Un bond dans le futur

, par Maryline Meunier

« Allo, cyber car ? », en anglais comme en Français appeler une voiture pour se transporter rien d’innovant en apparence…Mais quand cette dernière n’a pas de chauffeur et un robot sous la capot, les taxis automatisés sont là à notre porte. Mercredi 11 avril 2018, le nouveau cinétech a donné des ailes aux villes engorgées.

Moins de bruit, moins de pollution. A travers le film « Et si nos villes avaient des ailes  » co-produit avec l’université de Lorraine, les véhicules de demain, qui jusqu’à présent relevaient davantage de la science-fiction, n’ont jamais été si proche. Pour Thierry Chanard, urbaniste, présent à la soirée, le "mieux vivre" en ville est une priorité. Il est le concepteur du Cristal, un véhicule de pré-série 100% électrique, sorti en juin 2017 à Strasbourg après 19 ans de gestation.

Comme un caddie urbain ce nouveau véhicule peut vous transporter d’un point à un autre en mode libre-service mais est aussi capable de se transformer en navette pour répondre à un usage collectif. Le véhicule s’adapte aux usagers.

Suivant le nombre de personnes pouvant aller jusqu’à 22 personnes, des navettes viennent s’imbriquer pour former un convoi.

Intelligence artificielle : la révolution

Si la conjoncture et la crise automobile ont entraîné un coup de frein, l’aventure industrielle commence maintenant. Des commandes de Cristal sont en cours pour septembre 2018 en Suisse.

Et quand on sait qu’un véhicule passe entre 95 et 98% de sa durée de vie en stationnement, les alternatives de la voiture actuelle ont encore de belles perspectives à tracer.

Le partage de la mobilité, passer du code de la route au code de la rue, mieux partager l’espace pour tous sont autant de missions que Thierry Chanard et Fabienne Seppey son adjointe également urbaniste sont venus témoigner avec un public participatif.

GIF - 195.7 ko
Un public conquis par des travaux innovants. Photo : Maryline Meunier

L’intelligence artificielle se sera banalisé en 2030

Jean-Paul et Marie-Christine Haton, tous deux professeurs émérites en informatique sont des chercheurs dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’éducation vocale assistée par ordinateur. Alors que la voiture sans chauffeur existe, la conduire est encore un délit actuellement ici alors qu’aux Etats-Unis, l’autorisation a été donnée avec la présence d’une personne à bord. « On en est à la préhistoire, je suis convaincu qu’en 2030 se sera banalisé  » prévient Jean-Paul Haton venu développer la notion d’intelligence artificielle (IA).

Parler à son téléphone, assistance au parking avec sa voiture, trieur de photo sur facebook, l’IA est partout, depuis 5 ans l’homme vit avec sans même le savoir. Face à l’évolution de la technologie, de plus en plus de données informatiques sont assimilées.

Le progrès ne cesse de s’inspirer du fonctionnement du cerveau (Big Data). L’IA permet d’assister l’être humain dans sa prise de décision dans son activité et non de le remplacer. Née dans les années 50 en même temps que l’informatique est-ce qu’un ordinateur peut penser aujourd’hui, toujours pas. Faut-il qu’une machine pense ? Et les émotions dans tout ça ? Jean- Paul Haton a permis de débattre autour de l’IA, cette discipline qui conçoit des systèmes informatiques avec un public aussi curieux qu’attentif. De quoi repartir avec des ailes en regardant un futur peut-être au final très proche.

GIF - 216.6 ko
Christophe Juppin, de la CCI Haute-Marne au Pôle Technologique (au centre), entouré des intervenants (de gauche à droite) : Jean-Paul et Marie-Christine Haton, Thierry Chanard et Fabienne Seppey. Photo : Maryline Meunier


Pour en savoir plus :

- Matinale technologique n°16 : La robotique du futur : Robotique collaborative et Robotique mobile le 18 octobre 2017 à Nogent.
- Robotisons nos usines pour sauver notre industrie
- Le Pôle techno grandit bien
- Cristal, le bus électrique et modulable veut séduire les villes
- Cinétech n°32 : « l’intelligence artificielle appliquée aux véhicules autonomes » le 11 avril 2018 Nogent (52)
- 2018, Cinetech : le programme continue.
- Ce qu’il faut retenir du rapport de Cédric Villani sur l’intelligence artificielle du 28 mars 2018
- 30 mars 2018, Intelligence artificielle : « Nous créons plus de fluidité entre la recherche publique et les entreprises »
- Emmanuel Macron souhaite l’ouverture d’un « hub des données de santé » respectant l’anonymat le 29 mars 2018
- Un bond dans le futur


PDF - 2.7 Mo
CINETECH n°32 :« L’intelligence artificielle appliquée aux véhicules autonomes »
Mercredi 11 avril 2018 à Nogent CINETECH n°32 :« L’intelligence artificielle appliquée aux véhicules autonomes »