Pour le Cinétech n°42, une Chaumontaise au coeur du don d’organes Un Cinétech pour comprendre l’enjeu du don de moelle osseuse.

, par Colette RAFFOUX, Jean-Marc RACLOT

Chaumontaise d’origine, le Dr Colette Raffoux est une pionnière reconnue internationalement dans le domaine de la greffe de moelle osseuse et d’organes, et y a consacré de nombreuses années de sa vie. Elle donnait mercredi 07 octobre 2020 une conférence à Nogent dans le cadre de Cinétech.


Mercredi 7 octobre 2020, Christophe Juppin, responsable innovation à la CCI Meuse Haute-Marne et animateur du pôle technologique, accueillait dans la continuité de la fête de la science, Le Cinétech n° 42 dans l’amphithéâtre de l’UTT .

Le débat était précédé du film « réparer les vivants ». Ce long métrage explore les étapes du processus du don d’organe au travers de Simon, garçon de 17 ans, qui suite à un grave accident de la route, est en état de mort cérébrale. De ce constat les parents accepteront que certains organes de leur fils soient prélevés.

Le docteur Colette Raffoux, chaumontaise d’origine, est ensuite intervenue longuement. Elle a fait ses études secondaires au lycée Bouchardon, puis en 1961 elle rejoint la faculté de Nancy pour y faire ses études de médecine. Sa thèse en poche en 1968, elle intègre le centre de transfusion de Nancy et devient responsable du Service Hématologie Biologique jusqu’en 1981.
Colette Raffoux, reconnue pour ses recherches en histocompatibilité (*), est interpellée par le devenir des malades atteints de leucémie qui, n’ayant pas de donneur familial, ne peuvent bénéficier d’une greffe de moelle, seule thérapeutique pouvant leur apporter un espoir de guérison.

Un combat de 20 ans

Le Professeur Jean Dausset, prix Nobel de médecine, lui donne alors l’opportunité de créer à l’hôpital Saint-Louis à Paris " France Greffe de Moelle ", le registre de donneurs volontaires de moelle.

Pendant 20 ans, elle y consacre toute son énergie, encourageant équipes et bénévoles qui informent et accueillent les donneurs volontaires, collaborant avec les équipes de greffe, les familles des patients, les entreprises partenaires, tous ceux qui ont cru et participé à ce projet, dans l’objectif commun de permettre au plus grand nombre l’accès à cette thérapeutique.

Commencée avec quelques volontaires, sans moyens techniques, ni financiers, l’aventure de France Greffe de Moelle est devenue européenne puis mondiale. Elle perdure aujourd’hui au sein de l’agence de la Biomédecine.

Le registre des donneurs volontaires de moelle osseuse compte 300 000 personnes, dont 18 000 nouveaux donneurs enregistrés en 2018. Au cours de cette même année, 963 patients ont été greffés grâce à un donneur non-apparenté (français ou étranger).

L’agence de biomédecine gère également la liste nationale des malades en attente de greffe et le registre national des refus au prélèvement, recensant toutes les personnes s’opposant au don d’éléments de leur corps après la mort, que les médecins consultent avant tout prélèvement.

(*)désigne le taux de compatibilité entre deux organes ou tissus, qui permet à une greffe (d’organe ou de cellules) de ne pas être rejeté).

JPEG - 88.9 ko
44 personnes ont assistés au débat qui était précédé du film « réparer les vivants ». (photo : Jean-Marc Raclot.

Don d’organes : Les chiffres français.

Après huit années de forte hausse, l’activité du prélèvement et de la greffe d’organes stagne. Tous organes confondus, 5 805 greffes ont été pratiquées en France en 2018, dont 944 greffes de cœur, 3 641 greffes de rein, 487 greffes de poumon.
En France, le don d’organes est régi par les lois de bioéthique. La majorité des greffes est réalisée à partir de donneurs en état de mort cérébrale.
La question du dialogue avec les proches reste primordiale. Dans l’hexagone, plus de 63 000 personnes vivent aujourd’hui grâce à ces transplantations.

Le prochain Cinétech n°43 programmé le 25 novembre 2020 portera sur les « Astéroïdes, le nouvel eldorado » avec comme intervenant Guillaume Lenel réalisateur.

correspondant du JHM Jean-Marc Raclot

Publié par Jean-Marc Raclot dans le journal de la Haute-Marne (JHM) n°9549 en p7 du dimanche 11 octobre 2020. http://www.jhm.fr


PDF - 2.5 Mo
Cinétech n°42 « Réparer les vivants »


sur le site de la fête de la science 2020 :
https://www.fetedelascience.fr/reparer-les-vivants
Pour en savoir plus :

- Oser donner, oser partager, 20 ans à France Greffe de Moelle
- Cluny : une mère de famille atteinte de leucémie lance un appel à l’aide pour trouver un donneur de toute urgence le 29 novembre 2019.
- Nouveau recul des transplantations d’organes en France le 14 janvier 2020
- « Voyage en Haute-Marne, au cœur de la Prosthesis Valley » le 30 mars 2020 à 15h30 à Châlons-en-Champagne
- Cinétech n°42 « Réparer les vivants » Mercredi 25 mars 2020 à Nogent (52)
- Pour le Cinétech n°42, une Chaumontaise au coeur du don d’organes