Parlez-vous French Tech en mai 2017 ? La French Tech : vous avez une minute ?

, par christophe Juppin

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la French Tech sans jamais oser le demander. L’Initiative French Tech est une politique innovante au service de l’écosystème de startups français, portée par le Ministère de l’Economie et pilotée par une équipe dédiée : la Mission French Tech en coordination avec ses partenaires fondateurs.


La French Tech ?

Elevator pitch [ˈelɪveɪtəʳ pit ] : expliquer la French Tech en 1 minute en espérant que l’ascenseur ne reste pas coincé.

La French Tech : vous avez une minute ?

La French Tech c’est :

- Une nouvelle génération d’entrepreneurs de talent qui créent leur startup et visent un leadership mondial.
- Un collectif rassemblé derrière une marque, un emblème, qui réunit toutes celles et ceux qui, de l entrepreneur à l investisseur en passant par le développeur, innovent et contribuent au dynamisme et à la croissance des startups françaises.
- Une initiative publique innovante au service de ce collectif pour placer la France parmi les grandes start-up nations.

Notre philosophie :

Soutenir et s’appuyer sur les entrepreneurs pour faire bouger les lignes.

Concrètement, l’Initiative French Tech, ce sont 3 actions :

- Fédérer un collectif partout en France derrière une marque rassembleuse,

- Accélérer la croissance des startups en renforçant la dynamique des structures d accélération privées et l investissement en capital-risque,

- Rayonner  : promouvoir la France et la French Tech à l international.

L’Initiative French Tech

L’Initiative French Tech est une politique innovante au service de l’écosystème de startups français, portée par le Ministère de l’Economie et pilotée par une équipe dédiée : la Mission French Tech en coordination avec ses partenaires fondateurs.

3 leviers d’actions

JPEG - 32.7 ko
Fédérer, Accélérer et Rayonner

Fédérer

Une marque collective qui fédère l écosystème des startups françaises.

Un réseau national avec Paris-IDF, 13 Métropoles French Tech en régions et 4 écosystèmes thématiques.

Un réseau national d acteurs publics, partenaires fondateurs de l’Initiative French Tech : Bpifrance, Business France, Caisse des Dépôts (CDC), Direction Générale des Entreprises (DGE), Direction Générale du Trésor (DG Trésor), Ministère Affaires Etrangères et du Développement International, Commissariat Général à l’Investissement (CGI).

Accélérer

Un fonds d’investissement de 200M€ pour les accélérateurs de startups privés, sur projet.

La Bourse French Tech :
un financement d amorçage pour lancer sa startup. Le Pass French Tech : une offre premium pour les entreprises en hypercroissance.

Le Pass French Tech :
une offre premium pour les entreprises en hypercroissance.

French Tech Diversité :
un programme d’accompagnement pour favoriser la diversité des talents entrepreneuriaux

Rayonner

Une plateforme d attractivité pour promouvoir la French Tech à l’international.

Les French Tech Hubs :
des communautés labellisées French Tech à l international. Le French Tech Ticket : une offre d’accueil pour les entrepreneurs étrangers.

Le French Tech Ticket :
un programme d’accueil pour les entrepreneurs internationaux.

Le French Tech Visa :
une procédure simplifiée et accélérée d’obtention d’un titre de séjour pour les entrepreneurs, salariés et investisseurs internationaux.

Partenaires fondateurs

JPEG - 19.6 ko
Partenaires fondateurs.

Ce que la French Tech apporte aux Startups

L’Initiative French Tech vise à mettre en avant auprès des décideurs, les startups françaises et leur écosystème (accélérateurs, incubateurs, investisseurs, entrepreneurs, etc), leurs spécificités, leur rôle déterminant pour l’économie, l’emploi et l’innovation en France et à l’international.

- Un écosystème fédéré localement, en France dans les Métropoles French Tech et les réseaux thématiques, et à l’international avec les Hubs French Tech, permet aux startups de trouver à proximité les ressources dont elles ont besoin pour se développer (accélérateurs, business angels, collaborateurs, clients, etc.)

- Un renforcement de la dynamique des structures d’accélération privées et l’investissement en capital-risque, grâce au Fonds French Tech Accélération, à la Bourse French Tech et au Pass French Tech.

- Un solide dispositif de marketing et de communication valorisant l’image de la France et des startups françaises en France et à l’international. Une vision positive de la French Tech auprès des leaders d’opinions et des investisseurs internationaux facilite le business !

Les startups françaises sont mieux structuré, plus visible et plus attractif aux yeux des décideurs économiques et des medias.

Localement, un écosystème plus fédéré et structuré autour notamment des Métropoles French Tech et écosystèmes thématiques, pour trouver toutes les ressources dont une startup a besoin à proximité pour se développer (un accélérateur, un VC, un collaborateur, un client, etc ).

A l’international, une image positive des startups françaises et de la France facilite le business, et attire les investisseurs et les medias.

L’une des actions de l’Initiative French Tech est de mettre en place une solide infrastructure marketing et de communication pour revaloriser l’image de la France et de ses startups auprès des VC, media spécialisés et économiques, leaders d’opinion, entrepreneurs internationaux, ... notamment dans les grands rendez-vous tech internationaux.
Au CES de Las Vegas 2015, la côte internationale de la French Tech est montée en flèche et les retombées presse ont été très nombreuses pour la France et les startups présentes

Comment les startups peuvent contribuer à la French Tech

- En utilisant la marque et en devenant un ambassadeur actif de la French Tech en France et à l’international.

- En constituant ou en s’engageant dans un écosystème French Tech en France (les Métropoles et les réseaux Thématiques) ou à l’étranger (les Hubs).

- En fédérant un collectif d’entrepreneurs pour monter une opération privée de promotion de la French Tech à l’étranger. Ou en suggérant à la Mission French Tech et à Business France des opportunités d’opération de promotion à fort impact. Une enveloppe de 15 M€ est mise en place pour soutenir ces opérations.

Boîte à outils [bwat a uti] : des moyens pour faire de sa boîte une réussite.

Les outils mis à disposition des startups et entrepreneurs :

En France :

Bourse French Tech

Un financement d’amorçage pour les projets innovants, opéré par BPIfrance et complété par la Bourse French Tech « Emergence » pour les innovations de rupture à fort contenu technologique, allant jusqu’à 45 000 €.
Contact : chargés d’affaires Bpifrance

Pass French Tech

Une offre premium d’accompagnement au développement pour les entreprises en hyper-croissance via un accès unique, prioritaire et accéléré aux services de BPIfrance, Business France, Coface, Direction Générale des Entreprises, Inpi et UGAP.
Contact : Jean-Romain Micol, Mission French Tech

Fonds French Tech Accélération (*)

Un fonds d’investissement de 200 M€ pour co-financer des accélérateurs privés, opéré par Bpifrance.
Contacts : Jason Bigeard et Jonathan Lascar, Bpifrance

French Tech Diversité

Le programme French Tech Diversité vise à promouvoir la diversité sociale dans l’écosystème des startups français. Son offre comprend : 12 mois d’hébergement dans un incubateur partenaire, une aide financière de 45 000 € et un accompagnement individuel et collectif.
Contact : Salima Maloufi Talhi, Mission French Tech

A l’international

French Tech Ticket

Une offre d’accueil pour les entrepreneurs internationaux comprenant une procédure accélérée pour l’obtention d’un titre de séjour, un hébergement de 12 mois dans un incubateur partenaire, un financement de 45 000€ et une aide à l’installation.
Le French Tech Ticket est déployé à Paris en 2015 puis dans les Métropoles French Tech à partir de 2016.
www.frenchtechticket.com
Contact : Klara Peyre, Mission French Tech

Plateforme de promotion internationale (*)

• Le programme French Tech Ambassadors : un appui financier et médiatique pour des projets privés, à l’initiative d’entrepreneurs, visant à promouvoir la French Tech à l’international.
Contact : Klara Peyre, Mission French Tech

• Des opérations de promotion internationale impliquant des entrepreneurs-ambassadeurs dans les grands rendez-vous tech internationaux, dans les programmes VIP de « découverte » de la French Tech pour des influenceurs de haut niveau et via des campagnes d’influence et de communication.
Contact : maïa Thomine Desmazures, Business France - Adrien Cabo, Mission French Tech

French Tech Hubs

Réseau mondial de 22 communautés d’entrepreneurs et d’investisseurs français basés à l’étranger, avec un projet labellisé permettant de faciliter le développement de startups françaises et d’attirer startups, investisseurs et talents étrangers en France.
Ecosystème de startups labellisé sur la base d’un projet et d’une communauté d’entrepreneurs français basés à l’étranger et destiné à :
- faciliter le développement de startups françaises dans l’écosystème
considéré,
- attirer startups, investisseurs et talents étrangers en France.
Contact : Adrien Cabo, Mission French Tech

French Tech Visa

Une procédure simplifiée et accélérée d’obtention d’un titre de séjour pour des talents internationaux (lancée au printemps 2017) : pour les fondateurs d’une startup ou scale-up sélectionnée par des indicateurs partenaires, pour les talents recrutés par les entreprises bénéficiaires du Pass French Tech, et pour les investisseurs et Business Angels internationaux.
Contact : Klara Peyre, Mission French Tech

(*) Actions French Tech issues du Programme d’Investissements d’Avenir opéré par la Caisse des Dépôts

Ecosystème [ekosistɛm] : l arbre qui cache une forêt de travailleurs. Entrepreneurs, investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, medias, opérateurs publics, instituts de recherche Un vrai écosystème, fourmillant d énergies et de talents bien décidés à conquérir le monde.

Métropoles et Ecosystèmes thématiques French Tech

Métropoles labellisées

1.- AIX- MARSEILLE FRENCH TECH
Aix-en-Provence - Marseille
2.- FRENCH TECH IN THE ALPS
Annecu - Chambery - Grenoble - Romans - Valence
3.- BREST TECH +
Brest - Lannion - Morlaix - Quimper
4.- BORDEAUX FRENCH TECH
Bordeaux
5.- FRENCH TECH CÔTE D’AZUR
Nice - Sophia Antipolis - Cannes - Grasse
6.- LILLE’S FRENCH TECH
Lille - Lens - Valencienne s - Calais - Dunkerque - Tourcoing - Roubaix
7.- FRENCH TECH MONTPELLIER
Montpellier
8.- NANTES TECH
Nantes
9.- NORMANDY FRENCH TECH
Caen - Le Havre - Rouen
10.- FRENCH TECH RENNES - ST MALO
Rennes - St Malo
11.- FRENCH TECH TOULOUSE
Toulouse
12.- LOR N TECH
Epinal - Metz - Nancy - Thionville
13.- LYON FRENCH TECH
Lyon

Réseaux Thématiques French Tech

Les réseaux nationaux thématiques fédèrent des acteurs nationaux et des écosystèmes locaux, actifs et engagés à travers la France sur une thématique dédiée.

Les réseaux nationaux thématiques, lancés le 25 juillet 2016 à Laval et appelés "Réseaux Thématiques French Tech", sont chacun une fédération de territoires de la scène tech en France, incluant les Métropoles French Tech, qui travaillent tel un réseau d’affaires concret pour permettre aux startups de leur thématique tech de se développer en France et à l’international. Ce n’est pas un nouveau label mais plutôt une déclinaison de la mobilisation collective tirée par les Métropoles French Tech.

Il existe 9 Réseaux Thématiques French Tech :

1.- #HealthTech : #BioTech #MedTech #e-santé (bleu clair)
2.- #IoT #Manufacturing (violet-bleu)
3.- #Sports (orange)
4.- #CleanTech #Mobility (vert foncé)
5.- #FinTech (vert clair)
6.- #Security #Privacy (vert de gris)
7.- #Retail (violet-rouge)
8.- #FoodTech #AgTech (rose)
9.- #EdTech #Entertainment (rouge)

Le choix des terminologies anglaises est guidé par le caractère international de la portée de ces thématiques et de ces réseaux.

Hubs French Tech : L’opportunité d’emprunter les ponts construits par des entrepreneurs français à l’étranger pour avancer à pas de géant dans un réseau mondial. Et ramenet même au passage quelques talents dans vos bagages !

French Tech Hubs around the world

PNG - 139.3 ko
French Tech Hubs around the world.

There are 22 La French Tech hubs around the world. These communities of entrepreneurs, investors & executives work to promote the international growth of French startups.

Les French Tech Hubs incarnent le réseau mondial de la French Tech. Ces 22 communautés d’entrepreneurs, d’investisseurs et d’executives français basés partout dans le monde, contribuent par de nombreuses opérations à l’attractivité de la France et au développement des startups françaises à l’étranger. Les French Tech Hubs sont un point d’entrée des entrepreneurs français pour se développer à l’international. Les entrepreneurs déjà installés à l’étranger et ayant fait leurs preuves dans l’écosystème local s’investissent pour redonner à la communauté.

JPEG - 60.8 ko
Les French Tech Hubs incarnent le réseau mondial de 22 communautés d’entrepreneurs de la French Tech.

Consigne [kõsijn] : avec un c comme carré, construit, calé, compris ?

La French Tech : une marque collective et encadrée par quelques principes factuels

La marque (La) French Tech est une marque collective et partagée par les membres de l écosystème des startups françaises qui souhaitent s en revendiquer : entrepreneurs, startups, designers, ingénieurs, incubateurs, accélérateurs, investisseurs, opérateurs publics partenaires de l Initiative French Tech, Métropoles French Tech Plus les acteurs sont mobilisés et rassemblés derrière la marque French Tech, plus le collectif est fort et visible ! La valeur de la marque se construit collectivement.

La French Tech est une marque déposée propriété de l’Etat avec une antériorité faisant référence. Elle requiert donc de suivre quelques consignes de base préconisées par l’Agence du Patrimoine Immatériel de l Etat.

- Ne pas dénaturer le logo.

- Ne pas créer de marque ou de logo reprenant le nom de French Tech sans l’autorisation préalable de la Mission French Tech

- Les éléments constitutifs de la marque peuvent être repris en partie par les acteurs de l’écosystème pour créer des outils de communication qui s intègrent dans un look and feel global : origami, couleur rose, typographie Helvetica Lt Std.

- Les logos des Métropoles French Tech doivent idéalement faire apparaitre le nom French Tech en entier + l’origine géographique (le nom de la Métropole) en Helvetica Lt Std, et s’abstenir d ajouter d autres mentions qui pourraient perturber la lisibilité du dispositif en faveur des startups.

- Pour les partenaires fondateurs de la French Tech (Bpifrance, Business France, DGE, Caisse des Dépôts, CGI, DG Trésor, Ministère des Affaires Etrangères), lors de prises de parole à dominante startups, la French Tech prévaut et les partenaires fondateurs apparaissent en deuxième rang avec la mention Partenaires fondateurs de l’Initiative French Tech ; pour les prises de parole mixtes startups et autres sujets, le co-branding est recommandé.

- Dans un souci de cohérence globale et de lisibilité à l international, et dans le cadre de prises de parole à l étranger sur des sujets à dominante startups, la marque French Tech représente l ensemble de la présence française sur les supports à forte visibilité comme les stands, les communiqués et dossiers de presse. Le détail des opérateurs publics, pôles de compétitivité, régions, etc n apparaissent que dans les outils de communication détaillés et à destination des medias français.

Les logos et les chartes d’usage de la marque (La) French Tech sont téléchargeables librement sur notre site lafrenchtech.com/rejoignezlafrenchtech.

Valeur [valœr] : à initiative bien née, l’intérêt n’attend pas le nombre des années.

La French Tech : des valeurs montantes

Le goût d’entreprendre.

Avoir de l audace et innover, c est toujours prendre des risques.

L’ambition

Créer une startup, c est voir grand, viser un leadership mondial, vouloir créer le CAC40 de demain.

L’optimisme

Un état d esprit positif et confiant pour inventer le monde de demain.

La créativité

La French Touch pour tracer notre route, inventer notre propre modèle.

Glossaire [glɔsɛʀ] : parce que ça va mieux en l expliquant.

Startup :

Jeune entreprise qui vise à grandir beaucoup et très rapidement. Elle prend des risques en explorant des marchés émergeants ou même inexistants, pour trouver un modèle économique qui lui permettra de réaliser la forte croissance qu’elle recherche. Accélératrice d innovation dans tous les secteurs - digital, santé, technologies vertes, biotechnologies, finance, IoT, - les startups sont aussi en quête d investisseurs.
Dans l’eldorado des nouveaux produits ou services, celles qui réussissent deviennent vite des entreprises internationales de plusieurs centaines voire milliers de collaborateurs.

Licorne ou Unicorn :

Startup valorisée à plus d’un milliard de dollars (oui oui) en un temps record. Comme son nom l’indique, on n en voit pas tous les jours mais on fait tout pour que cela arrive !

Accélérateur de startups :

Comme un accélérateur de particules mais pour startups ! L’accélérateur accompagne de A à Z, en insistant sur le C de Création et Croissance, les jeunes pousses prometteuses. Un programme structuré les attend pour ne rien laisser au hasard. Ainsi, réseau, formation, contacts d affaires, marketing, aide au recrutement, infrastructures et investissement sont de la partie. En échange de ces services rendus à la start-up nation, une prise de capital (quelques %) est de mise. Un échange de bons procédés et de services essentiels réservé aux startups d’où qu’elles viennent et quoi qu’elles fassent (innovations technologiques, d’usages ou de services).

Incubateur :

Structure d’accompagnement de projets de création d’entreprises. L’incubateur les garde bien au chaud en les hébergeant et en les conseillant. Une vraie mère pour ces entreprises en devenir.

Création : Agence #frenchtech lafrenchtech.com
Contact : Direction de la communication de la Mission French Tech

Publié le 15 mai 2017 par Agence du Numérique, Agence L


https://www.videotelling.fr/glossaire-french-tech/

Start-up :

Souvent traduit par « jeune pousse », une start-up (ou startup) n’est pourtant pas forcément jeune, ni forcément petite. Uber ou Airbnb sont encore aujourd’hui des start-ups. A l’inverse, si une nouvelle boutique de vêtements ouvre au coin de la rue, vous ne l’appellerez pas « start-up ». Patrick Fridenson, historien des entreprises, définit 4 critères pour correspondre à cette dénomination :

1) La potentialité d’une forte croissance

2) L’utilisation d’une technologie nouvelle

3) Le besoin d’un financement massif par le biais de levées de fonds

4) Le caractère pionnier, être sur un marché nouveau dont le risque est difficile à évaluer

Finalement, il s’agit d’un état temporaire, lors duquel l’entreprise cherche son business model. Dès que ce modèle est trouvé et que l’entreprise s’établit, ce n’est plus une start-up. Si elle ne le trouve pas, elle disparaît. Patrick Fridenson prend l’exemple de Google, et explique que c’est en 2001 qu’elle a perdu son statut de start-up avec l’arrivée d’Eric Schmidt comme P-DG. « Il a normalisé l’entreprise, en établissant des cadres clairs, notamment l’organigramme.  »

IoT :

Internet of Things, ou IoT, est traduit en français par « objets connectés ». Cela veut dire connecter les objets entre eux pour qu’ils puissent échanger des informations et interagir, et les connecter à internet. L’IoT concrétise ce qu’on appelle la domotique, c’est-à-dire la maison-robot qui simplifie les tâches pour ses occupants. Dans un futur proche, votre frigo pourra vous donner son contenu à distance, alors que vous êtes au bureau, et éventuellement se faire livrer s’il est vide, en suivant vos recommandations. De même, la machine à café reliée à votre réveille-matin pourra préparer le café quelques minutes avant que l’alarme ne sonne.

Les objets connectés nécessitent pas moins de six types de systèmes différents :

- l’identification : pour savoir de quel objet il s’agit
- de capteurs : pour recueillir les informations de l’environnement
- une connexion : pour relier les objets entre eux
- une intégration : pour rendre possible une interaction
- le traitement des données : afin de stocker et analyser les données
- des réseaux : transférer ces données entre le monde physique et virtuel

La chatbot :

chatbot et la conversation« Chatbot » est la contraction de chat en anglais (prononcer « tchat ») qui signifie «  conversation  » et « bot » pour robot. Rien à voir donc avec un animal de compagnie. Rien à voir non plus avec un robot physique. Le chatbot est un algorithme. Il s’agit un robot conversationnel qui vit exclusivement au sein des applications de messagerie, comme Messenger ou Skype.

A quoi ça sert ? Concrètement, il permet de passer commande de manière plus simple et plus rapide. Comment ? Si vous utilisez un bot de Messenger, il suffit de dire que vous souhaitez une pizza 4 fromages. Et c’est tout. Facebook a déjà votre adresse. Il est possible qu’il ait déjà aussi votre numéro de CB comme Apple ou Amazon. Sinon, il faudra le lui donner au moins une fois. Simple, non ?

Les bots ont aussi vocation à faire du support client. En fait, il offre une expérience client ininterrompu. Le bot n’a pas besoin de dormir. A tout moment, pour des requêtes simples, il peut vous renseigner. Il peut vous donner la météo par exemple. Il peut également vous recommander des articles de presse, etc.

La Blockchain :

Traduit en français, littéralement, ça donne « chaîne de blocs ». Il s’agit d’un registre virtuel immense regroupant toutes les opérations effectuées par des utilisateurs. Ce registre est décentralisé et partagé par tous ceux qui l’utilisent, de façon transparente. Toute information qui transite par lui est rendue infalsifiable et indestructible, car chaque transaction est calculée et vérifiée par de puissants algorithmes avant d’être validée.

A quoi ça sert ? C’est précisément une question brûlante. Ce sont d’abord les banques et les assurances qui s’intéressent à cette technologie dans la mesure où elle permet d’effectuer des transactions financières de manière très fiables et très simple. Dans la mesure où la Blockchain permet une traçabilité des opérations et une certification, elle vient challenger directement des institutions humaines qui jouent le rôle de « tiers de confiance ». On peut penser au vote électronique pour les élections, à la certification des démarches administratives, la mise en place de contrats, etc.

Le côté troublant de cette innovation vient probablement du fait que la Blockchain est une solution pour laquelle on cherche encore les problèmes. Autrement dit, on ne sait pas encore exactement ce qu’elle résout, mais cela est relié à tout ce qui touche de près ou de loin à une problématique de confiance. En ce sens, elle pourrait révolutionner de nombreux domaines : la finance, la démocratie, l’écologie, la démographie et le numérique (voir le livre « La révolution Blokchain » de Philippe Rodriguez).


Pour en savoir plus :

- Parlez-vous French Tech en mai 2017 ?
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Start-up made in Haute-Marne
- French Tech : le réseau HealthTech lancé par Bercy fait le plein de participants le 25 juillet 2016 à Laval
- Nogentech intégré à French Tech le 25 juillet 2016
- Start-up made in Haute-Marne
- Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- Réunion du réseau thématique Health Tech le 18 janvier 2018
- Guillaume Facchi, Monsieur #Healthtech
- Les bâtiments-totem de la French Tech dans le Grand Est
- Le « Tour de France #HealthTech » a fait étape à Nogent le 15 juin 2018
- Troyes intègre la « French Tech » et réunis son Board le 26 avril 2019
- La « Communauté French Tech Troyes » Auxerre-Sens-Troyes-Chaumont-Nogent.