Un cinétech au temps des Celtes le 10 octobre 2018

, par Maryline Meunier

En plein cœur de la fête de la Science, la CCI de Haute-Marne, Sciences en lumière, le cluster Nogentech et le Pôle technologique ont organisé mercredi 10 octobre 2018 une soirée autour du thème « La Haute-Marne au cœur de la civilisation celte ».

En partenariat avec Accustica ( Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle), ce cinétech s’est parfaitement inscrit dans le cadre de la fête de la Science, une 27ème édition initiée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cofinancée par le Grand Est, avec le soutien du département de la Marne, et eu Grand Reims (Village des Sciences).

A travers le film « L’énigme de la tombe Celte », les 91 personnes présentes ont pu plonger dans l’histoire fascinante du prince de Lavau , un riche celte mort au Vème siècle avant notre ère. Un fabuleux voyage en quête de l’ancienne et mystérieuse civilisation celtique qui n’a pas manqué d’attiser la curiosité du public.

Ce documentaire d’Alexis de Favitski alterne les interviews d’archéologues, des reconstitutions criantes de réalisme et d’époustouflantes prises de vue des paysages, captées grâce aux nouvelles caméras embarquées sur drones. L’utilisation judicieuse du dessin complète cette pédagogie très visuelle. Un palpitant voyage dans le temps de l’Europe celte qui a laissé place à un débat en présence de Stéphane Marion, ingénieur de recherche DRAC Grand Est. Ce spécialiste en âge de fer est venu apporter quelques-unes de ses pistes d’observations menées à l’époque des Princes Celtes, au 6ème et 5ème siècle avant notre ère sur les artisans et les productions manufacturées. De l’Atlantique aux Carpates, sa loupe de chercheur s’est penchée sur les phénomènes économiques observés à travers la montée en puissance du développement du commerce avec la Méditerranée. Des objets exceptionnels dans les tombes aux éléments de parure et accessoires vestimentaires, les recherches menées dans les parties basses des premières villes continentales concentrées en artisans ont levé le voile sur l’usage du fer diffusé dans la société avant de disparaître. Le commerce méditerranéen s’écroule, serait-ce le reflet d’un système aristocratique fragile ? Une nouvelle phase d’urbanisation avec la production d’outils et d’éléments qui permettront un nouvel essor économique suivra au 3ème siècle avant notre ère. Un nouveau cycle redémarre. En 2018, sur les terres nogentaises, l’innovation est toujours présente. 2500 avant on parlait déjà de la métallurgie en Haute-Marne…

JPEG - 59.5 ko
Christophe Juppin, CCI Haute-Marne, Mélanie Debèvre, Directrice Accustica et Stéphane Marion, ingénieur de recherche DRAC Grand Est, réunis pour fêter la Science à Nogent. Photos Maryline MEUNIER

Question de cycle ?

La fête de la Science dans le Grand Est, Mélanie Debèvre, Directrice Accustica avait fait spécialement le déplacement à Nogent afin de promouvoir cet évènement national. « C’est important pour moi aussi d’être sur le terrain au cœur des actions menées comme celle-ci » explique la directrice qui est intervenue en seconde partie de soirée au Pôle technologique. Abattre les « fake news », véhiculer « La » bonne information, affûter l’esprit critique font partie des objectifs ciblés pour cette 27ème édition. Apporter les clés des connaissances, créer des passerelles entre les chercheurs, les ingénieurs et le public, les missions de cette fête se confondent parfaitement avec celles du Pôle technologique en proposant des cinétech variés. En Grand Est , cette année 631 événements ont été publiés (59 dans les Ardennes, 117 dans l’Aube 72 dans la Marne et 30 en Haute-Marne) soit 278 au total pour la Champagne Ardenne . Deux villages des Sciences se sont installés à Reims (planétarium) et Troyes (UTT) ainsi qu’un parcours scientifique (Charleville Mézières, MCL Ma Bohème) En 2017, 17 655 visiteurs avaient profité de cette fête de la Science qui regroupait en Champagne -Ardenne 94 chercheurs, 182 médiateurs, 122 enseignants et 364 bénévoles impliqués, 256 actions et 51 Porteurs de projets. En 2017, en Grand Est 71 000 visiteurs ont été touché pour 167 porteurs de projets, 9 Villages de Sciences, 100 communes, 448 chercheurs et 1634 personnes impliquées.

JPEG - 69 ko
Publié par Maryline MEUNIER dans le Journal de la haute Marne n° 8839 du samedi 20 octobre 2018 en page 6

Publié par Maryline MEUNIER dans le Journal de la haute Marne n° 8839 du samedi 20 octobre 2018 en page 6
Reproduction du texte et photos avec l’autorisation de l’auteur Maryline MEUNIER

Pour en savoir plus :

- Histoire des Celtes : qui sont-ils ? quand sont-ils arrivés en Gaule ?
- Les derniers secrets du vase de Vix
- Cinétech n°34 : « L’énigme de la tombe celte » le 10 octobre 2018 à Nogent (52)
- Un cinétech au temps des Celtes