Pourquoi Business Sud Champagne va voir le jour La nouvelle agence Business Sud Champagne verra le jour en octobre 2018 : elle sera basée à Troyes et aura une antenne à Chaumont

, par christophe Juppin

Le 26 juin 2018, Troyes Champagne Métropole a acté la création prochaine de l’agence de développement Business Sud Champagne qui reliera Troyes à Chaumont. Fondée par la Région Grand Est, Troyes Champagne Métropole, la CCI de l’Aube, l’Agglomération de Chaumont et la CCI de la Haute-Marne, la nouvelle agence de développement économique Business Sud Champagne sera officiellement lancée courant octobre 2018. Elle fonctionnera avec une douzaine d’agents et un budget annuel de 1,245M€.


1.- Une Agence de Développement pourquoi faire ?

A l’instar d’Aube Développement, service de la chambre de commerce et d’industrie de l’Aube, une agence de développement obéit à des missions très importantes sur le territoire. Elle prospecte les entreprises, promeut le territoire et accompagne les investisseurs qui veulent s’implanter dans le département.

Un travail de l’ombre qui peut s’avérer payant. Dernier exemple en date ? Le projet Vaccinopole (54 emplois à la clé) dans les anciens locaux de Sodimédical à Plancy-l’Abbaye n’aurait pu voir le jour sans Aube Développement. Une page de son histoire va se tourner pour ce guichet unique des collectivités auboise. L’agence laissera sa place à Business Sud Champagne.

JPEG - 132.5 ko
A deux pas des réseaux autoroutiers et s’étendant sur 160 hectares, le parc du Grand Troyes est souvent proposé aux entrepreneurs qui cherchent à investir sur le territoire de l’aube – Photo Ludovic PETIOT

2.-Pourquoi Business Sud Champagne ?

Cette nouvelle agence doit élargir le champ d’action de son prédécesseur. Un axe Sud-Champagne reliant Troyes à Chaumont est désormais une vision économique partagée par les pouvoirs publics locaux (Région Grand Est, Département de l’Aube, Troyes Champagne Métropole, Agglomération de Chaumont). Irriguée par la ligne ferroviaire n°4, cette zone s’intègre dans le redécoupage territorial voulu par le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), au même titre que l’Alsace, la lorraine, ou encore la partie « Marne-Ardennes ».

Logique d’équilibre et mutualisation de moyens et des outils ont motivé ce rapprochement entre l’Aube et la Haute-Marne, mais pas seulement. Les élus sont partis de ce constat propre à Troyes et Chaumont : un déficit d’attractivité, une image à (re)construire et un besoin de diversifier et de renouveler le tissu économique.

3.- Pourquoi l’agglomération de sens n’y figure-t-elle pas ?

La logique d’un rapprochement économique entre Troyes et Chaumont coïncide avec le pôle métropolitain réunissant les agglomérations de Troyes, Chaumont et Sens, voulu notamment par François Baroin. Dans ce cas, pourquoi Sens n’y figure-t-elle pas ? « Très sincèrement, j’ai passé 18 mois à fédérer les énergies avec la Haute-Marne, reconnaît Bertrand Chevalier, vice-président en charge du dossier à Troyes Champagne Métropole ; Mais Sens n’est pas écarté, on est dans une démarche d’ouverture. »

JPEG - 174.2 ko
« On vise un lancement à la mi-octobre »
Bertrand Chevalier, vice-président de Troyes Champagne Métropole

4.- Comment l’agence va-t-elle fonctionner ?

Les contours de l’organisation et la gouvernance de Business Sud Champagne ont été dévoilés, le 26 juin 2018 au conseil communautaire de Troyes Champagne Métropole. Juridiquement, l’agence sera un groupement d’intérêt public (GIP). Elle reposera sur une gouvernance resserrée, ouverte aux intercommunalités (Troyes et Chaumont) et aux acteurs économiques dans le cadre d’un comité consultatif. Troyes Champagne Métropole aura trois représentants : Marc Sebeyran, Marc Girard et Bertrand Chevalier. La présidence sera bientôt confiée à un chef d’entreprise, dont l’identité demeure inconnue. Selon nos informations, le poste de direction devrait prochainement être pourvu après un appel à candidatures lancé il y a trois mois.
Un budget annuel a 1,245 million d’euros

L’équipe de Business Sud Champagne sera composé d’une douzaine d’agents. Le siège sera situé au sein de l’espace Régley à Troyes et une antenne sera déployée à Chaumont. On ignore, pour l’heure, la répartition des postes entre l’Aube et la Haute-Marne. Mise sur les rails, la nouvelle structure ne fonctionnera pas avant la rentrée. « On vise un lancement à la mi-octobre 2018 », confie Bertrand Chevalier, vice-président de Troyes Champagne Métropole.

5.- Combien ça va coûter et qui paiera ?

Le budget prévisionnel est fixé à 1.245 millions d’euros par an. Les cinq membres fondateurs se répartissent le financement : 500 000 € proviendront du Grand Est, 400 000 € de Troyes Champagne Métropole, 245 000 € de la CCI Aube, 90 000 € de l’Agglomération de Chaumont et 10 000 € de la CCI Haute-Marne. Selon les estimations, la masse salariale représenterait le premier poste de dépenses (874 000 €), suivies des charges diverses (87 000€), le loyer et charges associées (39 000€).

Franck de Brito

Publié par Franck de Brito le 12 juillet 2018 dans www.lest-eclair.fr/


Pour en savoir plus :

- Meilleur espoir de l’innovation industrielle en région à LDR Médical le 22 mars 2013
- La biotech LDR Medical passe sous le contrôle de l’américain Zimmer Biomet en juin 2016
- Christophe Juppin valorise et développe l’écosystème innovant de Haute-Marne
- Téléchargez le cahier spécial Prosthesis
- Start-up made in Haute-Marne
- Le Pôle métropolitain européen du Sillon Lorrain est porté par les quatre intercommunalités de Thionville, Metz, Nancy et Epinal : Conjuguer le présent au futur...
- Troyes, Chaumont et Sens ont officialisé, vendredi 7 avril 2017, la constitution d’un pôle métropolitain
- Le pôle métropolitain rassemblant Troyes, Sens et Chaumont est installé le 12 juillet 2018
- Pourquoi Business Sud Champagne va voir le jour