Pour faire de 2019 une grande année de l’industrie le 4 mars 2019

, par christophe Juppin

Lundi 4 mars 2019, Agnès Pannier-Runacher a tenu une conférence de presse consacrée à l’initiative "2019, année de la French Fab" et dont l’ambition est de faire de 2019 une grande année pour l’industrie française, tant auprès du grand public que des investisseurs internationaux.

Cette conférence de presse s’est tenue en présence des principaux acteurs de l’écosystème industriel français dont la mobilisation tout au long de l’année permettra de faire rayonner l’industrie française : France industrie, Alliance pour l’industrie du futur (AIF), Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) ainsi que Régions de France, Business France et Bpifrance.

Ces 20 dernières années, la France s’est trouvée piégée dans le cercle vicieux de la désindustrialisation et ses funestes conséquences économiques et sociales. Destruction massive d’emplois, déclin des investissements et perte de parts de marché à l’exportation ont entraîné dans leur sillage l’appauvrissement des territoires et son lot de déclassements individuels et de perte de savoir-faire uniques. Depuis deux ans, ce cercle vicieux s’est enrayé : l’industrie française a enfin créé plus d’emplois qu’elle n’en a détruit, elle a ouvert davantage d’usines qu’elle n’en a fermé, elle a attiré plus d’investissements étrangers qu’aucun autre pays d’Europe continentale. Nous avons mis un terme à 20 ans d’une désindustrialisation brutale.

Certes on peut s’interroger sur la solidité de ce dynamisme retrouvé dans une économie mondiale où la compétition s’est aiguisée et où les modes traditionnels de production sont remis en cause. Certes la bataille n’est pas gagnée. Mais le temps est à l’action : nous avons des atouts importants à faire valoir, à condition de savoir regrouper nos forces.

Car la reconquête industrielle est un enjeu central pour notre pays, tant l’industrie apporte avec une saisissante acuité des réponses appropriées aux préoccupations exprimées par les Français. L’industrie crée de l’emploi durable et de la richesse dans des zones rurales ou de périphérie, l’industrie paye en moyenne 20% mieux que les emplois d’autres secteurs, l’industrie est l’endroit où l’on invente les réponses technologiques aux défis de la transition écologique et énergétique.

Pour consolider ce dynamisme retrouvé de l’industrie, le gouvernement a mis en place une politique volontariste : crédit d’impôt recherche sanctuarisé, politique d’attractivité offensive, effort de convergence fiscale avec nos voisins européens pour retrouver de la compétitivité, réforme de la formation professionnelle, plan en faveur de l’usine 4.0, etc. Par ailleurs, le Conseil national de l’industrie a relancé des démarches par filière conduisant les entreprises à contractualiser avec l’État des engagements forts en termes d’accélération de la croissance des PME, de mise en commun de moyens sur des sujets clés d’innovation ou de formation de compétences faisant défaut dans les entreprises. Pour sa part, la démarche «  Territoires d’industrie » , lancée par le Gouvernement fin 2018 et pilotée main dans la main avec les Régions, répond à deux objectifs : d’une part faire travailler l’ensemble des acteurs publics et privés sur des projets concrets en partant des besoins des territoires, et d’autre part relier politique industrielle et aménagement du territoire, le tout au plus près du terrain.

Malgré ces mesures et cet élan, l’industrie pâtit d’un cruel manque d’attractivité et de visibilité, comme en témoignent les difficultés pour nos entreprises industrielles à recruter les talents dont elles ont besoin pour se développer. Face à ces enjeux, nous devons mettre toutes nos forces dans la bataille et jouer collectif pour promouvoir l’industrie auprès du plus grand nombre en France, et des investisseurs à l’international. Ce collectif, cette équipe de France, est réunie sous une manière unique, la « French Fab ». Elle fédère l’ensemble des fédérations industrielles, des collectivités locales et des opérateurs des pouvoirs publics.

L’industrie est une opportunité pour notre futur commun. Au-delà des actions structurantes qui jalonneront l’année 2019, nous allons communiquer pour faire savoir à tous que l’industrie recrute, qu’elle propose des métiers passionnants et des carrières d’avenir. Cette communication va se faire tout au long de l’année au travers de différentes initiatives telles que le French Fab tour, la Semaine de l’industrie du 18 au 24 mars 2019, la Foire de Hanovre ou encore les répliques de l’Usine extraordinaire prévues pour la fin 2019.

2019 doit être une année de bascule, celle où le collectif français transforme l’essai. Cette année 2019 sera l’année de l’industrie, l’année de la French Fab, et ce, grâce à la collaboration renforcée entre nous tous, industriels et acteurs publics, à tous les niveaux du territoire.

Agnès Pannier-Runacher

Publié par Agnès Pannier-Runacher le 04 mars 2019 dans www.linkedin.com


Pour en savoir plus :

- Haute-Marne : fabrique des savoir-faire les 15 et 16 juin 2018 à Nogent (52800)
- 13 zones du Grand Est labellisées « Territoires d’industrie » le 22 novembre 2018
- Visitez les entreprises en Haute-Marne et Meuse du 18 au 24 mars 2019
- Pour faire de 2019 une grande année de l’industrie le 4 mars 2019
- La Communautés FrenchTech TROYES labellisée le 03 avril 2019 à @FrenchTechCtral Paris
- Un nouveau label French Tech pour le bassin de Chaumont—Nogent le 03 avril 2019