Un plan made in Grand Est de relance économique et sociétale Les moteurs du changement : le défi écologique , le défi numérique et le défi de « l’industrie 5.0 ».

, par christophe Juppin

Après la crise sanitaire, mardi 07 juillet 2020, la Région Grand Est et l’État s’associent dans un plan local pour faire face à la crise économique. Pour l’élaborer, 600 décideurs économiques se sont concertés autour de 22 groupes thématiques. Il en découle 80 actions, 40 projets et 11 mesures de simplification à mettre en œuvre. Les moteurs du changement : le défi écologique , le défi numérique et le défi de « l’industrie 5.0 ».


Alors que la crise sanitaire battait son plein, la Région Grand Est et la préfecture de région ont créé des groupes de travail réunissant plus de 600 acteurs économiques (chefs d’entreprise pour la plupart) autour de 22 groupes thématiques (industries, commerce, tourisme, culture, sport, façon de travailler ou encore mobilité). L’opération se nomme le Business Act. Mardi soir 07 juillet 2020, Josiane Chevalier, préfète de la région, et Jean Rottner, président de la Région Grand Est, tenaient un point vidéo pour présenter la feuille de route avec la participation de différents représentants des groupes de travail.


Trois axes de développement

Les moteurs du changement et de la reconquête économique reposent sur trois piliers.
- Le défi écologique qui se veut une transition énergétique.
- Le défi numérique qui veut une transformation de l’économie, des territoires et de la société. Et enfin,
- le défi de « l’industrie 5.0  », soit l’industrie 4.0 (celle qui comprend les nouvelles technologies) augmentée des impératifs écologiques et centrée autour de l’homme.

Le plan de route s’engage aussi sur trois engagements qui sont : agir pour le bien-être et la qualité de vie, s’appuyer sur les collectivités et les territoires et mobiliser un capital de confiance.

JPEG - 43.4 ko
Jean Rottner, président du Conseil régional, a présenté un plan local de relance et de reconquête concocté avec les services de l’Etat et des chefs d’entreprise. (Photo d’archives ER /Cédric JACQUOT)

80 actions, 40 projets et 11 mesures de simplification

600 décideurs économiques, pour la plupart des chefs d’entreprise, se sont réunis au sein de groupes de travail pour élaborer ensemble des actions ou des projets qui permettront de développer l’activité, relancer la machine vers l’économie de demain, et pas simplement reproduire d’anciennes formules. De toutes ces réunions de travail découlent 80 actions de relance et de reconquête des marchés, 40 projets structurants et 11 mesures de simplification des formalités administratives et autres comme d’expérimentations. Elles touchent à peu près tous les domaines d’activité, pas forcément des secteurs marchands. Il y a aussi de la formation, de la recherche ou encore de l’équipement. Ces initiatives visent des objectifs de réalisation à l’horizon 2025.

Avec quel argent ?

Pendant ces quatre mois de crise, État, Région et collectivités ont mobilisé près de 7,5 milliards d’aides financières pour accompagner les entreprises et acteurs du Grand Est. Le Business Act pourrait là aussi se chiffrer en milliards. Il viendrait en concomitance avec le plan national. «  Il est de notre responsabilité avec le président Jean Rottner de faire le service après vente de la méthode, mettre en œuvre les 80 opérations, les chiffrer et poser les bons dispositifs en face », explique Josiane Chevalier, préfète de Région. Elle veut même cosigner un envoi du Business Act au nouveau gouvernement. Jean Rottner parle « d’une vision renouvelée » qui « au-delà de la gestion de crise, doit s’inscrire dans la gestion du quotidien. Il faut qu’on se relève et je suis fier de cette région après ce qu’elle a traversé.  » Ils se sont même fixé une date pour un premier bilan, le 29 septembre 2020.
Dominique Toussaint, représentant de la CFDT, au sein de la conférence, a mis en garde l’assemblée virtuelle malgré son a priori favorable : « C’est un énorme paquebot, il faut être vigilant au suivi dans le temps. »


GIF - 137 ko
Publié par Cédric CITRAIN le mardi 07 juillet 2020 sur https://c.estrepublicain.fr/

Publié par Cédric CITRAIN le mardi 07 juillet 2020 sur https://c.estrepublicain.fr/


Pour en savoir plus :

- Présentation du plan Intelligence Artificielle Grand Est le 26 juin 2019 à Strasbourg
- Jean Rottner : « Aider les entreprises à intégrer les nouvelles technologies et les nouvelles méthodes de production »
- Ferry-Capitain allège la fabrication des grandes pièces en composites en mars 2019
- Un plan made in Grand Est de relance économique et sociétale le 07 juillet 2020