« Un intérêt grandissant pour ce dispositif du côté des jeunes comme des employeurs »

, par christophe Juppin

Chargés de mission, Marlène Grébil et Julien Robichon gèrent l’apprentissage transfrontalier côté sarrois, pour le compte de l’Agentur für Arbeit ...

Chargés de mission, Marlène Grébil et Julien Robichon gèrent l’apprentissage transfrontalier côté sarrois, pour le compte de l’Agentur für Arbeit Saarland et la Région Grand Est. « En 2014, un accord relatif à l’apprentissage transfrontalier a été signé afin d’intensifier et d’améliorer la coopération entre les deux pays en termes d’emploi, de croissance et d’innovation », indique Julien Robichon.

Les deux postes de chargés de mission ont été créés en janvier 2017. Leur rôle : informer et accompagner les jeunes et leurs parents intéressés par cette alternance transfrontalière. « Nous accompagnons également les entreprises, car elles ont besoin d’informations pour savoir comment cela se passe si elles recrutent un apprenti lorrain  », détaille le chargé de mission.

JPEG - 24.3 ko
Marlène Grébil et Julien Robichon, chargés de mission pour l’apprentissage transfrontalier sont basés à l’Agentur für Arbeit Saarland. Ils accompagnent les apprentis et les entreprises qui les accueillent. Photo Raphaël PORTÉ

Cette formule est ouverte aux jeunes adultes, de 15 à 30 ans « sur différents niveaux, CAP, BTS, Bac pro et sur tous les métiers de l’industrie, du commerce et de l’artisanat.  » Depuis le lancement du dispositif, en 2014, « 45 apprentis ont été formés », indique Julien Robichon.

Le binôme constate « un intérêt grandissant  » pour l’apprentissage transfrontalier du côté des jeunes comme des entreprises. « Au démarrage, quatre entreprises ont fait les premiers pas avec nous, la Smart, Möbel Martin, Michelin et Globus. D’autres les ont rejoints », se félicitent Julien Robichon et Marlène Grébil, satisfaits de constater que les actions de promotion qu’ils mènent régulièrement auprès des acteurs économiques, mais aussi dans les établissements scolaires, portent leurs fruits.


JPEG - 298.4 ko
Publié le 15 février 2019 dans www.republicain-lorrain.fr

Publié le 15 février 2019 dans www.republicain-lorrain.fr


L’apprentissage transfrontalier, c’est quoi ?

Concrètement, tu effectues la partie théorique de ton apprentissage dans un Centre de Formation d’Apprentis (CFA) du Grand Est et la partie pratique dans une entreprise allemande juste de l’autre côté de la frontière, dans le Bade-Wurtemberg, le sud de la Rhénanie-Palatinat ou en Sarre.

L’apprentissage sera validé par un diplôme français. Si tu le souhaites et si les conditions sont remplies, tu pourras te présenter aux épreuves de l’examen allemand et ainsi acquérir, en complément, le diplôme allemand.

Pour en savoir plus : https://reussirsansfrontiere.eu/


Pour en savoir plus :

- In Frankreich : Nogent Spitze auf die Lehrlingsausbildung
- La Haute-Marne, partenariat gagnant avec l’Allemagne le 30 septembre 2017.
- L’apprentissage est un mode de formation majeur en Allemagne
- 18 février 2016, coopération avec le Land de Sarre en Allemagne
- Convergences franco-allemandes : Madame Annegret Kramp-Karrenbauer à Nogent
- Deutsch-Französisches Forum Berufsbildung
- Forum franco-allemand sur l’apprentissage à Nogent (52) le 30 septembre 2017
- 30 mai 2017 à Sarrebruck : Matinale sur l’Apprentissage transfrontalier
- Le Grand Est et ses voisins en 2018
- Conférences sur l’apprentissage transfrontalier le 18 avril 2018 au BIZ à Sarrebruck
- « Un intérêt grandissant pour ce dispositif du côté des jeunes comme des employeurs »