L’appli mobile lorraine RailZ veut prendre la SNCF de vitesse

, par christophe Juppin

Séduite par RailZ, l’appli lorraine d’information collaborative réservée aux usagers du rail, la SNCF a repris l’idée à son compte... La guerre est déclarée.

C’est David contre Goliath. La petite start-up nancéienne, RailZ, fondée il y a un peu plus d’un an par trois étudiants de l’Epitech, Jonathan Jean, Corentin Grandmaire et Marceau Tonelli, a débuté un bras de fer avec la SNCF. En jeu : le développement d’une application de trafic et de navigation communautaire enrichie des commentaires, à chaud, des usagers du rail, pour une information fiable et en temps réel sur tout le territoire français.

Un premier prix…

Mise en service en juillet 2017, l’appli RailZ a, en six mois, fédéré une communauté de près de deux mille voyageurs de la ligne Nancy-Luxembourg, très active sur les réseaux, et qui s’est largement impliquée dans l’enrichissement de commentaires faute de communication officielle.

Dans un contexte d’ouverture prochaine du marché du rail à la concurrence, réinventer l’information voyageurs est devenu une priorité pour la SNCF et son PDG Guillaume Pepy. Pour ce faire, la société a sollicité, fin 2017, ses équipes mais aussi des start-up sous la forme d’un appel à projets lancé en novembre 2017.

Six projets ont été primés. RailZ s’est démarquée et a remporté le premier prix (catégorie Start-up). « C’était quelque chose d’important pour nous que d’être plébiscités par la SNCF  », admet Jonathan Jean.

… et puis un contre-projet SNCF…

Mais l’état de grâce ne va que peu durer pour les trois étudiants. « Guillaume Pepy a fait savoir en début de mois que la SNCF allait développer son propre projet et lancer son application fin janvier 2018. »

Qu’à cela ne tienne, les jeunes Nancéiens, qui travaillent sur fonds propres depuis le début de l’aventure, veulent jouer la montre et prendre de vitesse la société emblématique française en reconfigurant RailZ pour l’ensemble du territoire (TER, TGV et Francilien). Soit, potentiellement, plusieurs millions d’usagers. «  Il est important que la SNCF ne soit plus la seule à contrôler les informations ferroviaires et les statistiques. Notre positionnement est simple, il se résume en quatre mots : collaboration, gratuité, transparence et indépendance  », insiste Jonathan Jean.

… « moins intuitif »

Mais contre toute attente, la SNCF, sous pression, a dégainé la première. En service depuis le 11 janvier, l’appli collaborative SNCF apparaît « beaucoup moins intuitive que RailZ ». Et le Nancéien de reprendre : «  Son utilisation est plus complexe, elle n’est pas en accès direct. Cela nécessite de transiter par le tableau des départs de chaque gare. » Un lancement effectué «  à la va-vite » selon Jonathan Jean, mais qui pourrait n’être qu’une première version tant celle-ci n’est pas aboutie. Le temps presse pour les développeurs lorrains, la version étendue de RailZ, entièrement reconfigurée pour supporter une charge utilisateurs de plusieurs millions, sera effective «  fin janvier 2018  ».

Catherine ROEDER


photo : Jonathan Jean et ses deux camarades de promo ont reconfiguré leur appli RailZ pour couvrir le réseau national. Photo Pierre HECKLER

Publié par Catherine ROEDER le 13 janvier 2018 dans www.republicain-lorrain.fr

Publié par Nicolas Sabba le mardi 23 janvier 2018 sur www.francebleu.fr
Jonathan Jean, un des fondateurs de l’application RAILZ © Radio France - Nicolas Sabba


Pour en savoir plus :

- Le cluster Nogentech
- Biocetis : la start-up des substituts osseux
- Tam Télésanté, la start-up des bébés connectés
- Team 3A aux manettes
- Le cluster Nogentech
- La Fabrik du Sport qualifiée le 25 juillet 2016, bientôt médaillée ?
- CINESTIC : Cluster Image et Numérique dans la French Tech, un écosystème créateur d’emplois
- LORnTECH : Philippe Hénaux : Conjuguer le présent au futur...
- La French Tech Alsace a accueilli Guillaume Hert, son coordinateur, le 15 mars 2017 !
- Elisabeth Lecq rejoint la French Tech Alsace le 03 avril 2017
- Anastasia Grabarz, nouvelle co-référente #HealthTech de la French Tech Alsace
- Alsace BioValley : Nomination du Secrétaire National du réseau #HealthTech : Guillaume FACCHI le 23 ‎novembre ‎2016 à Paris-Bercy
- Huit entreprises du Grand Est au CES de Las Vegas du 9 au 12 janvier 2018 !