement », écrivent les sénateurs.

« Donnez-nous les moyens de vaincre cette épidémie. Fournissez aux professionnels de santé, aux policiers, aux gendarmes, aux pompiers, la protection matérielle dont ils ont besoin afin d’exercer leurs missions en toute sécurité, afin de les protéger eux-mêmes, mais également les autres Français avec lesquels ils seront en contact (…). Il est de notre devoir qu’ils puissent continuer de sauver des vies sans avoir à mettre en péril la leur  », ajoutent-ils.


JPEG - 228.8 ko
Jean Rottner, président de la Région Grand Est, appelle à une solidarité collective et massive et lance l’opération "masques" pour venir en aide aux personnels soignants et professionnels exposés au virus.

JPEG - 266.2 ko
Journal de la Haute-Marne n° 9350 du dimanche 22 mars 2020 en page 03. http://www.jhm.fr

Journal de la Haute-Marne n° 9350 du dimanche 22 mars 2020 en page 03. http://www.jhm.fr


JPEG - 122.4 ko
Le Monde @lemondefr 21 mars 2020
« Elles n’ont ni masque, ni gants, ni gel hydroalcoolique… On les envoie au front avec des bouts de bois ! »
La grande détresse des aides à domicile face à l’épidémie causée par le coronavirus
https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/03/20/la-grande-detresse-des-aides-a-domicile-face-a-l-epidemie-causee-par-le-coronavirus_6033809_3224.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1584704974

JPEG - 70.9 ko
C à vous @cavousf5 - 20 mars 2020
Liquidation des masques : les explications de l’ancien Ministre de la Santé @XavierBertrand #CàVous
Xavier Bertrand, était ministre de la santé (2005-2007). « J’ai été chargé par Jacques Chirac, quand j’ai été nommé jeune ministre, de préparer le pays pour les urgences sanitaires et les risques sanitaires. Nous étions à l’époque avec des informations qui nous venaient notamment de chine, du Vietnam, avec le risque de la grippe aviaire H5N1 qui présentait des taux de mortalité très importants. Je me suis rendu en Asie pour voir quel était l’état de préparation et j’ai surtout vu, que si nous pensions pouvoir compter sur les masques, notamment des industriels chinois, on risquait d’avoir des sérieuses déconvenues ! Pourquoi ? Parce que le ministre chinois de la santé m’avait dit que si jamais il y avait un problème, ils garderaient en priorité les masques pour eux, et nous, nous serions servis après. A mon retour, j’ai proposé au président de la République que l’on passe des « commandes d’état » pour que l’on crée des usines de masques et que l’on renforce les capacités de production des usines en France. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, il y a toujours certaines de ces usines. Et à l’époque nous commandions jusqu’à un tiers de la production annuelle. (…) Quand j’ai quitté mes fonctions, il y avait un milliard quatre cents millions de masques en France. 600 millions de masques FFP2 et 800 millions de masques chirurgicaux. (…)

JPEG - 98.6 ko
Jean Louis @JL7508· 20 mars 2020
"2 milliards de masques !!!"
Se souvient-on de cette interview où Elise Lucet, grassement payée par le contribuable, reprochait à Roselyne Bachelot d’avoir pris trop de précautions pour protéger les Français de la grippe H1N1 en 2009 ?
Roselyne Bachelot avait raison.

Des masques de protection grâce à une chaîne de solidarité

Depuis mardi 24 mars 2020 des masques de protection sont produits à Wittelsheim. Le fruit d’une coopération remarquable d’efficacité et de rapidité entre plusieurs industriels du département, l’Université de Haute-Alsace et le Pôle Alsace Terre Textile.

JPEG - 58.4 ko
Depuis mardi 24 mars 2020 sept couturières produisent quotidiennement 2500 masques de protection. Document remis

Une chaîne de fabrication de masques de protection a démarré ce mardi 24 mars, à Wittelsheim, dans les locaux de l’entreprise Kayser Filtertech France, spécialisée dans la fabrication de textiles techniques et industriels. C’est la société de fabrication de transformateurs médicaux et de maintenance industrielle Meng SAS de Rixheim qui, lundi, a désinstallé dix machines à tricoter des laboratoires de l’École nationale supérieure d’ingénieurs sud Alsace de Mulhouse. Ces tricoteuses ont ensuite été réinstallées et redémarrées, dès le lendemain, dans les locaux de Kayser Filtertech.

2500 masques par jour

Sur cette ligne de confection, sept couturières sont d’ores et déjà à pied d’œuvre. Salariées de Kayser Filtertech, ces piqueuses produisent chaque jour «  2 500 masques de protection lavables qui sont acheminés vers les hôpitaux - dont l’hôpital militaire de campagne basé à Mulhouse - et les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes  », explique Richard Grangladen, président de la société Meng SAS.

Publié par F. Stenger le 27 mars 2020 sur https://www-lalsace-fr.cdn.ampproject.org/


JPEG - 111.6 ko
Brice Bachon @BriceBachon · 31 mars 2020
Depuis le 24 mars 2020 l’usine historique de @LACOSTE à #Troyes produit et distribue gratuitement 4000 masques par jour, aux commerçants et entreprises de l’agglomération. #Reportage #LeCroco @France3CA

Pour en savoir plus :

- HDPR (Andelot) : Dr Housse ou l’éloge de la polyvalence
- Y a-t-il un risque pour l’approvisionnement en médicaments en février 2020 ?
- Il faut tirer les conséquences de la dépendance de l’approvisionnement chinois en mars 2020
- Covid-19 : La France en pénurie de masques : aux origines des décisions d’État
- Face au COVID-19 BioValley France est en recherche active de cahiers des charges pour la confection de masques (chirurgicaux , FFP1 et FFP2) le 16 mars 2020
- 5 choses à savoir sur le covid-19 avec l’expert des virus à Reims le 10 mars 2020
- Covid-19 : Les entreprises ont-elles le droit de se reconvertir en fabricants de masques de protection ou gel hydroalcoolique le 16 mars 2020 ?
- Covid-19 : dispositifs d’appui aux entreprises
- Covid-19 : Mobilisation du Pôle textile d’Alsace pour produire des masques protecteurs le 17 mars 2020
- Covid-19 : La filière textile vosgienne au secours de la pénurie de masques le 20 mars 2020
- Covid-19 : Petit Bateau s’est associé à d’autres industriels textiles de l’Aube pour la réalisation de masques de protection le 21 mars 2020
- Covid-19 : Opération "Masques" dans le Grand Est le 21 mars 2020.
- Covid-19 : Appel aux masques : un fabricant se lance à Andelot le 23 mars 2020.
- Covid-19 : Branle-bas de combat des industriels du Grand Est pour produire des « boucliers de protection » par impression 3D le 23 mars 2020.
- Covid-19 : Jean Rottner : « C’est un rouleau compresseur qui nous est arrivé dessus » le 23 mars 2020
- Covid-19 : L’Allemagne alarmée par le triage des patients dans les hôpitaux alsaciens le 26 mars 2020