Plastic Omnium mise sur la carrosserie intelligente et sur l’hydrogène le 03 octobre 2018 à Paris. Le huitième équipementier mondial, spécialisé dans les éléments plastique investit dans la carrosserie intelligente et dans la filière hydrogène.

, par Philippe Lagler

Le mondial de l’auto de Paris ouvre le jeudi 04 octobre 2018 au public. Les Haut-Marnais y sont bien représentés, avec notamment l’équipementier Plastic Omnium, dirigé par Laurent Burelle qui dévoile sa voiture à hydrogène et une révolutionnaire carrosserie intelligente. Le préparateur de voiture de rallye David Henry, de Chalindrey, est aussi présent avec son simulateur de conduite WRC.

Expert en simulateur

Le Mondial de l’automobile ouvre ses portes jeudi 04 octobre 2018 au public porte de Versailles. Au milieu du stand de Citroën, David Henry, de Chalindrey, présente son simulateur de conduite d’une Citroën C3 WRC.

Lors des journées presse, qui se terminent mercredi 03 octobre 2018, nombreux ont été les Journalistes à s’essayer à la conduite d’une C3 WRC. Au regard de leur résultat et des nombreuses sorties de route, heureusement qu’il ne s’agit que d’un simulateur. Mais les sensations sont proches de la conduite d’une véritable voiture de compétition. Installé dans un baquet de course, vous prenez en main un volant "racing", ou de pose derrière les palettes pour les changements de vitesse. Le frein à main sur la droite est hydraulique et le pédalier est en aluminium. Même la caisse est fidèle à celle d’une véritable C3 WRC, même si elle été amputée de quelques centimètres en largeur.

Ce simulateur a été fabriqué à Chalindrey, en Haute-Marne, et il aura demandé 300 heures de travail à David Henry. Ce n’est pas son premier fait d’armes et aujourd’hui. Il travaille avec des fabricants français pour le développement de certaines pièces comme le volant.

JPEG - 30.1 ko
David Henry (à droite) s’est échauffé avec les journées presse avant le grand rush demain pour l’ouverture des portes au public. Photo : Philippe Lagler

David Henry a été sollicité par Citroên pour Installer son simulateur sur son stand au Mondial de l’automobile qui ouvre ses portes au public jeudi 04 octobre 2018. Le Haut-Marnais y sera pendant la quinzaine de cette fête de l’automobile, l’occasion d’aller s’essayer à la conduite d’une WRC. sans les risques, si vous passez par la porte de Versailles.

Philippe Lagler




Plastic Omnium se lance dans la carrosserie intelligente.

Les innovations de l’équipementier langrois Plastic Omnium

Laurent Burelle, patron du groupe Plastic Omnium, a annoncé mardi 02 octobre 2018, au Mondial de l’automobile, à Paris, les nouvelles ambitions du groupe. La carrosserie intelligente en cours de développement fait partie de celles-là.

JPEG - 45.1 ko
« @PlasticOmnium emploie 31.000 personnes dans 122 usines et 26 pays, et consacre 6,4% de son chiffre d’affaire à la R&D. » Laurent Burelle au #MondialAuto le 02 octobre 2018

Ce n’est que la seconde participation de Plastic Omnium (PO) au Mondial de l’automobile, dont les portes ouvrent jeudi 04 octobre 2018 au public. A côté du stand de DS et un peu plus loin de celui de Renault, le logo de Plastic Omnium affiche la couleur. Ce stand est plus vaste, les ambitions de l’équipementier auto-mobile. leader mondial de la fabrication de pare-chocs, sont clairement exprimées. Et c’est Laurent Burelle en personne, le patron de P0, qui est venu, mardi 02 octobre 2018, animer une conférence de presse qui confirme le tournant pris par le groupe familial. En effet, PO sera, d’ici la fin d’année 2018, exclusivement tourné vers l’automobile, après avoir vendu sa division Environnement.

Déjà lors du salon de 2016, PO s’est présenté avec son ambition d’être un acteur important dans les voiture à hydrogène pour alimenter une prie à combustible. Cela s’est renforcé puisque sur le stand, c’est une voiture qui est présentée comme un démonstrateur du savoir-faire nouveau de l’équipementier automobile (lire par ailleurs).

Mais l’avenir de PO, d’ici cinq ans, selon Laurent Burelle, sera d’accompagner les constructeurs automobiles en leur proposant des technologie développées au sein des bureaux de Recherche et Développement du groupe.

Peinture sensitive

Alors que PO fabrique quelque 30 millions de pare-chocs par an dans le monde, l’équipementier présente au Mondial de l’automobile le fruit de ses recherches. Cela concerne les porc-chocs avant et arrière mais également les hayons.

Ainsi, PO présente un becquet rétractable Inclus date le hayon et qui permet "un gain de 1,2 gramme de Co2 au km", indique Julien Jacomy, manager de la ligne de Produits aérodynamiques à PO. C’est également un diffuseur d’air inclus dans le bouclier arrière qui est également rétractable. Les deux combinés permettent un gain de quelques grammes supplémentaires de Co2. Mais le plus passionnant est cette peinture "qui ne fonctionne que sur une carrosserie en plastique" et qui a les mêmes propriétés que l’écran de votre smartphone.

Dans l’exemple présent porte de Versailles, le hayon s’ouvre en posant sa main dessus. Les applications sont nombreuses. « Il faut que l’on soit prêt à accompagner nos clients. On ne connaît pas forcément leurs produits mais en revanche on a des solutions à leur présenter » , souligne Julien Jacomy. Et puisque demain la voiture sera connectée et autonome, Il faut se préparer à cette révolution. PO a ainsi développé un plastique qui permet de laisser passer les ondes radar et autre vision de caméras diurne et nocturne. Ce plastique a déjà été mis en oeuvre sur un véhicule et fonctionne parfaitement. L’avantage est que « le composant devient la fonction, avant, il portait la fonction » , souligne Jean-Michel Szczerba, directeur général de PO.

JPEG - 13.5 ko
La carrosserie Intelligente Intègre les aides actives et passives à la conduite grâce au développement d’un plastique qui permet de laisser passer les ondes radar par exemple. Photo : Philippe Lagler

Avec ce plastique, les "capsules" des radars avant et arrière incluses dans les boucliers vont disparaître. On peut très bien imaginer que d’ici 5 ans, ce type de pare-choc intelligent soit fabriqué par l’usine langroise d’un groupe en pleine révolution.

Philippe Lagler




PO mise sur l’hydrogène

Alors que mardi malin 02 octobre 2018, le patron de Renault annonçait la mort du moteur diesel sur les petites citadines, PO mise sur le développement de la pile à combustion à hydrogène. C’est un système connu de longue date pour produire de l’électricité. Ce qui est nouveau. c’est la miniaturisation. Et PO est en cours de validation du premier réservoir à hydrogène. Le groupe a noué des liens avec une société Israélienne pour la maîtrise de pile à combustible. Il a fait l’acquisition d’une société Suisse pour la gestion des flux, particulièrement pour l’hydrogène. La solution de la pile à combustible est une vision à long terme. Car l’étape intermédiaire est le développement des voitures à moteur hybride. Mais les voilures 100 % électrique représenteraient alors 41 % des ventes en 2050. Et le pile à combustible permettra l’autonomie d’un moteur thermique qui ne représentera plus que moins de 10 % des ventes.

Philippe Lagler




JPEG - 30.6 ko
le 02 octobre 2018, @LucChatel et Laurent Burelle, après la conférence de presse sur l’ambition de @PlasticOmnium ! #MondialAuto #ParisMotorShow

JPEG - 44.1 ko
le 03 octobre 2018, Jean ROTTNER, Président de la @regiongrandest / 1er Adjoint au Maire de @mulhouse sur le stand de @PlasticOmnium, équipementier d’importance est un acteur majeur du moteur hybride : électrique et hydrogène


Publié par Philippe Lagler le mercredi 03 octobre 2018 en page 1, 5 et 17 du n° 8822 du Journal de la Haute-Marne (JHM)


Pour en savoir plus :

- Robotisons nos usines pour sauver notre industrie
- Ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle du 28 mars 2018
- Forges de Courcelles : partir loin pour être plus fort ici
- Renfortech, leader européen du renfort de coffre en bois
- Plastic Omnium mise sur la carrosserie intelligente et sur l’hydrogène le 03 octobre 2018 à Paris.