« Territoire d’industrie, une façon d’écrire l’avenir ? » le 15 juillet 2019 à Nogent Les territoires de Chaumont, Nogent et Langres, labellisées « Territoires d’industrie » par l’Etat

, par Dominique PIOT

Le pouvoir ne décide plus ce qui est bon pour les entreprises ; les industriels du sud Haute-Marne écrivent avec les élus locaux des projets cohérents qui seront soumis à l’État et à la Région. En attendant les moyens de les réaliser.

La torpeur estivale serait-elle finalement la saison la plus propice aux projets de territoires ? Il s’en passe, des “choses”. Voilà quelques jours, la communauté d’agglo de Saint-Dizier Der et Blaise présentait sa stratégie économique.

JPEG - 55.5 ko
(photo Domique Piot)

Tout autant que les projets évoqués, la méthode pour élaborer ceux-ci, transversale, relevait du notable : la base, les gens de terrain ont écrit l’avenir. Il ne s’agit plus d’attendre que du tout cuit nous soit servi par un sachant haut placé.

JPEG - 35.1 ko
Marc Nicolas (Freudenberg) et Dominique Thiebaud (Grand Langres) plantent le décor et l’ambition des travaux. Delphine Descorne-Jeanny (présidente du cluster Nogentech) faisant la conclusion. Photo Dominique Piot)

Cette méthode, qu’on se plait à croire pertinente, est aussi de mise dans le sud du département. Cette fois, dans le cadre du dispositif “Territoire d’industries”, des acteurs économiques des bassins de Chaumont et Langres (donc Nogent) se sont réunis au Pôle techno pour envisager là aussi une écriture de ce qui va advenir.
Étaient donc présents des élus (par ex. Pascal Babouot) ou leurs proches collaborateurs (par ex. Estelle Young) et des patrons d’industrie de grosses ou moins grosses entreprises des deux tiers sud du département (Freudenberg, Marle, Artifil etc.).

Faire émerger ensemble des projets cohérents

La région Grand Est a confié au cabinet de conseil spécialisé InnoEco le soin d’animer ce projet de territoires d’industries.

Pour faire court, et au risque d’être réducteur, il s’agit, pour le cluster Nogentech, l’Agglo de Chaumont et la Com com du Grand Langres ET leurs entreprises de faire émerger ensemble des projets cohérents (actions) pour, par exemple, attirer des compétences, favoriser la compétitivité, lever les freins qui entravent la croissance, toutes choses pour l’instant, dites comme ça, qui relèvent de l’incantation.

Sauf que…
sauf que là, les premiers concernés sont sollicités. La parole est libre, mais organisée. Par petits groupes, on s’enferme 50 minutes dans une pièce, théoriquement sans journaliste (!) pour dresser le portrait de l’industrie du territoire : atouts, faiblesses, opportunités, menaces : du classique. L’exercice est suivi par une restitution en commun. Puis à nouveau, les participants se divisent en groupes, nouveaux, cette fois pour envisager des projets qui répondent aux attentes ou nécessités exprimées.

JPEG - 45.2 ko
Dominique WIEDERKEHR, société MARNE INDUSTRIE SERVICE, Pascal BABOUOT
, société ALPHA LASER et communauté de communes de Chaumont, Mickael DENET, société AESCULAP, Delphine DESCORNE-JEANNY, société MARLE et présidente du cluster Nogentech. Des industriels et des élus planchent en petit comité sur les conditions qui permettront à l’industrie du territoire de rester compétitive. (photo Domique Piot)
JPEG - 21 ko
Benoit AUCLAIR, société DEGUY CONGE, Hervé CANOVA, société GMG, Fabrice DUCREUZOT, societé C2F, Christophe JUPPIN , CCI Meuse Haute-Marne (photo Domique Piot)

On n’est plus dans le schéma classique des “Assises” organisées jadis dans des grandes salles, devant des grandes assemblées, où finalement sur scène les grands élus aux manettes depuis des lustres tiraient les conclusions forcément attendues.

Ces actions, qui seront définies, pourraient fort ressembler à des projets structurants. Des échanges entendus lundi 15 juillet 2019, il semble que plus personne n’envisage sérieusement faire venir en Haute-Marne une entreprise extérieure de 800 personnes. On croit plus au développement endogène : protégeons et faisons croître ce que nous avons déjà. L’existant est prioritaire.

Ces actions attendues auront forcément un coût ; c’est là où Territoires d’Industries devient intéressant : le dispositif prévoit une logique d’ingénierie financière pour inscrire le désir dans le réel. Prochaine étape : écrire une convention entre l’État, la Région et le territoire où seront dûment répertoriées ces actions attendues. Gros avantage : ici, on ne part pas de rien ; Nogentech s’emploie à améliorer le réel depuis longtemps et connait bien, très bien, son territoire d’industrie. On va gagner du temps.

Dominique Piot
d.piot@jhm.fr

Reproduction du texte et photo avec l’autorisation de l’auteur Dominique PIOT


GIF - 254.9 ko
Publié le mercredi 17 juillet 2019 dans le Journal de la Haute-Marne n°9104 en page 5

Publié le mercredi 17 juillet 2019 dans le Journal de la Haute-Marne n°9104 en page 5

GIF - 6.4 Mo
Réunion Territoire d’industrie le 15 juillet 2019 au Pôle technologique à Nogent ( Photo Céline JOFFRAIN)


JPEG - 38.7 ko
02/04/2019 rencontre du cluster @CNogentech avec @regiongrandest pour travailler sur le dossier #TerritoiredIndustrie, une action co-piloté par l’Etat et la région avec Agglo #Chaumont pour renforcer l’industrialisation de notre territoire #SudChampagne. #apprentissage #PECM

JPEG - 47.2 ko
29/05/2019 rencontre du cluster @CNogentech avec @regiongrandest @Prefet52 pour travailler sur le dossier #TerritoiredIndustrie, une action co-piloté par l’Etat et la région avec @CNogentech, Agglo #Chaumont et Grand Langres pour renforcer l’industrialisation de notre territoire

JPEG - 54.1 ko
@JHM du 17/07/2019 article sur l’After Work « Territoire d’industrie, une façon d’écrire l’avenir ? le 15 juillet 2019 à Nogent ». @CNogentech à adressé les propositions de son conseil le 18/02/2019 à @JeanROTTNER. La réunion avait pour objectif d’y associer @Ville_Chaumont, l’agglo de Chaumont et l’agglo Langres.

Pour en savoir plus :

- 13 zones du Grand Est labellisées « Territoires d’industrie » le 22 novembre 2018
- Industrie : le gouvernement veut booster 124 territoires le 22 novembre 2018
- Jean Rottner : « Aider les entreprises à intégrer les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes de production »
- Signature du contrat « Territoire d’Industrie Sud Alsace » le 18 mars 2019
- After Work « Territoires d’Industrie pour le bassin d’emploi de Chaumont et Langres » le 15 juillet 2019 à Nogent
- « Territoire d’industrie, une façon d’écrire l’avenir ? le 15 juillet 2019 à Nogent »