Projet Cigéo : l’Andra finalise son dossier d’enquête publique La mise en service de Cigéo est programmée aux années 2030

, par christophe Juppin

Alors que d’autres pays font également le choix d’un stockage géologique, l’Andra va transmettre dans quelques semaines son dossier de Déclaration d’utilité publique au gouvernement.


L’essentiel

JPEG - 21.2 ko
Le journal de l’Andra n°35 - printemps 2020 https://www.andra.fr/

La France produit depuis des années des déchets nucléaires qu’il faut bien stocker, en surface ou bien en couche géologique profonde. « Pour la gestion des déchets radioactifs hautement et moyennement actifs à vie longue (HA et MA-VL), le stockage en couche géologique profonde est aujourd’hui la solution de référence en France », assure l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dans son journal paru durant ce printemps. C’est aussi, rappelle l’Andra, « la solution admise par la communauté scientifique et les grandes instances internationales ».


A la limite de la Meuse et de la Haute-Marne, l’Andra travaille à concevoir le projet Cigéo. CIGEO (Centre industriel de stockage géologique) est le projet français de centre de stockage profond des déchets radioactifs. Il est conçu pour stocker les déchets hautement radioactifs et à durée de vie longue produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles et par le traitement des combustibles usés utilisés dans les centrales nucléaires.


JPEG - 48.4 ko
Dans le laboratoire souterrain de Cigéo à Bure, les travaux se poursuivent activement. (photo Andra)

«  C’est la solution la plus avancée et celle qui apporte le plus d’assurance pour une démonstration de sûreté à long terme. Aucune alternative ne permet d’avoir les mêmes garanties de sûreté sur de telles échelles de temps », indique Daniel Delort, responsable du service des relations internationales de l’Andra.

Un point de vue, on le sait, qui n’est pas partagé par des associations qui contestent le bien-fondé d’un enfouissement dans la roche.

JPEG - 167.7 ko
Patrice Torres, Directeur des Opérations Industrielles de l’Andra.

« C’est très près », assure Patrice Torres, lorsqu’on lui demande quand sera déposé le dossier de Déclaration d’utilité publique et d’autorisation de création du centre industriel de stockage géologique Cigéo.

Situé dans la Meuse, en limite de la Haute-Marne, à seulement quelques dizaines de kilomètres de notre département, ce centre a vocation à accueillir les déchets hautement radioactifs à vie longue dans des couches géologiques profondes. « C’est une question de semaines, les documents seront terminés d’ici à quelques jours. Le dossier sera déposé au plus tard au début de l’été et soumis à plusieurs services instructeurs de l’État  », complète le directeur des opérations industrielles de l’Andra.

Combien de temps durera cet examen ? « Sans doute plusieurs mois, peut-être même plus d’une année  », confie encore Patrice Torres.

L’enquête publique pour début 2021 ?

« Actuellement, les équipes de l’Andra sont en train de finaliser le dossier d’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique. Il sera transmis dans les prochaines semaines au ministre chargé de l’énergie. Ce dernier se prononcera sur la recevabilité du dossier. Une fois la recevabilité obtenue, le dossier sera transmis au préfet de la Meuse qui devrait être désigné comme coordinateur de l’enquête publique en vue de l’organisation matérielle de l’enquête », explique pour sa part Annabelle Quenet, chef du service communication et dialogue avec la société à l’Andra.

En préalable à cette étape d’enquête publique, plusieurs avis seront rendus parmi lesquels celui de l’Autorité environnementale sur l’étude d’impact. Une commission d’enquête sera ensuite nommée par le tribunal administratif et l’ouverture de l’enquête publique pourrait intervenir au premier semestre 2021, sur arrêté préfectoral.

Dans cette hypothèse, le décret d’autorisation de création pourrait intervenir en 2022 avec la construction du site, sachant que les galeries actuelles font office de laboratoire et n’ont pas pour vocation à accueillir les déchets radioactifs. La mise en service de Cigéo est programmée aux années 2030 pour un fonctionnement jusqu’en 2050.

Que font les autres pays ?

Le projet d’enfouir les déchets les plus radioactifs à vie longue est-il partagé par d’autres pays que la France ? En Finlande, la construction du centre de stockage géologique dans une roche granitique a débuté. En Suède, la demande d’autorisation de construction a été déposée depuis plusieurs années déjà. « Le Canada, le Royaume-Uni, le Japon et la Suisse sont engagés dans un processus de recherche de site », constate l’Andra.

La plupart de ces pays disposent déjà d’un laboratoire souterrain de recherche de manière à bien comprendre l’évolution des roches dans le temps.

L’Espagne et la Belgique travaillent également sur le moyen terme avec le projet de sites géologiques pour ces déchets les plus dangereux. Des projets de laboratoires sont par ailleurs menés en Chine et en Russie.

Publié par Jean-François LAVILLE mardi 09 juin 2020 dans L’Est Eclair https://abonne.lest-eclair.fr



Pour en savoir plus :

- GIP Haute-Marne : Un accompagnement important en mai 2010
- Bure - Saudron - Aucun bémol pour Syndièse en juillet 2011
- Lecornu : « Moins mauvaise solution » à Bure-Saudron le 29 janvier 2018
- A Bure, l’Andra perfectionne son projet de stockage des déchets nucléaires dans son laboratoire grandeur nature
- Le GIP Haute-Marne veut réhabiliter les friches industrielle le 8 mars 2018 à Chaumont
- GIP Haute-Marne : où est passé tout l’argent ?
- « On n’a pas trouvé mieux que le nucléaire pour produire de l’électricité sans trop polluer »
- Le Comité de haut niveau de Cigéo : des décisions pour poursuivre l’insertion territoriale du projet le 6 mars 2019
- Argent de Bure : les dessous de l’amendement Abba
- 2020, Année décisive à Bure pour Cigéo
- Les dotations du GIP acquises jusqu’en 2022
- L’impact socio-économique des activités de l’Andra sur ses territoires d’implantation le 23 avril 2020
- L’utilisation de la radioactivité dans le secteur médical : tout ce qu’il faut savoir le 19 mai 2020
- Projet Cigéo : l’Andra finalise son dossier d’enquête publique le 09 juin 2020